AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – ...
Voir le deal
20.99 €

Partagez
 

 Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 17:51



Zoltan Jefferson Davis

Be running up that road, be running up that hill, be running up that building... If I only could.

à partir de maintenant, tu t'appelles Blanche-Neige.
NOM(S) : Davis PRÉNOM(S) : Zoltan Jefferson AGE : 25 ans LIEU DE NAISSANCE : Huntsville ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel SITUATION AMOUREUSE : Célibataire SITUATION FINANCIÈRE : Modeste MÉTIER/ÉTUDES : Il s'occupe des enfants dans un orphelinat GROUPE : Ignoring War AVATAR : Aaron Paul CRÉDITS : Eden Memories, Tumblr


⊱ this time i'll be a bulletproof
✈️ Zoltan est quelqu’un de très compliqué. Il sait se montrer désagréable, il peut passer des journées sans décrocher un mot, même si on lui adresse la parole. On le verra très souvent avec une clope au bec, et marcher en trainant des pieds, le regard perdu dans le vide. Un solitaire, un homme qui préfère le silence, qui évite les foules. Mais lorsqu’il est en présence des enfants de l’orphelinat, il est différent. Il sourit, il raconte des histoires, il joue… Il est plein de vie, plein d’amour et d’attention pour ces tous petits. Cependant, son regard reste triste en permanence, malgré les éclats de rire et la bonne humeur. Zoltan a été brisé trop jeune, et il ne sait pas comment faire pour réparer ses blessures, pour réapprendre à apprécier la vie.

⊱ i was meant to be a warrior il joue du piano et de la guitare ✈️ il adore passer son temps avec les enfants à l'orphelinat, c'est là qu'on le voit sourire le plus ✈️ il a toujours une cigarette à la bouche (sauf en présence des enfants bien sûr) ✈️ il vit dans une maison avec son frère, qui est soldat ✈️ il lit beaucoup ✈️ il déteste la base, déteste cette guerre, déteste tous ceux qui l'encouragent - s'il reste à Huntsville, c'est uniquement pour rester près de son frère, avec qui il entretient malgré tout une relation compliquée ✈️ il a beaucoup de mal à accorder sa confiance aux autres ✈️ il ne dort pas beaucoup ✈️


dévoile-nous ta véritable identité soldat.
PSEUDO/PRÉNOM : Emilie FILLE OU MEC ? : Fille AGE : 18 ans FRÉQUENCE DE CONNEXION: quasi tous les jours SCENARIO OU INVENTÉ ? : Inventé LE FORUM, TU L'AIMES D'AMOUR ? : Un vrai coup de coeur !! LE MOT DE LA FIN : Les pingouins sont les maitres du monde niark niark niark

Code:
[i][color=#8C032A]aaron paul[/i][/color] ✈️ zoltan j. davis


Dernière édition par Zoltan J. Davis le Lun 10 Juin - 21:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 17:55




