AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Partagez
 

 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:06



ruben-karl virtanen

maybe you’re a sinner into your alternate life. maybe you’re a joker, maybe you deserve to die.

let me introduce myself.
NOM : virtanen, nom d’un illustre père – héros mort au combat, père de famille absent, piètre mari qui a délaissé femme et enfants pour sa maîtresse de toujours, l’armée. PRÉNOMS : ruben-karl. ÂGE : twenty-five yo, et déjà si fatigué de vivre. LIEU DE NAISSANCE : kaskinen, finlande – petite bourgade perdue au fin fond d’un pays gelé. ORIENTATION SEXUELLE : indéfinie pour le moment, peut-être gay mais ne veut pas encore se l’avouer. SITUATION AMOUREUSE : le cœur sec et aride comme le désert du sahara depuis que certaines bouclettes châtains-auburn lui ont tourné le dos. complètement fou de son neveu. SITUATION FINANCIÈRE : ni trop, ni trop peu – il ne se plaint pas en tout cas. MÉTIER : infirmier de classe normale, un métier qui le passionne et lui donne une raison de se lever le matin. SI MILITAIRE, GRADE : équivalent à sergent-chef, adjudant ou adjudant-chef. GROUPE : helping war, service de santé des armées. AVATAR : xavier dolan. CRÉDITS : titre @saez, no place for us – gif @linnewestermark, tumblr – quote @soad, soldier side.


⊱ this time maybe i’ll be bulletproof
Ruben n’est pas quelqu’un de très ouvert ou bavard. Au premier abord, il peut paraître froid, sévère et intransigeant. Il a pourtant le cœur sur la main, toujours prêt à aider son prochain. Il s’investit énormément dans ce qu’il entreprend et, perfectionniste dans l’âme, donnera toujours le meilleur de lui-même. On le surnomme le “Coeur de Glace” ou bien le “Frigide” parce qu’on ne lui connaît aucune histoire de cœur ou véritable relation amoureuse. On le pense même vierge – alors qu’il n’en est rien. Il n’aime juste pas parler de ce genre de choses. Il est très discret sur sa vie privée et répond aux questions personnelles par mono-syllabes entrecoupées de silences gênés. Il serait prêt à donner sa vie pour les deux personnes les plus importantes de toute sa vie – sa sœur Magdalena et son neveu Erik. Il est passionné par son travail et est très consciencieux avec tous ses patients. Il est de nature très patiente. On le voit rarement sourire, ou même éclater de rire. On pense qu’il n’a aucun sens de l’humour – ce qui n’est peut-être pas faux. Pourtant, dès qu’il se trouve en présence de son neveu, son regard s’anime et ses lèvres s’incurvent en un si joli sourire que son visage tout entier se transforme. Il n’est plus le même lorsqu’il est en compagnie de sa famille. Il est aussi très fidèle à ceux qu’il aime, à ses principes et à ses idées. Borné, il ne change que très rarement d’avis et déteste qu’on lui prouve qu’il a tort – il serait capable de dire qu’il a raison d’avoir tort. Il a un caractère assez difficile parfois, est souvent bougon – surtout le matin, au réveil. Il est un peu pessimiste sur les bords et voit le verre à moitié vide. Il n’a aucun rêve, n’envisage jamais le futur ou ne fait aucun projet sur le long terme. Il pense que c’est inutile, parce que l’armée et la guerre se feront un plaisir de tout faire s’effondrer avant même qu’il ait eu le temps d’en profiter. Il ne s’engage donc jamais dans des relations sérieuses ou qui vont durer, préférant les histoires d’une nuit qui ne lui demandent rien d’autre qu’un minimum d’attention. Il est cependant envieux de l’union qu’il croit idyllique entre Magdalena et Tobia. Il adore les enfants mais pense que c’est une folie que d’en avoir alors qu’ils font partie de ce monde barbare qu’est l’armée – mais il n’en a jamais parlé avec sa sœur, de peur de la blesser, surtout qu’il vénère littéralement son neveu. Habituellement, il a un visage très lisse qui laisse passer très peu d’informations. On ne parvient pas à lire ses émotions rien qu’en le regardant, il faut réellement le connaître pour savoir ce qu’il pense – et il n’y a que sa sœur capable de le dire. il est très proche de Magda, qu’il considère comme une jumelle malgré leur différence d’âge – et d’opinions. Même s’il n’a jamais compris pourquoi elle s’était engagée dans l’armée, il l’a suivie, les yeux fermés parce qu’il ne pouvait concevoir une existence où ils seraient séparés, où il ne pourrait pas être là pour veiller sur elle et la protéger. Il s’est donné pour mission de la garder en vie, parce qu’il est effrayé à l’idée de la perdre, elle aussi. Il est très rancunier et ne pardonne jamais facilement. Mais il a bon fond, et son cœur presque aussi mou qu’un marshmallow finit toujours par l’emporter sur sa raison.

