AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


BULLETPROOF
avatar
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre



pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

MessageSujet: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 18:18

Cillian R. Hartwood


à partir de maintenant, tu t'appelles Blanche-Neige.
NOM(S) : Hartwood. PRÉNOM(S) : Cillian Richard. AGE : 30 ans. LIEU DE NAISSANCE : Montgomery, Alabama, USA. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. SITUATION AMOUREUSE : compliquée. SITUATION FINANCIÈRE : riche. GRADE : capitaine. GROUPE : learning war.


deviens toi-même.

Que ferais-tu si ton pays entrait en guerre ? La question ne se pose même pas. Je prends les armes, et je le défends comme il se doit. C'est un devoir comme un autre. Certains choisissent de venir en aide à des enfants défavorisés, moi c'est à mon pays. Que ferais-tu si une grenade tombait à tes pieds ? Je pense que je m'enfuirais en courant, si j'ai le temps. Mais en réalité, si elle n'a pas explosée, je la prends en main et la balance quelque part. Avec un peu de chance, elle touchera des ennemis, car je vois mal un de mes camarade de régiment vouloir ma mort. Quoique... M'enfin, la question ne se pose pas. J'essaie d'éviter de mourir. Que ferais-tu si tu étais torturé pour divulguer des informations sur ton pays ? Et vous, vous feriez quoi ? Je ne dirais rien. J'ai choisi de servir ma nation, cela implique les avantages comme les inconvénients. Quand tu te retrouves confronté à cet inconvénient, alors que tu savais qu'il existait, tu serres les fesses, tu serres les dents et aussi les poings, tu fermes surtout ta gueule. Sauverais-tu dix inconnus ou la personne qui t'es la plus chère au monde ? Si je peux sauver tout le monde - en fait, je PEUX sauver tout le monde, je le ferais. Mais vraiment, quitte à choisir, je choisirai l'être le plus cher. C'est méchant, je vivrais certainement dans le regret d'un devoir mal accompli, mais qu'importe, j'aurais un semblant de bonheur avec l'autre. Pourquoi as-tu choisis ce métier ? Pour certains, c'est tout naturel de devenir professeur, libraire, écrivain. Pour moi, c'est l'armée. Car mon père y était, ma belle-mère aussi et mon demi-frère y est. Ca m'est tout aussi naturel que manger, boire, dormir....
Maman est morte il y a 26 ans ✈️ Je suis un grand romantique ✈️ Passer une journée sans sourire est impossible ✈️ Je me passionne toujours pour les autres et pour ce que je fais ✈️ Je manque de confiance en moi ✈️ L'impulsivité fait malheureusement parti de mon caractère ✈️ Je me dois de toujours me dépasser, quitte à jouer les héros ✈️ Je ne sais pas être vigilant, aussi, je suis casse-cou ✈️ Et avec ça, je suis inconscient ✈️ Je ne dévoile pas grand chose, alors énigmatique, mystérieux, choisissez celui qui vous convient ✈️ Quand j'ai une idée, je mets tout en oeuvre pour la faire; c'est ce qu'on appelle être borné ✈️ Et comme si ça ne suffisait pas, il m'arrive d'être arrogant ✈️ Oh, et il m'arrive aussi de menacer pour mettre à exécution ce que je veux ✈️ Et afin d'y arriver, je deviens calculateur ✈️ Pourtant, mon charisme indéniable fait que les gens viennent vers moi ✈️ On dit de moi que je suis brave : jamais je renie mes actions ✈️ En liaison avec mon état borné, il a mon état de détermination ✈️ Je suis très protecteur, envers quiconque d'ailleurs ✈️ Je n'aime pas tourner autour du pot, je suis donc franc ✈️ Sarcastique je suis, sarcastique je resterai ✈️ Je suis un grand joueur ✈️ Malgré mes airs arrogants, je suis aimable ✈️ Je contourne parfois le règlement, et j'assume ! ✈️ Mais je n'aime pas que l'on contredise mes ordres et mon autorité prend alors le dessus ✈️ J'ai été fiancé à une femme mais elle m'a fait cocu ✈️ Ma confiance se gagne, elle n'est pas gratuite ✈️ La soeur de mon meilleur pote est comme ma petite soeur ✈️ J'ai grandi dans un milieu régi par l'armée ✈️ J'aime écrire, surtout des lettres ✈️ Je me sens responsable de l'accident du frère de Meghan ✈️ Depuis la première mission dans un pays instable, j'ai quelques troubles du sommeil ✈️ Je bois beaucoup de thé et/ou de café ✈️ J'aime quand on me cuisine de bons petits plats ✈️ Ma belle-mère n'a jamais eu l'instinct maternel ✈️ Papa ne s'est pas vraiment occupé de moi ✈️ 3. C'est mon chiffre favori ✈️ Je dors avec des chaussettes ✈️ Je pratique beaucoup de sports ✈️ Quand j'étais petit, j'ai cassé le vase de Chine de ma belle-mère et j'ai été privé de télé, de dessert et de sorties pendant un mois entier ✈️ Quand j'étais petit encore, j'avais peur des araignées et des serpents, mais j'ai réussi à soigner ça ✈️ La guerre c'est mon quotidien et je ne voudrais pas quitter l'armée ✈️ Je ressens un drôle de truc envers Meghan, mais cela serait irrespectueux envers son frangin de s'engager avec elle ✈️ Papa et moi, nous nous sommes installé à Huntsville juste après le décès de maman ✈️ J'ai un petit faible pour les chats


