AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 before the worst ✰ andrea.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 18:20



Andrea - Andy - Ellison-O'Neal

they say time will make all this go away.

à partir de maintenant, tu t'appelles Blanche-Neige.
NOM(S) : Ellison, O'Neal depuis peu. PRÉNOM(S) : Kennedy Ruby Sloane, Andrea. AGE : vingt-sept ans. LIEU DE NAISSANCE : Phoenix, Arizona. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. SITUATION AMOUREUSE : mariée angoissée, mais elle se soigne. SITUATION FINANCIÈRE : aisée. MÉTIER/ÉTUDES : bilbiothécaire. GROUPE : Living War. AVATAR : blake lively. CRÉDITS : tumblr le grand.


⊱ this time i'll be a bulletproof
✈️ Elle peut paraître froide et hautaine de prime à bord mais cela ne la dérange pas vraiment. Après tout, il fallait bien hériter de quelques traits de caractère de sa chère grand-mère. Aimant user de son côté sarcastique et cynique ainsi que de son humour noir elle a ce besoin permanent de tester les réactions de chacun face à sa désinvolture. Si cela laisse à penser qu'elle doit être folle à lier, c'est surtout une barrière qu'elle met entre elle et le genre humain. Non pas qu'elle soit totalement misanthrope cela dit, elle a été trahie et déçue beaucoup trop de fois à son goût et elle refuse de se laisser embobiner encore et encore. Râleuse, perfectionniste, un brin chiante et pessimiste, elle a une sainte horreur de l'échec et de tout ce que cela peut comporter. Même si Andrea n'est pas le genre de femme à abandonner ce qu'elle a entreprend, elle peut se décourager très facilement ce qui entraine forcément la remise en question du projet. Quand je disais qu'elle était légèrement chiante. Ayant beaucoup de répondant, elle a toujours eu le chic pour s'attirer des ennuis, elle déteste se faire marcher sur les pieds et sait parfaitement le faire savoir. Du genre volcanique, têtue et bornée, il n'y a pas grand chose à dire ou à faire lorsqu'elle a une idée en tête. Ce côté tête brûlée vient sans aucun doute de son grand frère, il fallait bien répliquer lorsque celui-ci s'imaginait qu'il fallait apprendre la vie à cette blondinette si frêle. Mutine, entreprenante et sensuelle, elle a totalement conscience du charme qu'elle peut dégager et même si elle n'use de cet atout qu'avec un seul homme, autant dire que cela fonctionne parfaitement. Attentionnée, angoissée, peut être trop sensible, elle n'aime pas montrer ce côté là de sa personnalité même si parfois elle ne peut pas le cacher.

⊱ i was meant to be a warrior elle a vécu un an chez ses grands-parents maternels en Russie alors que ses parents étaient à deux doigts de divorcer, cette année a vite tourner au cauchemar et personne mis à part son mari n'est au courant de ce qu'il est réellement arrivé là bas. ✈️ enfant, elle était championne d'équitation au niveau national mais suite à un accident elle n'est plus jamais remonté à cheval. ✈️ suite à sa remise de diplôme, elle est partie suivre ses études à Harvard. Élève assidue et recherchant la perfection à tout moment, elle a entamé avec brio des études de droit. Elle a tout plaqué du jour au lendemain lorsque Jayson est rentré au pays. ✈️ elle fume beaucoup, voir beaucoup trop et ne s'en cache plus même si cela ne plait pas à tout le monde. ✈️ elle a sept tatouages ayant tous une signification bien précise, notamment la date de naissance de son frère sur le plis du coude ainsi que celle de son mari sur le poignet gauche. ✈️ férue de littérature, de mode et de musique, ce sont les trois choses qui lui permettent de s'évader lorsqu'elle est toute seule et qu'elle ressent une trop grosse tension. ✈️ elle travail dans une bibliothèque afin de s'occuper pourtant, elle pourrait vivre sans jamais lever le petit doigt. Elle a fait partie de la "jeunesse dorée" (expression qu'elle exècre au plus haut point) mais n'en a jamais été vraiment fière estimant que les gosses de riches de se rendaient pas compte de la chance qu'ils avaient. De plus, elle a elle aussi eu ses moments de déchéances et ce ne sont pas ses meilleurs souvenirs. ✈️ elle parle couramment six langues (l'anglais, le français, le russe, l'italien, le chinois ainsi que l'espagnol) ✈️ elle a vécu dans trois villes en moins d'un an, recherchant désespérément à mettre ses idées au clair. Inutile de dire que cette fuite en avant n'aura servit à rien. ✈️ lorsqu'elle avait onze ans, son frère l'a littéralement obligée à pratiquer un sport de combat, inutile de dire qu'il a crée un monstre mais que cela a pu servir la blondinette.


dévoile-nous ta véritable identité soldat.

PSEUDO/PRÉNOM : je suis sans pseudo fixe cryiiinggg . FILLE OU MEC ? : devine pervert look . AGE : majeure. FRÉQUENCE DE CONNEXION: tout les jours à priori. SCENARIO OU INVENTÉ ? : un mélange parfait entre scénario actif et un personnage inventé. COMMENT AS-TU CONNU BULLETPROOF ? : bonne question.. LE FORUM, TU L'AIMES D'AMOUR ? : suis pas quelqu'un de facile m'voyez. LE MOT DE LA FIN : before the worst ✰ andrea. 1839924927 before the worst ✰ andrea. 2145037518 .