⊱ this is my riffle, this is my gun. this is for fight, this is for fun…
Si je suis ici, ce n’est pas parce que je fais partie de l’armée, ce n’est certainement pas pour servir mon pays. Je n’en suis pas fier. Quand j’étais gosse, j’admirais mon père. Il était pilote de chasse, et je ne compte pas le nombre de fois où il nous emmenait faire un tour d’avion, mon frère et moi. Quand je serais grand, je serais comme papa. Je serais pilote de chasse, je tuerais les méchants, je protègerais, ma famille et ma nation. Je serais un héros. Je serais un homme heureux, avec un uniforme recouvert de décorations. J’aurais une belle femme, de beaux enfants, on serait fier de moi. On m’admirerait, autant qu’on admirait mon père, Jefferson Davis, le grand pilote.
Mais on a fait exploser mes rêves d’enfant à coups de bombes, de grenades, à coups de mitraillettes et de flammes.
J’ai vu ma propre mère mourir sous mes yeux. Je n’avais même pas dix ans. Il n’y avait qu’elle et moi à la maison ce soir-là, mon grand frère étant chez des amis et mon père en mission. J’avais souvent l’impression qu’il aimait le ciel et ses avions plus qu’il n’aimait sa femme et ses enfants. Il était trop souvent dans les nuages, pas assez près de nous. Nous n’avions pas réussi à nous faire pousser des ailes suffisamment puissantes pour aller le rejoindre. Non, nous étions restés sur Terre. Là où la réalité nous rattrape trop vite et nous tue en une poignée de secondes. Une poignée de secondes. C’est le temps qu’il leur a fallu pour assassiner ma mère. Deux hommes, venus nous cambrioler. La baraque d’un pilote de chasse, y’avait certainement de quoi faire. Juste la femme et un des deux gamins à immobiliser, à faire taire. Ils ont frappé ma mère au visage pour l’affaiblir, pour éviter qu’elle ne leur cause trop d’ennuis. Mais elle s’est relevée. J’étais caché sous la table, les malfaiteurs ne pouvaient pas me voir, mais elle savait que j’étais là. Et pour rien au monde elle n’aurait cessé de se battre pour moi. Elle s’est relevée. Je me force à ne pas penser aux fameux « et si… », parce que c’est ce qui fait le plus de mal, après les souvenirs. Les « et si.. » qui vous hantent, qui vous empêche de dormir, de vivre, de respirer. « Et si maman ne s’était pas relevée, et si maman avait fait semblant d’être assommée, et si maman les avait simplement laissés prendre les objets de valeur… ». Elle s’est relevée. Et ces hommes-là n’étaient visiblement pas du genre à y aller par quatre chemins. L’un deux a brandi son flingue et a tiré.
L’écho de la détonation me réveille encore aujourd’hui, retentissant à chaque fois que j’ai le malheur de m’assoupir. C’est pour ça que je dors si peu. Parce que j’ai peur de l’entendre, cette détonation, j’ai peur de revoir le sol couvert de sang, et le corps de maman, devenu tout froid et tout blanc.
C’est à partir de cette nuit-là que j’ai arrêté d’admirer mon père. Je n’aimais plus les avions, je n’étais plus fier de toutes ses médailles et de ses missions réussies. Il a avait échoué à sa mission principale : celle de protéger sa famille. Je lui en ai voulu. Je l’ai détesté, parce qu’il n’avait pas été là cette nuit-là, parce qu’il n’avait pas été capable d’être là pour sauver maman. Et pour me sauver moi.
Mon grand frère, lui, ne lui en voulait pas. Au contraire, il a même pris le relais quant à mes ambitions. Il y avait deux boites devant moi : l’une contenait mon cœur en miettes, mon cœur qu’on avait déchiré en assassinant ma mère, et l’autre contenait mes rêves. Mon grand frère a ramassé la deuxième boite et m’a tourné le dos, continuant d’avancer aux côtés de mon père. Aucun de deux de prenait la peine de jeter un regard en arrière pour voir si je suivais toujours. Ils se sont envolés vers leur paradis de nuages, de bombes et de mitrailleuses, me laissant à terre, seul avec mon cœur dans une boite et mes cauchemars qui m’empêchent toujours de dormir.
C’est comme ça que j’ai grandi, dans l’ombre d’un frère brillant et d’un père admiré de tous. On ne voulait pas me voir, on ne voulait pas m’écouter, je n’étais pas intéressant puisque je ne voulais plus devenir pilote de chasse, puisque je ne voulais plus devenir comme papa. Mais j’étais quand même là.
Et puis il y a eu Erin. Ce n’était pas un coup de foudre. On fréquentait le même lycée, on avait les mêmes amis. On passait nos journées ensemble sans se voir vraiment. On s’est retrouvés à une soirée. On avait bu, beaucoup trop bu. Il y avait aussi certainement de la drogue. Ah, c’est sûr, j’étais bien loin de l’environnement sain et équilibré dans lequel mon père et mon frère s’efforçaient de me garder. Erin et moi, on s’est enfermés dans une chambre. Trois semaines plus tard, elle m’apprenait la nouvelle.
Erin ne voulait pas avorter. Nous n’avions que dix-huit ans, nous étions encore au lycée, nous n’étions même pas encore des adultes. Mais elle voulait garder le bébé. « Je l’aurais toute seule s’il le faut, même si le monde entier me tourne le dos, mais je serais une bonne mère, je ferais de mon mieux en tout cas. » C’est à cet instant-là que je l’ai vraiment vue, Erin. Car jusqu’à présent, elle n’avait été qu’une amie, une fille que je fréquentais tous les jours sans vraiment la connaître, une fille avec qui j’avais passé une nuit qui devait être sans lendemain. Et lorsqu’elle m’a dit ça, lorsqu’elle m’a annoncé la nouvelle, c’est ma mère que j’ai cru voir. Son courage et son amour qu’elle portait déjà à son futur enfant. Et je me suis souvenu de ma promesse de ne jamais devenir comme mon père.