HEY, à part ça:
 


Dernière édition par Cillian R. Hartwood le Dim 3 Fév - 18:53, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
avatar
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre



pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 18:19

this is my riffle, this is my gun. this is for fight, this is for fun…
“ Béni soit le Seigneur : ma force qui mène mes mains à la guerre et mes doigts au combat ; ma miséricorde et ma forteresse ; mon donjon et mon libérateur ; mon bouclier, celui en qui je donne ma foi. ”


14 septembre 1987
Les mains croisées entre ses jambes, Monsieur Hartwood fixait le mur immaculé de l'hôpital qui lui faisait face. A ses pieds, son fils confrontait violemment deux voitures de police. Les bruits monstres qu'il faisait avec sa bouche montraient la violence de l'action dedans sa tête. L'homme bougea enfin son regard et observa le ballet incessant d'infirmières et de médecins qui vaquaient à leurs occupations. Au loin, les hauts-parleurs invitaient le docteur Ecco à se rendre en soins intensifs. L'homme aurait voulu que le temps presse, mais rien n'y faisait. Il aurait voulu se ruer au chevet de sa femme, quand bien même on l'en aurait empêché, mais le petit être jouant près de lui le retenait captif de cette pièce qui empestait le désinfectant typique des hôpitaux. Il soupira, ce qu'il ne faisait jamais en temps normal.
Cinq minutes plus tard, un homme, avec un uniforme gris foncé et une sorte de charlotte visée sur la tête, pénétra dans la salle d'attente, suivi d'une de ses collègues. La tête qu'ils tiraient en disaient bien long. Hartwood père se leva d'un bond, faisant sursauter son fils de quatre ans. Il croisa les mains derrière sa tête et se mit à arpenter la pièce en long, en large et en travers. Il offrit aux néons toujours trop jaune un visage ravagé par la douleur. L'enfant observa son père tout en fronçant des sourcils. L'infirmière l'avisa et lui adressa un sourire triste.
« Ma maman va revenir ? Elle ne va plus être malade ?
Le médecin darda son regard marron sur lui. Il se mit à la hauteur de l'enfant et lui expliqua calmement :
« Ta maman a eu un grave accident de voiture. Le choc était très violent, elle avait beaucoup de blessures. Nous avons tout fait pour soigner le plus de blessures possibles, mais nous n'avons pas pu. Elle saignait trop. Elle est partie, mon garçon...
« Mais, elle va revenir, hein ? Elle va revenir ?
Mais l'enfant n'eut jamais sa réponse.