Code:
[b]blake lively[/b] ✈️ andrea ellison-o'neal


Dernière édition par Andrea Ellison-O'Neal le Dim 27 Oct - 23:18, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 18:20







⊹ Say what you mean, tell me I'm right, And let the sun rain down on me, Give me a sign, I want to believe.
« Andrea ? Andrea, chérie ! » J’entendais ma mère hurler mon prénom toutes les trois secondes tout en montant les marches quatre à quatre. Je m’attendais au pire, comme si une bombe venait d’exploser dans notre salon. « Andrea ?! » La porte s’ouvrit à la volée, mon adorable mère essoufflée se tenait contre la poutre en essayant tant bien que mal que de réguler sa respiration. « Tu cours depuis longtemps où.. ? » Mon frère venait de faire son apparition, tapotant tendrement l’épaule de notre mère avec un sourire narquois, il fit mine de défaillir. « Non parce que, faut travailler sur ton souffle, on dirait que tu a soixante-dix ans. » Le regard qu’elle lui lança nous fit tout simplement éclater de rire, le poussant doucement elle secoua la tête la mine boudeuse. « Moque toi de ta pauvre mère, tu ne peux pas comprendre tu es un homme. » - « C’est sûr qu’il y a eu plus d’allées et venues dans son ventre que dans une rame de métro. » - « Vous avez finis oui ? » Après quelques minutes de silence, notre mère éclata de rire en prenant Ezeckiel dans ses bras. « Si mademoiselle veut bien prendre la peine, son père a une surprise pour elle. » Une surprise ? Je déteste les surprises. Je vivais dans une famille de dingue mais après tout, cela faisait quatorze ans que je les supportais, je n’allais pas m’en plaindre maintenant. J’avais toujours été très proche de ma mère, elle était aimante, compréhensive et elle me connaissait si bien qu’elle n’était pas sans cesse sur mon dos à attendre un pas de travers de ma part. Je n’avais jamais été le genre de jeune fille à me rebeller pour un oui ou pour un non, je n’en avais jamais ressenti le besoin. Pour tout dire, j’étais née avec une cuillère en or dans la bouche et je m’estimais simplement chanceuse. Pourtant, je me devais de fournir un minimum d’effort, depuis mes cinq ans, mon père me parlait de Yale ou d’Harvard espérant que je suive ses pas. L’idée ne me semblait pas saugrenue mais l’Ivy League était plus un conte de fée qu’une réalité. J’allais devoir passer par là, je ne m’en sentais simplement pas encore capable d’y penser. Il me voyait déjà en avocate internationale, étant capable de gagner chaque affaire qui tomberait sur mon bureau. Mon frère quand à lui, c’était beaucoup plus compliqué. Il souhaitait s’engager dans l’armée depuis qu’il était en mesure de marcher, c’était une sorte de vocation même si visiblement, il était le seul à apprécier cette idée. Nos parents n’étaient pas de son avis, il y avait bien sûr la fierté qu’un jour leur fils puisse protéger leur pays mais il y avait surtout la peur de ne plus jamais le voir rentrer à la maison. « Allez, ton père doit retourner au travail, dépêche toi. » Sautant littéralement sur mes pieds, je dévalais les escaliers pour atterrir sur les fesses aux pieds de mon frère, hilare. « Un jour tu vas te casser quelque chose princesse. » Susurra-t-il avec un grand sourire avant de m’aider à me relever. « J’aime pas les surprises. » Maugréais-je en me dirigeant vers la cuisine. Cela dit, notre père avait toujours de très bonnes idées il fallait donc faire un effort. « C’est quoi la surpriiiiiiiise ? » Chantonnais-je en m’asseyant sur le plan de travail. « Tu as été sage ? » - « Je suis toujours sage, tu le sais, je le sais, ils le savent, même les voisins sont au courant. Allez quoi ! » Assurais-je en pointant mon frère et ma mère du doigt. « Ça c’est pas poli. » - « Tais-toi jaloux ! » - « C’est toi la jalouse, sale pelouse. » - « Et toi t’es une crapule. » - « Hein ? » - « De quoi ? » - « De quoi, quoi ? » - « De quoi ça s’agit ? » - « De quoi une capsule ? » - « De quoi une catapulte ? » - « Quoi ? » - « Mais.. » - « Hein ? » - « Pourquoi tu me parles de pelouse ? » - « J’t’ai jamais parlé de pelouse moi. » - « Si t’as parlé d’une pelouse et d’une capsule, t’es pas fini toi. Ils t’ont bercés trop près du mur en fait.. Je le savais.. » Murmurais-je en faisant mine de m’évanouir dans les bras de notre père. « Bon le cadeau, il attendra ce soir finalement. » Mon père venait de sortir de la cuisine en nouant sa cravate lorsque l’information daigna m’arriver au cerveau. « QUOI ? TU M’OFFRES UN CADEAU MAINTENANT ? PAPAAAA ! » - « Ce soir princesse. » Non mais alors ça, ce n’est vraiment pas sympathique du tout. On me met l’eau à la bouche et puis on m’envoie promener, je ne suis pas d’accord du tout. C’est toujours à moi que l’on promet la lune et puis au final je me retrouve avec la motte de terre. Je me sens flouée dans cette famille c’est incroyable.  