J’ai décidé d’être présent. J’ai décidé d’être auprès d’Erin, d’être un père digne de ce nom pour le bébé. Je n’avais que dix-huit ans. Je ne savais même pas ce que je voulais faire après le lycée. Mais je savais que cet enfant serait certainement la plus belle chose qui m’arriverait.
Erin et moi avons passé les neufs mois suivants à apprendre à nous connaître. Nous nous entendions à merveille. Etrange, n’est-ce pas ? Nous avions conçu un enfant avant de tomber amoureux. On avait tout fait à l’envers. Mais le plus important, c’est qu’à la fin, on s’aimait, non ? Un bébé allait naitre de parents fous amoureux l’un de l’autre. Le bonheur à l’état pur. J’avais enfin trouvé la raison de mon existence.
Nous vivions chez mon père, car ses parents l’avaient mise à la porte. Mon père n’était pas non plus très fier de la situation, mais il ne pouvait pas laisser deux ados – son propre fils et sa copine enceinte – sans toit. Ces neufs mois, et les mois qui suivirent la naissance du bébé furent les plus beaux de ma vie. Sincèrement. Je n’ai jamais été aussi heureux qu’à cette époque.
C’était une petite fille. Une merveille. Sa bouche avait la même forme que celle d’Erin, et ses yeux ressemblaient davantage aux miens. Dès l’instant où je l’ai eue dans les bras, je n’ai plus voulu la quitter. C’était mon bébé, ma petite fille, mon petit ange, ma merveille, mon petit bout de bonheur. J’ai compris pourquoi ma mère s’était relevée, le soir de sa mort. J’ai compris pourquoi elle n’avait pas pu songer à faire autrement que de se dresser devant ceux qui menaçaient son fils, au péril de sa propre vie. Erin était d’accord pour donner à notre enfant le prénom de ma mère, Anna. Et nous étions heureux. Juste Erin, Anna et moi. Juste nous trois, dans notre petit cocon d’amour.
Et tout a de nouveau explosé.
Mon père est mort en mission deux mois après la naissance d’Anna. C’était lui qui subvenait aux besoins de ma petite famille. Erin et moi devions trouver un travail, sans un diplôme en poche, avec un bébé dans les bras. Les parents d’Erin étaient également dans l’armée. Elle a décidé de s’engager comme soldat. Son bébé venait d’avoir deux mois, et elle décidait de s’engager dans l’armée. Je me sentais ridicule de refuser de la suivre. J’étais l’homme de la famille, et je laissais ma femme enfiler un treillis et s’entrainer à buter des ennemis pendant que je gardais le bébé à la maison. Mais c’était nous. On faisait tout à l’envers. Et puis Erin était une combattante. Malgré son amour pour Anna, il était vrai qu’elle n’était pas du genre à rester femme au foyer. Encore moins à l’âge de dix-neuf ans. Moi, j’aurais pu passer ma vie sans rien faire d’autre que de garder mon bébé dans les bras. Mais pas Erin. Alors elle est partie. Anna venait d’avoir six mois lorsque sa mère a quitté la base pour une mission d’entrainement. Erin est partie quinze jours. C’était la première fois depuis qu’elle m’avait annoncé qu’elle était enceinte que nous étions séparés si longtemps. Et c’est là que j’ai compris combien je l’aimais. Elle n’était pas seulement ma petite-amie, pas juste la mère de mon enfant. Erin était la femme de ma vie. Je l’aimais comme un dingue, je l’aimais plus qu’il n’est possible d’aimer. Et je n’ai jamais eu aussi peur que lorsqu’elle s’en est allée en mission avec l’armée. Même si ce n’était qu’une mission d’entrainement, le pire pouvait arriver.
Le pire est arrivé. Mais pas dans le sens où l’on s’y attendait.
Lorsqu’Erin est revenue à la maison, elle a trouvé des pompiers, des urgentistes, des policiers, et même quelques soldats. Etait-il arrivé quelque chose à mon frère ? A moi ? Pas une seule seconde elle ne s’est imaginé la vérité. Elle a débarqué dans la chambre d’Anna comme un boulet de canon. Elle m’a trouvé en larmes, effondré sur le sol. Elle a alors cherché Anna des yeux. Erin a poussé le hurlement le plus effroyable que je n’ai jamais entendu. Elle a crié, cogné, pleuré de toutes ses forces. Elle a failli s’arracher le cœur de ses propres mains.
Notre petite fille, notre ange, notre tout petit bébé, la merveille que nous avions conçue était morte. Morte subite du nourrisson. Comme ça. Soudainement. Sans prévenir. Sans raison. On nous avait enlevé notre bébé.
On nous avait pris la vie.
Erin et moi n’étions plus que deux zombies. Deux corps devenus robots. Plus un sourire, plus une lueur dans nos regards. Nos cœurs continuaient de battre, mais on ne savait pas comment.
Et puis… après ma mère, après ma fille, ce fut au tour de ma femme de quitter ce monde. Ils recherchaient des volontaires pour une mission spéciale. Elle a couru se présenter, sans me demander mon avis. Sans même prendre le temps de me dire au revoir. Lorsque je l’ai vue partir ce matin-là, j’ai su. J’ai deviné. Peut-être étais-je parvenu à sentir la mort venir, à force. Lorsque la porte de la maison s’est refermée sur Erin, j’ai su que je ne la reverrais jamais.
Je crois qu’elle le savait aussi.