18 juin 1991
Cillian courrait sur l'herbe verdoyante de la villa familiale. Il poursuivait son demi-frère, âgé de 10 ans. Ils jouaient à la guerre, comme ils n'ont jamais cessé de le faire ces quatre dernières années. Le petit garçon brun se planqua derrière un gros chêne et mettait de temps à autre sa tête à découvert afin de repérer son ennemi. Mais il ne l'avait guère vu se faufiler derrière lui et lui planter un pistolet en plastique dans le dos. Cillian soupira et se laissa mollement tomber à terre. Il fit le mort durant une petite minute ou deux, avant de faire semblant de couper la cheville de son adversaire avec un couteau imaginaire. L'autre garçon se laissa aussi tomber et Cillian se rua sur lui tout en rigolant.
Une femme, au tailleur noir, au chignon très serré et à l'air revêche, sortit sur la luxueuse terrasse et appela les deux garçons qui relevèrent instantanément la tête. Les yeux noirs de la femme les transperçaient. Les enfants se lancèrent des regards interrogateurs avant de se mettre debout et de se diriger vers elle d'un pas vif. Ils se plantèrent devant la femme et se tinrent droits comme des piquets De petits lieutenants en devenir.
« Vos parents m'ont chargé de vous dire qu'ils partaient en mission pendant un mois. Par conséquent, je vais me charger de vous durant ce laps de temps. J'ai des instructions très claires à suivre et j'espère que vous coopérerez facilement, auquel cas j'ai le droit de vous octroyer des sanctions en rapport avec votre faute. Est-ce bien clair ?
Ils acquiescèrent et suivirent la femme à l'intérieur de la maison. Elle les obligea à aller se changer, leurs vêtements étant parsemés de tâches verdâtres qui ne partiraient sûrement pas au lavage. Sans dire un mot, les deux garçons se dirigèrent d'un pas lourd vers la salle de bain, à l'étage. Tout en montant les marches, les deux garçons discutèrent.
« Dis, Ju', tu veux faire quoi plus tard ?
« J'sais pas. Cosmonaute, peut-être, ou Président de la République. Ou cuisinier pour pouvoir manger tout le temps ! Peut-être médecin, pour voir plein de sang et les boyaux ressortir des ventres des gens. Et toi ?
« Moi, je veux être soldat, comme mon papa ! Je veux aller dans d'autres pays et faire la bagarre avec les méchants pour qu'on laisse les gentils tranquilles.
« Ah ouais ! Toi, tu vas amocher les gens et moi je vais les soigner. Trop coooool !
Les deux garçons partirent dans un fou rire incontrôlable et la femme au tailleur noir dû monter les escaliers afin de les faire redescendre illico presto. Elle avait un emploi du temps chargé à respecter et elle n'avait guère l'intention de laisser deux morveux la ralentir. Et puis, ses employés comptaient sur elle pour qu'elle mette les gosses dans le droit chemin.

été 1999
Des mois d’entraînement ont été nécessaire. Je m'étais inscrit à l'armée car c'était la chose la plus naturelle à faire. Papa y était, Lucille aussi et Jude également, en temps que médecin. J'avais quelque peu envié de les voir partir en mission, mais l'avantage, c'est que je pouvais passer mes journées à faire des longueurs dans la piscine, ou de la muscu dans la petite salle de sport de la villa. Je pouvais aussi manger tout ce qui me passait sous la main et qui méritait le nom digne de nourriture. Bref, une période de rêve. Mais la routine m'avait vite ennuyé et les jours se succédant, tout aussi semblables les uns que les autres, m'épuisaient. Et puis cette rengaine incessante d'armes, de treillis qui me revenait en tête ! Alors, j'ai attrapé mon courage à deux mains et j'ai postulé à l'armée.
Papa ne savait pas que je m'étais engagé. Il était parti en mission dans un trou paumé avec Lucille. Jude, lui, il s'en fichait. Il était resté à la base. Quand Papa et Lucille sont revenus de mission, j'étais encore à la base, à m’entraîner, à m'acharner à devenir le soldat que j'ai toujours voulu être. Papa s'était fermement opposé à mon projet. Il invoquait pour unique raison la volonté de ne pas perdre une nouvelle fois un être qui lui est cher. Mais j'ai fait la sourde oreille et cela a engrangé une dispute assez violente qui nous a opposé. Au final, j'ai eu gain de cause. Papa, lassé de devoir sans cesse se battre, m'a gentiment « laissé me dépatouiller de ce merdier sans fin dans lequel je me suis enlisé ». A force d'acharnement, j'ai pu lui montrer que je n'étais pas une ordure, comme il me l'avait dit lors de la dispute.
Au final, j'ai été engagé en temps que soldat, avec les félicitations de mes formateurs. Papa était présent pour la « remise des diplômes ». Il faisait semblant d'être toujours fâché contre moi mais je voyais bien qu'il était fier de ma réussite. Petit à petit, les tensions se sont calmées et j'ai enfin pu retrouver mon père, avec ses qualités, mais aussi ses défauts.