⊹ you have changed so much that i don't know, if i can call you and tell you i care. and i would love to bring you down, plant your feet back on the ground.
« Bouge de là O’Neal. » Soupirais-je pour la centième fois de la journée. Ce petit jeu commençait tout doucement à réellement m’agacer et j’avais de plus en plus de mal à rester stoïque face à cette situation. Le voir débarquer à la plage à la minute même ou nous parlions de lui, je voyais ça comme un véritable complot. Flanqué de son meilleur ami – pour changer – il m’observait avec un sourire en coin qui m’exaspérait de plus en plus. Entendant mes amies glousser à mes côtés, je ne pus m’empêcher de me laisser tomber sur ma serviette en geignant comme une enfant. « Mais rentre chez toi Jayson, pitié. » - « Il m’a l’air d’être un réel psychopathe tu sais, implorer sa pitié ce n’est pas une bonne idée du tout. » Scarlett venait de glisser ça sur le ton de la confidence et je ne pouvais m’empêcher d’imaginer le jeune homme en train d’enterrer une de ses victimes. Oui, il fallait que je cesse les films d’horreur en tout genre, ce n’était pas bon pour mon imagination. « Il va te découper en rondelle et te déguster au p’tit dej’. » - « Ou peut être simplement t’enfermer dans sa cave pour t’élever en captivité. » - « L’enlever pour être la première femme officielle de son harem ! » Hurla Izzie, un sourire victorieux collé sur le visage. « Vous avez finis oui. » Ce n’était vraiment pas drôle. Certes, elles s’imaginaient des choses complètement improbables mais cela me faisait froid dans le dos. « Quand j’aurais disparue, vous allez moins faire les malignes. Et qui fait le malin tombe dans le ravin j’vous rappelle. » - « Hm, je suis là, si ça ne dérange personne. » - « Sans rire ? On ne t’avait pas remarqué ! » Hilares, les filles ne cessaient de se murmurer des idioties tandis que je tentais tant bien que mal de garder mon sérieux. Voyant le jeune homme se décontenancer face à autant de conneries, je secouais la tête avant de me lever pour l’emmener à l’écart. Mon but n’était pas d’être méchante avec lui pour amuser la galerie, je voulais simplement qu’il comprenne que je n’étais pas intéressée. Cela faisait quatre mois depuis notre rupture que ce jeu c’était installé entre nous, ce n’était pas spécialement désagréable mais je n’en voyais pas l’utilité. Nous nous étions quittés sans vraiment le vouloir, tout était dû à ma connerie et je devais avouer que tout ça me fatiguait au plus haut point. Jayson était le quarterback de l’équipe de football du lycée, il avait tout pour plaire et il avait un don pour attirer toutes les jeunes filles des environs. J’étais tombée sous son charme plutôt rapidement mais son envie de devenir militaire m’avait tout aussi vite repoussée. C’était plutôt stupide comme motif de rupture mais je ne pouvais supporter le fait qu’un an plus tard, il allait être confronté à toute cette merde. Mon frère s’était engagé huit mois auparavant et c’était sans doute cela qui avait été le véritable déclic. « Elles sont toujours aussi coriaces tes copines. » - « On ne change pas une équipe qui gagne n’est-ce pas ? » Passant une main dans ses cheveux, je voyais bien qu’il était très gêné par cette situation. À vrai dire, il n’était pas le seul à ne pas se sentir à son aise. « Tu dois partir quand ? » Ma voix était presque inaudible, je ne comprenais même pas pourquoi j’avais engagé cette discussion. Je voyais les filles s’amuser avec Garrett et j’aurais vraiment préféré être ailleurs à ce moment précis. Serrant mes bras sur ma poitrine, rester en maillot de bain avait été une très mauvaise idée. « Je ne sais pas, je n’ai pas eu de détails jusqu’à présent. Le paternel ne sait pas si c’est possible finalement. » - « Je vois. » Saisissant son gilet, il le mit sur mes épaules avec un sourire timide. Je le serrais contre moi sans un mot, étrangement c’était tout à fait rassurant. « Je veux être avec toi jusqu’à mon départ Andy, j’en ai marre de toute cette mascarade. Tu sais bien que tant que je ne suis pas majeur.. » - « Écoute, tu dois partir sur cette base avec ton père, tu ne sais pas même pas si tu seras diplômé ici, où tu veux qu’on aille comme ça ? » - « On ira là où on ira. » Murmura-t-il avant de m’attirer contre lui, je suppose que je n’avais pas vraiment le choix sur ce coup là. C’était une des premières fois que je voyais Jayson sans ce masque de dur à cuire, en général, il était plutôt le genre de jeune homme rouler des mécaniques histoire de passer pour l’intouchable de service. Mais cette fois, il n’y avait plus de jeu ridicule et cela faisait un bien fou.

⊹ And for the briefest instant, it almost feels like we're together again.
Ezeckiel venait de faire irruption dans ma chambre, semblant être à deux doigts de me hurler dessus sans raison apparente. Restant sur le pas de la porte, je m’attendais à ce qu’il se mette à tout détruire dans la pièce tant il avait l’air tendu. « Euh.. Je peux t’aider ? » Voyant sa mâchoire se contracter à chaque respiration, je sentais que j’allais en prendre pour mon grade. Seulement là, je ne voyais pas ce que mon adorable frère avait à me reprocher. Il était du genre impulsif et parfois il s’énervait dans son coin sans que personne ne puisse y faire quoique que ce soit. Il avait un regard haineux comme si il avait énormément de chose à régler. « Je t’interdis de revoir ce type. » Gronda-t-il soudainement alors que je m’étais remise à vaquer à mes occupations. Faisant mine de ne pas comprendre, je haussais un sourcil avant de refermer mon livre de biologie. « De qui tu parles ? » - « Ne joue pas à ça Andrea, tu ne le revois pas, tu m’as bien compris ? » Pointant un doigt accusateur sur moi, je voyais ses poings égratignés ce qui était bien plus inquiétant que sa soudaine saute d’humeur. « T’as fumé un truc pas net ou quoi ? » - « Ne fais surtout pas la conne avec moi, si il repasse une seule fois cette porte je le tue. » - « Mais tu vas pas bien toi, va te faire soigner ou j.. » Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’il me colla une gifle monumentale. Là, il venait de dépasser les bornes, certes il s’était donné pour mission divine de toujours me protéger mais il y avait une limite entre surveiller sa sœur et régir ses fréquentations sous prétexte que ça ne lui convenait pas. « Sors de ma chambre. » Grognais-je en me levant de mon lit, il n’était pas le seul dans cette maison à démarrer au quart de tour et cette gifle me fit tout simplement sortir de mes gonds. Ne le voyant pas réagir, totalement interloqué par son geste, je le poussais hors de ma chambre avec une force incroyable. « Dégage d’ici, ce n’est pas à toi de me dire qui je peux voir ou non. Et tu sais quoi, si j’ai envie de me le taper, je le fais ! » Lui claquant la porte au nez, je massais maladroitement ma joue endolorie. Malade, il était complètement malade. Je n’acceptais déjà pas le fait qu’il puisse me manquer de respect mais en levant la main sur moi, il avait dépassé le stade du gentil grand frère un peu trop présent. Fulminant dans mon coin, j’essayais de me canaliser au maximum pour que ça ne finisse pas en pugilat, je me connaissais, si je le croisais ce soir ça allait réellement mal finir. Entendant la porte d’entrée claquer, je poussais un soupir de soulagement, au moins j’étais seule pour la nuit. Ce qui m’inquiétait le plus, c’était qu’il ait pu s’en prendre à mon petit-ami, vu l’état dans lequel il était, je pouvais m’attendre à tout. La sonnette me sortie alors de ma rêverie, hésitant quelques minutes, je daignais enfin descendre. Avec un peu de chance c’était l’asile le plus proche qui recherchait mon frère. Seulement, ce fut Jayson qui se tenait là, le visage complètement tuméfié, un énorme sourire collé sur le visage. « Tu sais que ton frère a un gros problème ? Qu’il rentre dans l’équipe, ça va le détendre. » Dit-il avec un regard empli malice avant d’aller dans la cuisine. « Ne me dit pas que c’est lui qui t’a fait ça ? »  - « Eh ben.. Si. » - « Je suis tellement désolée. » Soufflais-je en me blottissant contre lui. À vrai dire, c’était la seule chose que j’osais faire, vu son état physique je ne tenais pas à ce qu’il ait une raison de plus de me détester. « Faut croire qu’il a peur qu’on fasse du mal à sa petite sœur adorée. » - « De là à te casser la gueule, c’est un peu exagéré non ? » - « Je me suis pas mal défendu. » Répondit-il immédiatement avec une pointe de fierté dans la voix. En effet, vu la réputation d’Ezeckiel, il pouvait être fier de se tenir debout. « Ne t’en fais pas pour ça, ce n’est pas de ta faute si il est du genre grand malade. Je ne manquerai pas de m’expliquer avec lui et là, je ne te promets rien. » Oui bien sûr, il pouvait signer son arrêt de mort immédiatement aussi.