Elles me manquent. Vous n’imaginez pas à quel point elles me manquent. J’ai le cœur crevé, massacré, bousillé. Je crois que je le sens battre, parfois. Je n’ai que vingt-cinq ans, et j’ai déjà perdu le goût de vivre. Je ne sais pas pourquoi je continue d’ouvrir les yeux, pourquoi je continue de me lever chaque matin, pourquoi je reste dans cette foutue maison, dans cette foutue ville. Pour mon frère ? Allons, ne soyons pas si naïf. C’est ce que je me dis, c’est ce qu’il se dit aussi. Mais au fond, on sait tous que si je suis toujours là, c’est loin d’être par amour pour lui. Je m’accroche aux souvenirs. Je retourne souvent dans l’ancienne chambre d’Anna. Je m’attends parfois à retrouver Erin au détour d’un couloir. J’entends la voix de ma mère, lorsque je suis assis dans le salon. Et je revois mon père, debout près de la table de la cuisine, qui me sourit. Ou peut-être que ce n’est pas pour ça. Peut-être que si je reste, c’est pour les enfants de cet orphelinat. Il n’y a que lorsque je suis avec eux que je me sens vraiment vivre. J’ai l’impression de revoir Anna dans chaque petite fille que je croise, dans chaque bébé que je prends dans mes bras. Et ça me fait du bien. Peut-être que si je reste, c’est parce que je ne suis pas tout à fait prêt à faire une croix sur mon passé. Mais le temps passe, et il va bien falloir que je me décide à tourner la page.