⊱ i was meant to be a warrior

Il devient toujours très pâle quand il est énervé, pinçant les lèvres jusqu’à ce qu’elles ne soient plus qu’une mince ligne rosée. Il serre les poings par intermittences quand il se sent angoissé. Il fait souvent craquer ses os. Il aime écouter de la musique le soir avant d’aller dormir, ça l’apaise. Il fait souvent des cauchemars liés à la guerre et à son père. Il dort donc très peu mais s’est habitué au manque de sommeil. Il lit aussi beaucoup. Il sortait beaucoup durant ses jeunes années, il s’est calmé depuis quelques temps. Il aime se verser un bon verre de vin blanc, le soir, en rentrant du travail. Il adore les animaux mais n’en possède pas. Il déteste l’armée et tout ce qu’elle représente. Il fait pourtant partie de ce monde malgré tout. Il est très lié à sa sœur, qui est sa seule famille. Il a un problème avec sa sexualité. Il pense beaucoup aux hommes mais ne couche qu’avec des femmes. Il ne ressent pourtant aucun plaisir à les embrasser, les toucher ou à leur faire l’amour. Il refuse tout engagement. Il ne trouve aucune utilité au mariage. Il ne pense jamais au futur. Il est très maniaque et déteste le désordre. Il porte des lunettes pour lire et écrire notamment. Il est désabusé et ne croit plus en rien. Il est végétarien. Il a déjà dit combien il détestait l’armée et tout ce qu’elle pouvait représenter ? Il en veut beaucoup à son père de les avoir abandonnés. Il ne s’est toujours pas remis de sa mort. Il n’a encore jamais pleuré le départ de son paternel et la descente aux enfers de sa pauvre mère. Il n’en parle même jamais. Il fuit ce genre de conversations. Il est habitué à la douleur physique grâce à son travail d’infirmier, mais se sent toujours impuissant face aux peines de l’âme. Il considère d’ailleurs son métier comme bien superflu car il ne fait que guérir les plaies du corps et non celles du cœur – qui sont les plus importantes, selon lui. Il a une sorte de maladie qui le fait saigner du nez très régulièrement mais il n’a jamais su d’où cela provenait. Il a été suivi par une psychologue lorsqu’il s’était plongé dans un profond mutisme juste après le décès de son père. Il ne sentait pas mieux qu’avant avec ses séances de thérapie. Il a été diagnostiqué maniaco-dépressif et est sous anti-dépresseurs mais ne prend jamais ses médicaments car il est convaincu de ne pas être malade. Il n’éprouve juste pas le besoin de pleurer la mort de son père même s’il le souhaite – ça ne le ramènera pas auprès d’eux, de toute façon alors c’est inutile. Il pourrit et gâte son neveu à outrance tellement il l’adore. Il considère l’enfant de sa sœur comme sa lumière et son petit bout d’espoir. Il est amoureux de Tobia depuis son enfance mais s’est toujours refusé de l’avouer – et de se l’avouer par la même occasion. Il aime ses cheveux et la façon dont ils bouclent naturellement. Il trouve qu’il fait plus jeune que son âge alors il se laisse pousser un peu de barbe pour faire plus mature, plus vieux. Il complexe beaucoup par rapport à son corps, qu’il trouve un tantinet trop maigre et pas assez musclé – comparé à celui de Tobia. Il n’est pas forcément mal dans sa peau, mais pas littéralement bien non plus. Il se regarde peu dans le miroir. Il met cependant un soin particulier à toujours être présentable malgré tout. Il déteste quand sa tenue d’infirmier est couverte de sang – ce qui arrive malheureusement très souvent. Il prend beaucoup de douches par jour, trois à quatre, car il se sent très vite sale. Il ne s’est jamais drogué, a fumé de temps en temps – et fume encore très rarement. Il n’est pas alcoolique mais boit régulièrement quelques verres d’alcool en soirée. Il aime bien la solitude et le calme, surtout après des journées trop agitées. Est-ce qu’il a déjà mentionné qu’il détestait vraiment l’armée ?


dévoile-nous ta véritable identité, soldat.
PSEUDO/PRÉNOM : olympe aka jessica – jess’. FILLE OU MEC ? hermaphrodite asexué(e). ÂGE : immortel(le), le temps n’a pas d’effet sur moi – soyez pas jaloux mes choux. FRÉQUENCE DE CONNEXION : autant que faire se peut, en conjuguant les études avec le rpg. SCÉNARIO OU INVENTÉ ? tout droit sorti de ma petite tête de piaf, en partenariat avec les deux plus belles de la terre. COMMENT AS-TU CONNU BULLETPROOF ? par mon petit doigt qui sait absolument tout sur tout. LE FORUM, TU L’AIMES D’AMOUR ? non, absolument pas. et c’est pour ça que je viens de créer ce personnage – parce que je suis masochiste et que je veux me faire souffrir, of course. LE CODE DU RÈGLEMENT : shoot me down but i won’t fall – i am titanium. (ah merde, c’pas karaoké ?) LE MOT DE LA FIN : je vous baise tous, bien cordialement.