⊹ I talk to him a lot. I can still see his face and I can hear his voice so clearly. Do you think that I'll ever forget ? Because I'm afraid that one day I will.
« WE ARE THE YOUNG WE’RE AAAAAAAAAALRIGHT ! » Je me dandinais dans toute la maison depuis bien vingt minutes, cigarette à la bouche et en sous vêtement lorsque quelqu’un sonna à la porte. Merde, c’est bien ma vaine. « UNE MINUTE ! » Enfilant mon magnifique pull Harvard - histoire d’avoir un minimum de contenance - et un short, je finissais ma cigarette à la vitesse de la lumière avant de me recoiffer devant le miroir du hall d’entrée. Il était bien étrange d’avoir de la visite un dimanche matin cela dit, mes parents avaient un véritable don pour annuler un voyage au dernier moment, oublier une valise voir les passeports et pour oublier les clés.. En d’autre termes : ils n’avaient pas la lumière à tout les étages lorsqu’il s’agissait de partir en vacance. Ouvrant la porte à la volée avec un énorme sourire, ma bonne humeur s’évapora instantanément. « Salut.. » Interloquée, aucune réponse concrète ne sortie de ma bouche, j’étais comme tétanisée. Par reflexe ou par simple vengeance personnelle je ne pus m’empêcher de la refermer aussitôt sans demander mon reste. Salut ? Juste.. Salut ? Trois ans sans le voir et j’ai le droit à un salut. Je me retrouvais avec Jayson sous mon porche sans savoir quoi faire. Pour le coup, je ne pouvais pas feindre l’absence étant donné que je venais sans doute de lui casser le nez. Respirant profondément, je prenais mon courage à deux mains pour ouvrir une nouvelle fois cette satané porte. Jayson se tenait toujours là, adossé contre une des colonnes, la mine déconfite. « Je peux rentrer ? » Eh bien déjà que t’es là, soyons un peu diplomate. « À moins que ton but ultime soit de crever devant chez moi, oui, tu peux rentrer. » Qu’est ce que je suis drôle, toujours le mot pour rire la petite Andrea. Croisant les bras contre ma poitrine, j’observais le jeune homme qui semblait totalement épuisé, en même temps on a connu mieux que l’armée pour se reposer. Lâchant son énorme sac dans l’entrée, je lui fis signe de me suivre dans la cuisine. « Qu’est ce que tu fais là ? » Lâchais-je après un silence bien trop long à mon goût, ma voix était bien plus rauque qu’à l’accoutumée et je sentais ma gorge se serrer douloureusement. Ma question était plus que légitime si l’ont prenait en compte le fait qu’il était parti trois ans plus tôt pour jouer à GI Joe. Mon grand frère puis mon petit-ami, je n’avais pas vraiment réussi à encaisser tout ça. « Tu vois, je suis toujours en vie ! » Assura le jeune homme avec un grand sourire. Vraiment ? C’était la seule chose à laquelle il avait pensé ? Poussant un long soupir, les mots me manquaient, je ne savais pas quoi répondre à ça. « C’était nul c’est ça ? » Bien vu l’artiste. Acquiesçant en silence, j’avais la vive impression que mon cœur allait finir par exploser. « Pourquoi tu es venu ici Jayson ? » - « J’avais envie de te voir. » - «  Ah tu t’es souvenu de mon existence ? C’est arrivé quand pour la dernière fois déjà ? Il y a deux, trois ans non ? » - « Andrea s’il te plait, je ne suis pas venu pour me battre, je le fais assez souvent. » - « Oh pardon monsieur. J’avais oublié, le super héros est de retour. » Le toisant du regard, je sentais toute la rancune que j’avais accumulé durant ces dernières années remonter à la surface. « Andy.. » - « Non, ça ne marche plus le regard de chien battu. Je n’ai pas eu une seule nouvelle depuis tout ce temps et là, tu te pointes ici la bouche en cœur et je devrais t’accueillir les bras ouverts ? » - « Je suis désolé.. » - « Ça ne change strictement rien, quand on se barre du jour au lendemain sans avoir la décence d’en parler à sa copine, être ‘désolé’ ça n’aide pas du tout. » - « On en avait parlé, tu t’en doutais que je n’allais pas tarder à partir. » - « Entre s’en douter et s’en rendre compte en rentrant du lycée, il y a un gouffre énorme vois-tu. » - « J’ai mal agis, j’en suis tout à fait conscient. Je suis vraiment désolé. » - « Oh arrête s’il te plait. » Lâchant ma tasse de café sur le bar, je savais que j’aurais sans doute dû faire un minimum d’effort. Pourtant, j’avais imaginé tant de fois cette scène, mémorisant chaque phrase, chaque mot que je voulais lui dire. Finalement, je n’en avais pas été capable.