mars 2003
Un sms qui avait ébranlé mon monde. Juste un seul. Je revois ces mots noirs s'afficher sur la blancheur de mon écran. Ils ont heurté mes yeux, fait saigner mon cœur, fait serrer mes poings. Je me suis retenu de hurler, mais l'oreiller du lit a pris cher. Elle avait été tout pour moi ; la femme de ma vie, celle avec qui je partageais mes secrets, avec qui je projetais de me marier ( je m'étais d'ailleurs fiancé à elle ), de fonder une famille. Je lui avais accordé ma confiance, mon corps, mon cœur, et elle en a fait une bouillie qui avait le même son que la rage qui sévissait en moi.
Un sms qui ne m'était pas destiné. Un sms où elle faisait part d'un oubli de sous-vêtements dans la maison d'un certain Steve. Le petit cœur qui ponctuait le message me confirmait dans ma volonté de tout arrêter avec elle. Et dire que... Et dire que...
Lorsqu'elle était revenue chez moi, elle était tout sourire, comme pour masquer sa bévue. Elle avait vainement tenté de s'excuser. Mais c'était trop tard. J'avais été trop bon, j'avais été trop con. Maintenant, je serais con. Juste con. A ce jeu-là, c'est moi qui gagnerait, et haut la main ! On s'était engueulé, plusieurs fois. Elle se répandait en pardons minables et interminables qui me faisaient de plus en plu rager. J'avais beau l'avoir mise devant le fait accompli, elle ne démordait pas et voulait à tout prix que je passe l'éponge.
Ce Steve, je le connaissais. C'était jadis mon meilleur ami, celui avec qui j'ai eu de franches parties de rigolades, celui qui devait être mon témoin à mon mariage. Quand j'étais parti en Nouvelle-Calédonie avec l'armée, il m'avait affirmé qu'il prendrait soin de ma fiancée. Mes fesses ouais ! Si j'avais su que cela comprendrait des parties de jambes en l'air option canapé et table de la cuisine, jamais j'aurais accepté cette protection.
Entacher ainsi la confiance d'une personne qui n'a rien demandé, ce n'est pas pardonnable. Surtout quand son meilleur ami et sa propre fiancée sont à l'origine de cela. C'est encore moins pardonnable.
Ma valise était prête et je n'avais plus entendu parlé d'elle depuis quelques jours. Je descendais les marches du perron de l'appartement que je louais alors quand je vis sa voiture se stationner devant chez moi et son corps ignoble de traîtresse en sortir. Je m'étais figé sur place pour finalement me diriger le plus vite possible vers ma voiture, la tête haute. Elle m'avait agrippé le bras et obligé à lui faire face. Une nouvelle fois. Alors, je m'étais stoppé pour de bon. J'avais tenté de dégager mon bras, mais ses ongles s'enfonçaient dans ma chaire.
« Lâche-moi.
« Ecoute-moi au moins !
« Tiens, c'est bizarre, c'est ce que j'ai fait ces dernières semaines. Et je ne t'ai toujours pas pardonné. Coincidence ? Je ne crois pas. Maintenant, si tu veux bien, j'ai une mission et je ne veux surtout pas rester pour tenir la chandelle lors de tes ébats avec Steve !
J'avais réussi à me défaire de son emprise et je lui avais tourné le dos. La voiture n'était plus qu'à quelques mètres de moi, mais il fallu qu'elle hausse la voix.
« Bon sang, j'étais seule, tu n'étais pas là, qu'aurais-tu voulu que je fasse ? Je ne savais pas si tu allais vivre ou mourir. Je suis une femme, j'ai des besoins, et...
« ET UN COUP DE TELEPHONE AURAIT ETE DU LUXE ? TU ME PRENDS POUR UN CON OU QUOI ? LES HOMMES ONT DES MAINS POUR SE CARESSER LA QUEUE MAIS TOI AUSSI TU PEUX TE TOUCHER. TES BESOINS EN AURAIENT ETE SATISFAITS ! JE N'AI JAMAIS CESSE DE T'ETRE FIDELE, MEME EN MISSION. LES FEMMES AUTOUR DE MOI ET QUI ME FAISAIENT DES AVANCES, CE N'EST PAS CE QUI MANQUAIENT. MAIS J'AI REFUSE CAR JE T'AIMAIS PLUS QUE TOUT. JE COMPTAIS FONDER UNE FAMILLE AVEC TOI, JE COMPTAIS FAIRE MA VIE AVEC TOI, VOIR NOS ENFANTS GRANDIR ET TOUT. MAIS TU T'EN ES FOUTU, NON ? T'ES-TU SEULEMENT DEMANDE CE QUE MOI, JE VOULAIS ?
La même dispute, encore et encore. Au bout d'un moment je tendis la main pour qu'elle me rende la bague de fiançailles que je laissais tomber dans le caniveau, comme des souvenirs que je voulais voir sombrer dans les égouts. Armé de ma valise, je m'étais dirigé vers ma voiture.
Arrivé à la base, mon régiment était sur le point de partir. On était le 20 mars 2003 et on partait alors en Irak.