Code:
[b]xavier dolan[/b] ✈ ruben-karl virtanen


Dernière édition par Ruben-Karl Virtanen le Ven 19 Déc - 15:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:07




les avenirs perdent futur, et les présents jamais ne durent.


nos jeux d'enfants.


Tu le trouvais mignon avec ses bouclettes. Des bouclettes châtains-auburn, des bouclettes comme les tiennes. Tu aimais bien la douceur de son visage, la lumière dans son regard. Il avait de beaux yeux qui te faisaient frissonner. Qui te donnaient le sourire. Tu aimais la chaleur que dégageait son corps. Il était comme un soleil dans ta vie d’enfant, parce que tu oubliais. Avec lui, tu oubliais le trou béant dans ta poitrine, tu oubliais le froid et le silence. Avec lui, tu oubliais l’absence. Tu n’avais plus ce père qui vous abandonnait, tu n’avais plus cette mère qui se noyait dans sa solitude et son chagrin. Il y avait juste une lueur d’espoir dans ta cage thoracique. Dans ton petit cœur d’enfant. Plus de guerre ou d’armée. Juste le rêve de quelque chose de différent, quelque chose de nouveau. Il était ton ami, il te faisait rire. Passer du temps avec lui, c’était comme manger du gâteau au chocolat, avec de la crème à la vanille par-dessus. C’était sucré, c’était doux. C’était bon d’être en sa compagnie. Il faisait partie de ta vie, de ton univers. De ton petit monde. Il avait comme réussi à creuser toutes ces barrières qui s’étaient dressées tout autour de toi. Et tout était en place quand il était là. Près de toi. Alors, quand tu l’as vu, dans le froid, avec ce garçon à l’air méchant, tu n’as pas compris pourquoi. Pourquoi il faisait ça, pourquoi il traînait dans ce genre d’histoires malsaines. Le cœur dans la gorge et les oreilles bourdonnantes, tu t’es caché. Tu ne voulais pas qu’il te voie ; tu ne voulais pas le voir. Il n’était pas ce genre de personne, tu refusais de le croire – il n’était pas un méchant. Il était parfait. Tu n’étais même pas en colère, tu n’étais même pas déçu – tu avais juste peur. Peur pour lui. Tu ne pouvais pas le perdre, lui aussi. Sa voix a brisé le silence qui t’étouffait. Elle a sonné comme un coup de tonnerre. Tu as avalé ta salive, ta gorge était sèche. Et ses grands yeux flamboyants se sont posés sur toi. Comme une caresse, tu as frissonné. Ton corps tremblait, mais ce n’était même pas de froid. Qu’est-ce que tu étais censé faire, de toute façon ? Tu avais envie de courir, de fuir. Tu avais envie de vomir. Est-ce que tu pouvais faire comme si tu n’avais jamais rien vu, comme si tu n’avais pas été là ? « Je promets. » Tu ne voulais pas le laisser tomber ; tu ne voulais pas le trahir. Il comptait sur toi. Et tu t’es senti important. Tu partageais un secret avec lui,  juste lui et toi. Alors tu garderais ce petit secret quelque part au fond de ta poitrine, pour toute la vie. Même sous la torture, on ne pourrait te faire parler. Parce que c’était la première fois que vous étiez réellement liés. Et même si c’était mal, et même si ce n’était peut-être pas aussi important pour lui que ça l’était pour toi, tu voulais préserver ce minuscule lien entre lui et toi. Ce soir-là, tu es rentré chez toi avec les joues toutes rouges, un petit nœud d’excitation à l’estomac et le cœur encore tout désordonné dans ta cage thoracique. Tu as à peine touché à ton assiette, ta mère était inquiète mais toi tu avais un sourire un peu idiot sur les lèvres. Tu vais envie de sautiller partout, comme un enfant – l’enfant que tu étais. Cette nuit-là, pour la première fois, il est apparu dans tes rêves. Avec ses bouclettes comme les tiennes. Et son sourire t’a ébloui. T’a illuminé. Tu t’es réveillé en sursaut, le corps tremblant. Tout chaud. Et, comme si tu avais fait un cauchemar, tu as repoussé la grosse couverture et tu t’es réfugié dans le lit de Magda, ta grande sœur. Tu as laissé échapper ta peur dans sa chaleur et tu as oublié. Tu t’es forcé à oublier. Tu as pressé les paupières, tu t’es serré contre ta moitié et tu t’es obligé à faire s’évanouir le souvenir de son sourire. Et puis, soudainement, ton monde s’est effondré. Tout a basculé. Tu ne sais pas comment, tu ne sais pas pourquoi mais tout a basculé. Parce qu’il n’y avait plus de secret. Vous ne partagiez plus rien. Comme un coup de tonnerre, tout a éclaté. Des rumeurs, de sales rumeurs, couraient dans les rues de votre petite ville. Elles racontaient qu’il était un démon, qu’il avait perverti le fils du maire. Elles racontaient cette scène à laquelle tu avais assisté malgré toi et qui, parfois, se rejouait dans ta tête. Tu as eu envie de hurler, de leur dire que tout était faux. Qu’il était gentil. Qu’il était ton ami. Mais rien n’est sorti, tout restait bloqué dans ta gorge. Tu étouffais. Parce que ses yeux  étaient froids comme la glace ; parce que sa bouche ne te souriait plus. Parce qu’il ne t’a plus adressé une parole depuis ce moment-là. Et il est parti. Il a fui. Sans même te dire au revoir. Il est juste parti. Et c’était fini. Tu n’avais même pas compris. Tu as pleuré toutes les larmes de ton corps après ça. Enfoui sous ta couette, tu as pleuré jusqu’à ce que tes yeux se dessèchent. Jusqu’à ce que ton cœur ne soit plus qu’un vieux pruneau tout rabougri. Jusqu’à ce que son sourire s’efface de ta mémoire. La douleur et son absence ont créé un trou immense dans ta poitrine, un trou qui ne se referme pas. Un trou qui ne se refermera probablement jamais. Tu as dû reprendre ta vie, reconstruire tes remparts. Tu as dû continuer à avancer, même si tu venais de chuter et que la blessure peinait à cicatriser. Tu n’as plus jamais rêvé de lui après ça – ou peut-être que si. Peut-être un peu trop. Et son souvenir te hantait, te coupait le souffle. Restaient ces questions qui tournaient dans ta tête, des questions qui n’avaient pas de réponse – pourquoi, où, quand. Pourquoi y avait-il eu tant de colère dans son regard ? Où était-il parti, ou vivait-il maintenant ? Quand le reverrais-tu ? Est-ce que tu le reverras seulement un jour ? Ton cœur bat douloureusement dans ta poitrine. L’idée qu’il t’a oublié est intolérable. C’est comme un lame enfoncée loin dans ton âme, elle te déchire les entrailles. Tu as envie de vomir. Tu voudrais qu’il soit là, sa présence te rassurait toujours. Parfois tu t’imagines ce que ça te ferait d’avoir ses bras autour de toi. Il y a comme un nœud d’excitation dans ton ventre. Tu as chaud, partout. C’est comme des papillons qui virevoltent ici et là, à l’intérieur de toi. Et son image se calque sur ta rétine, son sourire te coupe la respiration. Son regard te foudroie. Il te manque, ton Tobia.