« Vous êtes bien mademoiselle Ellison, Andrea Ellison n’est-ce pas ? » Le regard froid et perçant du militaire me faisait froid dans le dos, me tournant instantanément vers Jayson, je me demandais ce qu’il avait pu faire pour qu’ils viennent le chercher ici. Le jeune homme venait de hausser les épaules pour me faire comprendre qu’il ne les connaissait pas. Incrédule, il se mit devant moi avec une aisance que je ne lui connaissais pas. « Que peut-on faire pour vous ? » - « Écoutez, ce n’est jamais une chose facile à dire. » Commença l’homme en noir qui se tenait comme un piquet aux côtés des militaires. « Nous sommes navrés de vous annoncer cela de cette façon mais votre frère ne rentrera pas au pays, nous vous présentons toutes nos condoléances. » Les seules phrases que j’avais retenues de son speech étaient celles-ci. Mon cerveau n’avait pas prit la peine d’enregistrer le reste. La seule chose qui m'avait fait tiquer était le fait qu'il parlait de fierté, il essayait réellement de me dire que nous devions être fiers de tout ça ? Que mourir pour son pays était la chose la plus noble du monde ? Je revoyais simplement Jayson me serrer contre lui sans prendre la peine de dire quoi que ce soit. Soudainement secouée par les sanglots, je ne pouvais simplement pas répondre à ses hommes, c'était au dessus de mes forces. Peut être parce que je n’avais aucune réponse à peu près correcte à fournir. À ce moment précis, le sol venait de céder sous moi. Mon monde venait de s’écrouler, au moment même ou il avait décidé de prendre sa vie en main et de suivre sa voie, voilà qu’il disparaissait. Malgré ce que cet homme essayait de me dire, je savais parfaitement que je n’arriverais pas à me relever, pas cette fois-ci. J’avais surmonté des épreuves plus ou moins douloureuse, mais perdre son grand frère est sans doute une des pires choses qui puisse vous arriver. Il y en a qui disent que c'est tout simplement le cycle de la vie, qui pensent qu'ils n'ont pas d’autre choix que de subir durant tant d'années leur petite vie et d'autres qui ne s'y attendent pas. Généralement, ils partent les premiers. Parce que ouais, les meilleurs partent toujours les premiers. Ils ne font jamais un très long chemin à vos côtés. Ils ne vous disent même pas ou ils vont mais du jour au lendemain ils ne sont plus là. Ils laissent un vide à vos côtés et vous, vous devez subir chaque seconde passée sans eux. Mais ça, lorsque vous êtes enfant, vous ne le vivez pas de la même manière que lorsque vous avez dix-sept, dix-huit ans. Pour les enfants, ce n'est que du passé, ils n'en tirent pas les mêmes conclusions qu'un adulte. Au contraire, ce sont même eux qui vont passer des heures entières à vous consoler parce que vous êtes au fond du gouffre. C'est plutôt paradoxale, parce que se sont les parents qui sont censés prendre soin de leurs enfants et pas inversement. Seulement parfois, il y a des moments ou seul leurs grands yeux brillants et rieurs, peuvent vous faire du bien. C'est peut être ça justement, l'innocence. Pouvoir être capable de passer outre tout ce que l'on peut ressentir. Ne pas devoir tenir compte de tous les tenants et les aboutissants de nos actes. Prendre le temps de grandir, justement. Lorsque vous perdez un être cher à cet âge là, cela n'aura pas forcément les même répercutions sur votre futur. Tandis que si cela vous arrive à vingt ans, vous passerez votre temps à vous poser des tonnes de questions sur le pourquoi du comment, pourquoi lui, pourquoi maintenant, comment cela a-t-il pu arriver. Malheureusement, vous ne pouvez pas avoir de réponses à tout ce méli-mélo qui vous kidnappe le cerveau. Alors vous attendez, que cela passe, parce que sois disant, la douleur fini toujours par s'estomper, un jour vous allez pouvoir y penser sans fondre en larme, sans que votre gorge se resserre subitement. Je ne suis pas certaine que cela soit vrai. Je ne crois pas au fait que les blessures cicatrisent complètement. Parce qu'il y aura toujours des évènements, des actes ou tout simplement des paroles qui vont renverront dans votre passé. A cet instant précis ou tout a commencé. Et cette scène vous revient en mémoire, comme un requiem qui n'a jamais vraiment disparus, comme une symphonie inachevée, comme si vous y étiez. Cette mère qui pleure son fils, ces hommes qui ne savent pas comment vous l’annoncer et vous le voyez, vous voyez l'abandon, la tristesse, la colère dans les yeux de cette femme. Mais vous, vous ne savez pas comment réagir, alors vous restez sur le haut des escaliers, vous restez sur le palier de peur de déranger, de peur d'affronter la réalité. Vous ne savez pas comment réagir, parce que vous ne comprenez toute cette agitation. Vous ne savez pas pourquoi elle pleure autant, vous ne comprenez pas le regard embué de votre mère. Vous êtes simplement là, à attendre que quelqu'un vous explique ce qu'il a bien pu avoir. La seule chose qui vous titille et le fait de vous sentir abandonné. Parce que cette personne faisait partie de votre vie, simplement, vous n'avez pas encore réalisé, il y a trop d'évènement qui se suivent, trop de famille présente, trop de larmes, de sanglots, de brutalité et colère. Parce que non, ce n'était pas censé ce passer de cette manière. Il devrait être là, lui aussi, à cette table, personne ne devrait le pleurer. Personne ne devrait être dans cet état de choc, de mépris. Mais du haut de cet escalier, il y a quelque chose qui vous échappe, sans vraiment comprendre vous suivez le mouvement, vous vous faites emporter par la tristesse de chacun, comme un ballon de baudruche embarqué par le vent. Oui. C'est ça doit être ça l'innocence. Ne pas être capable de mesurer la gravité de la situation, pouvoir être dans cette église sans s'effondrer. Pouvoir se tenir devant cette tombe ouverte sans réussir à verser une seule larme. Au fond de vous, il est là, il ne vous a pas quitté, vous n'avez pas réalisé. Vous ne réaliserez pas avant longtemps ce qu'il vient de ce passer. Il vous faudra un temps d'adaptation, parce que votre petit cœur n'est pas fait pour endurer tout ça. En rentrant à la maison, vous irez instinctivement dans sa chambre, vous attendrez son arrivé comme à votre habitude. Mais cette fois, il ne sera pas là. Il ne sera plus là pour vous raconter des histoires, pour inventer des situations loufoques, pour vous montrer à sa manière que même si vous être un enfant, il vous aime. Il y aura un manque qui se creusera, petit à petit, sans que vous puissiez réellement vous rendre compte. A cet âge là, vous arriverez à le combler, parce qu'il y a toujours une part d'incrédulité. Mais en vieillissant, vous vous rendrez compte de ce qu'il a manqué, qu'il vous a manqué. Parce qu'il y aura des moments dans votre vie, ou vous allez vouloir avoir son avis, parce que c'est important pour vous. C'est à partir de ce moment là, lorsque vous vous rendez compte que vous ne l'entendrez plus jamais rire, qu'il ne vous racontera plus de bêtises, qu'il ne sera plus à vos côté, que vous vous rendez compte à quel point il vous a manqué toutes ces années. A quel point vous étiez seul, vulnérable et inconditionnellement triste sans lui. Et cette fois, je sais que je serais bien plus triste, je me sentirais bien plus seule que si j’étais encore une enfant. Parce que je ne suis plus une petite fille, parce que mon frère a été présent dans tout les moments de ma vie, parce que je suis en mesure de comprendre exactement ce qu’il vient de se passer. J’aurais voulu avoir dix ans, ne pas comprendre ce que voulaient ces hommes en uniformes mais je le sais, je m’y attendais, nous y étions préparés. À ce qu’un jour, on vienne nous dire qu’il été mort. ‘Au combat’ comme ils aiment le dire, comme si cela changeait vraiment quelque chose. Mon frère était mort, peu importe la raison, il était mort.