2007-2013
J'étais rentré d'Irak. Cela faisait quelques jours que j'étais revenu au bercail, quelques jours que je n'entendais plus les tirs des mitraillettes, que je ne sentais plus le souffle d'une grenade qui avait explosé non loin, les cadavres de mes frères de régiment tomber sous mes yeux. Cette traque contre Saddam Hussein avait porté ses fruits. Dans un premier temps, on avait avancé dans le flou, on ne savait pas trop où on allait. Seul le commandant le savait et on s'était bêtement contenté de suivre ses ordres. Quelques mois plus tard, il fut emporté par une mine dissimulée sous ses pieds. J'avais assisté à cela mais je m'étais montré fort et j'avais pris la suite directe de mon défunt commandant. Cette prise de poste instantanée avait soulevé une petite polémique au sein de mon régiment, mais les soldats durent s'avouer que si je n'avais pas été là, tous auraient été probablement morts.
Ce fut probablement ça qui m'avait valu le grade de capitaine. Quand on est revenu sur le sol américain, avec les cercueils contenant les corps de nos camarades, j'ai été promu, j'ai eu l'insigne. Lors de la cérémonie de commémoration, je me suis tenu près du cercueil de celui qui avait jadis occupé ma place, de celui qui avait été, à sa façon, mon mentor. J'avais prononcé un discours ennuyeux mais tellement porteur de sens. Mon âme joueuse s'était tue face à la gravité de la situation et je n'avais qu'une envie, c'était de venger tous mes frères d'armes tombés au combat.
C'était à notre retour à la base que je fis la connaissance de mon nouveau meilleur ami, Tobias. A l'origine, nous n'étions pas fait pour se rencontrer. Enfin pour devenir amis, tout du moins. On fêtait notre victoire en Irak dans un bar. Entouré de mes plus proches camarades de régiment, je rigolais à gorge déployée à une table, non loin du comptoir. Et je l'avais avisé, seul à ce comptoir, en sirotant mollement un verre d'un alcool quelconque. Enivré de whisky et de joie à l'idée de retrouver mes proches, je m'étais approché de lui, un immense sourire aux lèvres, un éclat de rire dans la voix. Je l'avais obligé à se mêler avec les autres. L'alcool déliant les langues, nous nous sommes trouvés une multitude de points communs. A la fin de la soirée, quand tout le monde était plus ou moins torché, Tobias et moi étions devenus amis. Au fil du temps, cette simple amitié s'est transformée en quelque chose de bien plus complexe. J'avais qualifié Tobias de meilleur ami. Il avait remplacé Steve. Ancienne vie VS Nouvelle vie : 0-1.
Et pourtant, nous n'avons guère eu le temps de vraiment nous connaître. Je m'étais rapproché de sa sœur, la prenant pour la petite sœur que je n'ai jamais eu. Il y a pourtant tant de choses que lui et moi ne nous sommes pas dites. J'étais chez moi, j'avais reçu un appel d'urgence de la base. J'en avais averti Tobias et lui avais proposé de venir le chercher chez lui. Les routes étaient glissantes. Quand je suis arrivé à la caserne, il n'était toujours pas là. Les minutes avaient filé. J'avais appelé chez lui et on m'avait dit qu'il était parti depuis longtemps et qu'ils le pensaient arrivé.
Les jours suivants furent flous. Comme un goût amer de déjà vu. Des couloirs immaculés, une odeur désagréable de désinfectant, un calme olympien. Et cette éternelle attente, durant lesquels nos cœurs battaient tous à un rythme effréné. J'avais hurlé sur les médecins, les déclarant incompétents. Peut-être était-ce eux qui avaient soigné ma mère quelques années auparavant. Je me sentais responsable de la « mort » de Tobias. Je serais allé le chercher, il ne serait pas dans le coma, il ne serait pas juste un corps étendu sous des draps toujours trop blancs.
Quelques mois après ce simili-décès, je fus envoyé en Afghanistan. L'image de mon meilleur ami me hantait encore et celle de sa petite sœur encore plus. On s'écrivait souvent, elle et moi, à un tel point que je commençais à ressentir quelque chose pour elle. La mission en Afghanistan fut pour moi la bonne occasion de mettre mes sentiments au défi. Je ne lui écrivis plus.
Mais chaque départ a un retour.