Dernière édition par Zoltan J. Davis le Lun 10 Juin - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Amelia-R. Westerfield
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.
Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Tumblr_neftcss90n1r9k8cuo1_1280

    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 17:57

    meh, ton avatar me rappelle encore plus que je dois commencer breaking bad moi omagad
    bienvenue en tout cas, et bonne chance pour ta fiche mia cara la la la

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 18:17

Hihi, Breaking Bad est genre l'une des meilleures séries au monde !!
Merci en tout cas, et j'y travaille lick lick
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 18:18

Ahahah moi j'ai commencé Breaking Bad et j'ai arrêté à la fin de la saison 2 ahahahah

Bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 19:20

tout le monde adore les pingouins ici, alors on va forcément s'entendre niark niark niark

bienvenue à toi zoltan, j'ai hâte de lire ta fiche tiens rhaaaa omfg
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 19:22

Bienvenue sur BP I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 19:25

Hihi, merci à vous Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  1839924927
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 19:45

Bienvenue ici mister bril bril les zieux
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 20:11

Welc'home héhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyLun 10 Juin - 23:37

Merciiiiii lick lick
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyMar 11 Juin - 8:17

ton prénom, ton avatar, ton titre bril bril les zieux omagad
bienvenue sur BP ! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyMar 11 Juin - 11:46

Ton avatar bril bril les zieux omagad
Bienvenue parmi nous Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  2145037518
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Matthew Channing
Matthew Channing
✈ I will follow you into the dark.
messages : 3119
avatar : Tom Hardy
âge : 36 ans
côté coeur : Père célibataire
métier/études : flic
Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Tumblr_nk4mgfhDDC1qmqinzo4_250
I won't give up on us
Even if the skies get rough


Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Tumblr_lxrjha7thf1r9kgnfo1_500
pseudo : NYN
dc : Addison
Tirelire : 46

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyMar 11 Juin - 11:52

Bienvenue Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  1839924927

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
©️.mad love

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyMar 11 Juin - 15:51

S. "Lucky" Tsvetkov a écrit:
ton prénom, ton avatar, ton titre bril bril les zieux omagad
bienvenue sur BP ! I love you

Oui je suis parfaite green face

Merci pour cet accueil chaleureux in da woods
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Amelia-R. Westerfield
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.
Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Tumblr_neftcss90n1r9k8cuo1_1280

    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyMar 11 Juin - 20:08

ton histoire est juste zieux qui brillent j'adore, j'adore, j'adore.
je te valide mais alors avec graaand plaisir mon coco bril bril les zieux


Bienvenue et félicitations soldat, tu viens tout juste d'être accepté sur BULLETPROOF. Pour t'aider à t'intégrer au mieux parmi nous, voici quelques points et conseils qui te guideront et t'aideront à faire ton petit bout de chemin :

✈️ Pour un profil plus attractif, veille à remplir tous les champs de celui-ci. Comme ça, les autres membres en sauront davantage sur ton personnage. N'hésite surtout pas à te faire également une jolie signature. Si tu as besoin d'aide, n'oublie pas que le staff est à ton entière disposition. Enfin, sache que tu peux faire une demande de rang afin d'embellir encore plus ton profil.

✈️ Il est désormais temps de t'occuper un peu de ton personnage et, pour se faire, il est important que tu ailles faire une demande de logement pour ne pas qu'il dorme à la rue et, une demande de métier pour qu'il puisse payer son chez-lui et ses factures.

✈️ Maintenant que ton personnage est à l'abri du froid et, qu'il peut payer ses crédits, il lui faut pleins de liens pour pas qu'il finisse seul et dépressif. Alors, file vite poster ta fiche de lien ICI et ta demande de rps LA. N'hésite pas non plus à créer tes propres personnages grâces aux scénarios. Enfin, il est important de s’intéresser aux scénarios actifs qui sont un bon moyen de se trouver pleins de liens tout en facilitant l'intégration de nouveaux membres.

✈️ Et voilà, ton personnage est maintenant plutôt bien intégré. Mais, il reste une étape importante: Le hors-jeu. Ne t'en fais pas, on ne mord ici. Fais toi plaisir en envahissant LE FLOOD ou n'hésite pas à aller te présenter aux autres. Pour terminer, les jeux sont également un bon moyen de s'intégrer.

Voilà soldat, tu connais maintenant les secrets de l'armée pour bien s'intégrer. Si tu as le moindre soucis, les soldates du staff sont là pour toi. Et n'oublie pas, le plus important est de s'amuser !


_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  EmptyMar 11 Juin - 23:14

Haaaan je suis trop contente si l'histoire plait ♥️
Merci pour la validation Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  2145037518
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty
MessageSujet: Re: Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...    Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Zoltan ~ And if I only could, I'd make a deal with god...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-