⊹ if you wanna fight, i'll stand there beside you, the day that you fall, i'll be right behind you to pick up the pieces, if you dont believe me, just look into my eyes 'cause the heart never lies.
Allongée contre Jayson, je me mordillais le pouce en l’observant, totalement dépitée. Le voyant se tortiller en grimaçant, je soupirais longuement avant de me relever, mon but n’était sûrement pas de le faire encore plus souffrir. Même si monsieur aurait préféré mourir plutôt que d’admettre qu’il avait réellement mal, je le connaissais assez pour me passer de son approbation. « Tu t’en vas ? » - « J’ai du travail. » - « Je croyais que tu avais ta journée… » - « Te regarder soupirer et souffrir au moindre mouvement, ce n’est pas ce que j’aime le plus. » Jayson soupira en se relevant difficilement sur le canapé, à cet instant je savais que la discussion allait sans doute mal tourner. Je voyais à son regard qu’il n’avait pas du tout aimé cette réflexion mais après tout, il savait parfaitement dans quoi il s’engageait avec moi. « Viens là. » Murmura-t-il en m’attirant contre lui en esquissant un sourire timide. Caressant ma joue de son pouce, il semblait soudainement bien rêveur. Comme si il venait de comprendre pourquoi je réagissais de cette manière. « Je sais que ça t’inquiète, par contre, ça ne doit pas te ronger à ce point. » Saisissant sa main, je secouais la tête d’un air plus que résigné. « Tu n’as pas l’air de comprendre. Je frissonne dés que j’allume la télévision, la radio ou que le téléphone sonne. Je me suis conditionnée au fait qu’un jour, quelqu’un toquera à cette porte pour me dire que ton corps n’a pas été retrouvé. » Détournant le regard, je prenais une profonde inspiration avant d’ancrer mon regard dans le sien. « Je refuse l’idée de te perdre à cause de ces putains de missions. » Je faisais des grands gestes au fur et à mesure que je parlais et j’avais la vive impression qu’il n’arrivait pas à se mettre à ma place. « Depuis que nous nous connaissons, tu reviens une fois sur deux en pièces Jayson, comment veux-tu que je reste impassible à tout ça ? » Murmurais-je en lâchant sa main, comme foudroyée. « Je suis en kit depuis le jour ou ton frère m’a tabassé tu sais. » Dit-il avec une mine boudeuse avant d’éclater de rire. « Ça ne me fait pas rire. Mais alors pas du tout.. » Saisissant une mèche de mes cheveux, il l’a replaça avec une infinie tendresse derrière mon oreille. « Je reviendrais toujours Andrea. Toujours. » - « Et dans quel état ? » - « Tu sembles oublier quelque chose princesse. » - « Tu comptes déserter ? » - « Mieux. Je suis invincible. » Chuchota-t-il avec un sourire angélique. Dieu qu’il était drôle, j’en faisais une hémorragie interne tellement c’était hilarant. « Tu es surtout très con là. » Bougonnais-je en me dégageant vivement de son étreinte. « Ce n’est pas comme ça qu’on parle à son mari femme, sois mignonne et viens là, je souffre. » - « Son mari ? Le mien est totalement inconscient et s’est engagé dans l’armée pour se prouver je ne sais quoi, pour jouer au super héros. Tu en penserais quoi toi dis moi ? » - « Tu.. Tu veux dire que je ne suis pas ton super héros ? » Lança-t-il après de longues minutes de silence d’un ton qui se voulait suppliant. Saisissant le paquet de cigarette sur la table basse, je haussais les épaules avec un sourire narquois collé sur le visage. Le coup du chat potté n’allait pas marcher, pas maintenant en tout les cas. Il avait un véritable don pour tourner chaque situation au cirque permanent mais cette fois, il savait que je ne rendrais pas si facilement les armes. Je détestais l’armée, je détestais les militaires et je détestais encore plus cet endroit. Qu’est ce que je fous là, je vous le demande. C’est une question rhétorique bien entendu. « On ne devait pas arrêter de fumer ? » - « C’est ma volonté qui ne veut pas s’arrêter. » - « Andrea. » - « Ça me détend. » - « Tu pourrais faire autre chose pour nous détendre. » Éclatant de rire, je lui jetais un coussin au visage qu’il rattrapa instantanément. « Pas là non. Mais c’est gentil de proposer mon chéri. » Je vous présente donc Jayson O’Neal dans toute sa splendeur. Que voulez-vous on ne change pas un homme. Surtout pas lui, toujours le mot pour rire, pour reluquer aussi mais ce n’est qu’un infime mini riquiqui détail. « Tu es ignoble avec moi. » - « Tu sais bien que je t’aime mon canard boiteux. » - « Tu sais que je peux te briser d’une main ? » - « Ouais, d’ici deux, trois mois. Pas avant, je suis saine et sauve ! » Répondant du tac au tac, je lui lançais un clin d’œil en me levant, j’avais dans l’idée de me préparer mais il fut plus rapide que moi. M’attirant sur lui en me narguant, il grimaça sous mon poids avant de s’empresser de me lancer son plus merveilleux sourire. « Quand ils t’ont dit : repos total, cela signifiait aussi : éviter de supporter le poids de sa femme vois-tu. » - « Si j’ai envie d’avoir mon hippopotame sur moi, je n’ai besoin de l’accord de personne. » Ceci expliquait donc cela. Entortillant une mèche de ses cheveux, je ne pouvais m’empêcher d’observer tous ses bandages. C’était presque irréel, une momie venue d’ailleurs. Toujours était-il que mon but premier n’était pas de le blesser encore plus et avec ce genre de bêtise, il n’allait pas se rétablir aussi vite que prévu.