Dernière édition par Cillian R. Hartwood le Dim 27 Jan - 21:39, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 18:34

omagad omagad omagad let\'s make babies let\'s make babies let\'s make babies

Merci de tenter mon scénario wtf . Si tu as une question, harcèle moi hein, je me ferais un plaisir de t'y répondre (de quelques manières que ce soit pervert look quoi ? Non mais je sors d'accord Arrow )

Bon courage pour ta fiche zieux qui brillent i set fireeee to the


(ps: Née le même jour que Colin ? Chanceuse omagad )
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre



pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 18:45

HEEEEEEY ! Mais de rien Very Happy J'avais réfléchi à une tournure d'histoire en cours, tout à l'heure ( et même hier en me couchant XD ) mais pas de souci, je te poserais des questions si besoin est :)

( héhé, t'as vu hein ? Maintenant, je pourrais sortir le nom de Colin au lieu de celui de Michel Sardou #sbaf# )

_________________

    I might as well jump !
    It's for you ! Hey ! I get up, and nothing gets me down. You got it tough, I've seen the toughest around and I know, baby, just how you feel. You got to roll with the punches to get to what's real. Ah, can't ya see me standing here, I got my back against the record machine. I ain't the worst that you've seen. Ah, can't ya see what I mean ? Ah, might as well jump, jump !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 19:18


Bienvenue !!

C'est cool de prendre un scénario, tu fais une heureuse bril bril les zieux

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 19:48

BONJOUR MONSIEUR TRÈS CANON ! niark niark niark Bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.


    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 19:49

    ommmmmgggggg qu'il est canon celui là let\'s make babies
    en plus vous aurez plein de gifs ensemble vu que Colin et Sarah étaient ensemble dans the Tudors bril bril les zieux oui, moi j'suis contente quand deux célébrités canon ont des gifs ensemble voilà Arrow

    bref, bienvenue et bonne chance pour ta fichoune I love you

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
avatar
Jackson Fenton-Rhodes
✤ THE BOSS ✤
messages : 783
avatar : Robert Downey jr.
âge : 40 ans.
côté coeur : Divorcé depuis quelques mois.
métier/études : Professeur de tir et de stratégie sur le terrain et directeur de la base.
pseudo : Le staff
Tirelire : 22

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 20:07

BIENVENUE PARMI NOUS I love you bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à harceler le staff au moindre problème I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
avatar
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 20:10

Oh un beau Capitaine Hook pour la jolie Meghan omagad

Bienvenue à toi beau gosse, j'ai hâte de lire ta fiche wtf
Si tu as des questions, le staff est là (et je suis sûre que Meghan sera prête à t'aider héhé héhéhéhéhé) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 20:13

*va finir gay avant la fin du mois.*
BIENVENUE ! et bon courage pour la suite de ta fiche. héhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre



pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Jeu 24 Jan - 22:36

Et puis Sarah et Colin se retrouvent aussi dans Once Upon A Time. 'fin il n'y a jamais eu de confrontations Aurora/Hook, c'est dommage :S

Mais merci tout le monde ! Very Happy

Et je ne manquerais pas de poser des questions !

_________________

    I might as well jump !
    It's for you ! Hey ! I get up, and nothing gets me down. You got it tough, I've seen the toughest around and I know, baby, just how you feel. You got to roll with the punches to get to what's real. Ah, can't ya see me standing here, I got my back against the record machine. I ain't the worst that you've seen. Ah, can't ya see what I mean ? Ah, might as well jump, jump !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Ven 25 Jan - 15:53

    Bienvenue
    Bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Ven 25 Jan - 18:13

Colin, le magnifique ! Captain Hook omagad rhaaaa omfg
Bienvenue parmi nous ! bril bril les zieux
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Matthew Channing
✈ I will follow you into the dark.
messages : 3119
avatar : Tom Hardy
âge : 36 ans
côté coeur : Père célibataire
métier/études : flic