Dernière édition par Andrea Ellison-O'Neal le Jeu 24 Oct - 22:25, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Amelia-R. Westerfield
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.
before the worst ✰ andrea. Tumblr_neftcss90n1r9k8cuo1_1280

    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 18:27

Blake est trop chou I love you bienvenue! rhaaaa omfg

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 18:29

bienvenue sur bp I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 18:42

Merci à vous rhaaaa omfg lick lick 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 19:15

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
A. Gillian Blossom
A. Gillian Blossom
messages : 902
avatar : michelle williams
âge : 28 ans
côté coeur : done with this sh*t (c'est trop compliqué les garçons)
quartier de résidence : harvest (n°4)
métier/études : psychologue suppléante à Redstone (qui est revenue à Huntsville après une rupture mais qui comptait repartir et finalement... attendez c'était quoi la question ?)
before the worst ✰ andrea. Tumblr_nhs3gtsM4T1qe0fxmo1_400
Tirelire : 1

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 19:39

Bienvenue parmi nous :)

_________________
how beautiful
Let the atmosphere surround me ✻ And every city was a gift and every skyline was like a kiss upon the lips and I was making you a wish. And every skyline.
Revenir en haut Aller en bas
http://loveinterruptions.tumblr.com


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 19 Oct - 20:38

Bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Annaël J. Archer
Annaël J. Archer
messages : 670
avatar : Ian Somerhalder
âge : 34 ans
côté coeur : il l'aime depuis des années, c'est pas près de changer, envers et contre tout et il est enfin avec elle ! Cassie ♥
quartier de résidence : la base Redstone, aile est mais possède un pied à terre dans le quartier Providence
métier/études : pilote de chasse & capitaine
before the worst ✰ andrea. 162328tumblrn77qmjJitV1qb8godo3250

Mais d’où vient le feu qui s'empare
De mon âme a moitié ivre.
Soudain court un simple regard
Je veux vivre au bord du vide.
Je veux vivre au bord du vide.

Pour tomber dans ses yeux, tomber
M’abandonner au désir qui s’embrase.
Danser dans ses yeux, danser
Je veux tanguer aux accents de l’extase.

pseudo : Larme d'Etoile
dc : pas de troubles mentaux pour le moment
Tirelire : 86

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 11:07

Welcome here nice girl I love you 

_________________
❝Je fais de toi mon essentiel❞
Tu sais mon amour, tu sais les mots sous mes silences, ce qu'ils avouent, couvrent et découvrent. J'ai à t'offrir des croyances pour conjurer l'absence, j'ai l'avenir gravé dans ta main, j'ai l'avenir tracé comme tu l'écris. Tiens, rien ne nous emmène plus loin qu'un geste qui revient. Je fais de toi mon essentiel, tu me fais naître parmi les hommes. Je fais de toi mon essentiel, celle que j'aimerais plus que personne. ♡ ARCHERSON
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 11:41

Bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 12:46

bienvenue parmi nous before the worst ✰ andrea. 781824920
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 13:29