I won't give up on us
Even if the skies get rough



pseudo : NYN
dc : Addison
Tirelire : 46

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Ven 25 Jan - 20:18

Aaaahh ça me fait plaisir de te voir ici, et puis en Hook quoi bril bril les zieux

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
©️.mad love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Sam 26 Jan - 11:26

SUPER choix de vava
Bienvenue à toi ! lick lick
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre



pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Sam 26 Jan - 12:42

Merci à tous ! :)

_________________

    I might as well jump !
    It's for you ! Hey ! I get up, and nothing gets me down. You got it tough, I've seen the toughest around and I know, baby, just how you feel. You got to roll with the punches to get to what's real. Ah, can't ya see me standing here, I got my back against the record machine. I ain't the worst that you've seen. Ah, can't ya see what I mean ? Ah, might as well jump, jump !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Dim 27 Jan - 22:44

Han j'adore ta fiche, exactement comme je m'imaginais Cillian  zieux qui brillent  omagad . J'adore ton histoire  rhaaaa omfg

Pour moi c'est okay niveau scénario  mia cara la la la

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Matthew Channing
✈ I will follow you into the dark.
messages : 3119
avatar : Tom Hardy
âge : 36 ans
côté coeur : Père célibataire
métier/études : flic

I won't give up on us
Even if the skies get rough



pseudo : NYN
dc : Addison
Tirelire : 46

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Dim 27 Jan - 22:47

Alors c'est tout bon I love you
Oublie pas de nous réserver un lien copine de Nutella ! pervert look


Bienvenue et félicitations soldat, tu viens tout juste d'être accepté sur BULLETPROOF. Pour t'aider à t'intégrer au mieux parmi nous, voici quelques points et conseils qui te guideront et t'aideront à faire ton petit bout de chemin :

✈️ Pour un profil plus attractif, veille à remplir tous les champs de celui-ci. Comme ça, les autres membres en sauront davantage sur ton personnage. N'hésite surtout pas à te faire également une jolie signature. Si tu as besoin d'aide, n'oublie pas que le staff est à ton entière disposition. Enfin, sache que tu peux faire une demande de rang afin d'embellir encore plus ton profil.

✈️ Il est désormais temps de t'occuper un peu de ton personnage et, pour se faire, il est important que tu ailles faire une demande de logement pour ne pas qu'il dorme à la rue et, une demande de métier pour qu'il puisse payer son chez-lui et ses factures.

✈️ Maintenant que ton personnage est à l'abri du froid et, qu'il peut payer ses crédits, il lui faut pleins de liens pour pas qu'il finisse seul et dépressif. Alors, file vite poster ta fiche de lien ICI et ta demande de rps LA. N'hésite pas non plus à créer tes propres personnages grâces aux scénarios. Enfin, il est important de s’intéresser aux scénarios actifs qui sont un bon moyen de se trouver pleins de liens tout en facilitant l'intégration de nouveaux membres.

✈️ Et voilà, ton personnage est maintenant plutôt bien intégré. Mais, il reste une étape importante: Le hors-jeu. Ne t'en fais pas, on ne mord ici. Fais toi plaisir en envahissant LE FLOOD ou n'hésite pas à aller te présenter aux autres. Pour terminer, les jeux sont également un bon moyen de s'intégrer.

Voilà soldat, tu connais maintenant les secrets de l'armée pour bien s'intégrer. Si tu as le moindre soucis, les soldates du staff sont là pour toi. Et n'oublie pas, le plus important est de s'amuser !


_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
©️.mad love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
avatar
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre



pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   Dim 27 Jan - 22:52

Ma hantise, avec les pv, c'est de ne jamais réussir à être fidèle au scénario XD Mais à chaque fois j'ai tort XD

Bref, contente que ça te plaise, Meghan Very Happy

Et merci Addi' pour la validation bril bril les zieux

_________________

    I might as well jump !
    It's for you ! Hey ! I get up, and nothing gets me down. You got it tough, I've seen the toughest around and I know, baby, just how you feel. You got to roll with the punches to get to what's real. Ah, can't ya see me standing here, I got my back against the record machine. I ain't the worst that you've seen. Ah, can't ya see what I mean ? Ah, might as well jump, jump !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CILLIAN ♦ « L’homme n’est pas né pour le repos. »
» site pour trouver un avatar
» Le cheval est pour l'homme , comme les ailes sont pour l'oiseau ... [ PV Héra ]
» Quand la sadique voulait s'envoler.
» On ne vit que deux fois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-