Mais pourquoi t'es mariée ? Pourquoi ? C'est nul le mariage before the worst ✰ andrea. 2145037518 
Bienvenue quand même sur BP va même si tu me brises déjà le coeur before the worst ✰ andrea. 2777111159 
(quel choix !)
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 14:04

blake est trooop parfaite omagad

bienvenue à toi andrea I love you
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 16:57

Woa ça c'est de l'accueil before the worst ✰ andrea. 2145037518 rhaaaa omfg lick lick mia cara la la la merci à tous mia cara la la la 
Et désolée Eaclain before the worst ✰ andrea. 1826528627 before the worst ✰ andrea. 1826528627 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Cassandra T. Robinson
Cassandra T. Robinson
messages : 1753
avatar : Lyndsy Beautiful Fonseca
âge : 27 ans
côté coeur : Fiancée à Annaël, l'homme de sa vie.
quartier de résidence : Une petite maison dans le quartier de la providence avec son frère Samuel.
métier/études : Psychologue Militaire
before the worst ✰ andrea. DDzcG2
before the worst ✰ andrea. 625809tumblrn34td2Rf2p1qd1kvjo8r2250

« Je rentrerais sain et sauf et on se mariera comme prévu, on aura des enfants, un petit garçon d'abord avec ton sale caractère et une petite fille qui aura tes yeux. »
Annaël & Cassandra ♥


before the worst ✰ andrea. Shane-and-Lyndsy-michael-and-alex-35153275-245-170

« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Koda & Kenai ♡


pseudo : Tender Kangaroo
Tirelire : -53

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 17:58

Jolie Blake bril bril les zieux
Bienvenue parmi nous ! before the worst ✰ andrea. 781824920
Bon courage pour ta fiche !!! I love you

_________________
Love stronger than war.

○ Tomber amoureux, c’est sans doute ce qu’il y a de plus merveilleux, de plus extraordinaire au monde. L’amour nourrit nos rêves, c’est notre plus bel espoir alors si vous êtes amoureux, vous devriez en profiter parce qu’il arrive que l’amour ne dure pas.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 19:48

J'te pardonne before the worst ✰ andrea. 1826528627
Bon courage pour ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 20:17

Zut alors, moi qui pensais que j'aurais à me faire pardonner before the worst ✰ andrea. 337664734 Arrow 
Merci bien before the worst ✰ andrea. 2145037518
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyDim 20 Oct - 21:18

Ca peut s'arranger tiens niark niark niark 
J'veux et j'exige un lien de la mort qui tue green face 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyLun 21 Oct - 18:20

Avec plaisir ! before the worst ✰ andrea. 1839924927 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyMer 23 Oct - 22:52

Blake !!! let\'s make babies 
Welcomeuh!
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyJeu 24 Oct - 19:29

Merci bien before the worst ✰ andrea. 2104563482 lick lick pervert look mia cara la la la 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyJeu 24 Oct - 22:17

Bienvenue rhaaaa omfg 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptyJeu 24 Oct - 23:20

Merci before the worst ✰ andrea. 3120058760 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 26 Oct - 12:48

j'aime trop ton personnage, il est attendrissant je trouve ! et puis la manière dont tu as interprété le scénario actif de la bibliothécaire me plaît beaucoup niark niark niark

bienvenue sur BULLETPROOF rhaaaa omfg


Bienvenue et félicitations soldat, tu viens tout juste d'être accepté sur BULLETPROOF. Pour t'aider à t'intégrer au mieux parmi nous, voici quelques points et conseils qui te guideront et t'aideront à faire ton petit bout de chemin :

✈️ Pour un profil plus attractif, veille à remplir tous les champs de celui-ci. Comme ça, les autres membres en sauront davantage sur ton personnage. N'hésite surtout pas à te faire également une jolie signature. Si tu as besoin d'aide, n'oublie pas que le staff est à ton entière disposition. Enfin, sache que tu peux faire une demande de rang afin d'embellir encore plus ton profil.

✈️ Il est désormais temps de t'occuper un peu de ton personnage et, pour se faire, il est important que tu ailles faire une demande de logement pour ne pas qu'il dorme à la rue et, une demande de métier pour qu'il puisse payer son chez-lui et ses factures.

✈️ Maintenant que ton personnage est à l'abri du froid et, qu'il peut payer ses crédits, il lui faut pleins de liens pour pas qu'il finisse seul et dépressif. Alors, file vite poster ta fiche de lien ICI et ta demande de rps LA. N'hésite pas non plus à créer tes propres personnages grâces aux scénarios. Enfin, il est important de s’intéresser aux scénarios actifs qui sont un bon moyen de se trouver pleins de liens tout en facilitant l'intégration de nouveaux membres.

✈️ Et voilà, ton personnage est maintenant plutôt bien intégré. Mais, il reste une étape importante: Le hors-jeu. Ne t'en fais pas, on ne mord ici. Fais toi plaisir en envahissant LE FLOOD ou n'hésite pas à aller te présenter aux autres. Pour terminer, les jeux sont également un bon moyen de s'intégrer.

Voilà soldat, tu connais maintenant les secrets de l'armée pour bien s'intégrer. Si tu as le moindre soucis, les soldates du staff sont là pour toi. Et n'oublie pas, le plus important est de s'amuser !

Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. EmptySam 26 Oct - 13:30

Oh, merci beaucoup, je suis ravie qu'elle plaise pervert look before the worst ✰ andrea. 2145037518 

Je vais m'occuper de tout ça de ce pas mia cara la la la 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

before the worst ✰ andrea. Empty
MessageSujet: Re: before the worst ✰ andrea.   before the worst ✰ andrea. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

before the worst ✰ andrea.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) LOLA SANDSTRØM • "be yourself" is the worst advice
» ANDREA MANTEGNA / Fresques de la Camera degli Sposi
» Isaac A. Sullivan ♣ the worst things in life come free to us
» Andrea Parker
» JJ. › worst than nicotine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-