this is war, kid.


D’aussi loin que tu te souviennes, elle a toujours été là. Elle a toujours fait partie de ta vie, de ton quotidien. Tu n’as pourtant rien demandé, jamais. Tu es né et elle était déjà là. Mais tu ne t’en rendais pas compte au départ, tu ne savais pas quelle importance elle avait. Tu ne savais pas encore qu’elle allait diriger ta vie. L’armée. Comme une ombre, comme un morceau de toi. Elle te colle à la peau, elle s’incruste dans ta chair. Et tu as compris il y a bien longtemps que tu ne pouvais rien contre ça. Au départ, elle n’était qu’un mot. Un son vague dans la bouche de tes parents, dans celle de ta grande sœur parfois. Elle n’était rien de plus qu’un vulgaire mot qui n’avait pas de sens parce que tu étais alors trop petit pour comprendre. Pour comprendre toute l’ampleur de deux petites syllabes pourtant à l’apparence insignifiante. L’armée. Ce n’est que lorsque tu as commencé à remarquer les absences répétées de ton père et la détresse de ta mère, que tu as compris que l’armée n’était pas un mot gentil. « Il est où, Papa ? » Sa présence te manquait. Tu aimais bien venir t’asseoir sur ses genoux et te lover dans sa chaleur rassurante. Il avait toujours tellement d’histoires à raconter. Et toi, tu l’écoutais religieusement, en le fixant de tes grands yeux émerveillés. « Et il revient quand, Papa ? » Tu le regardais partir, avec son gros sac kaki sur l’épaule. Tu te mordais la lèvre jusqu’au sang pour ne pas pleurer – les petits garçons ne pleurent pas, disait ton papa. Tu serrais les poings jusqu’à ce que tes os craquent dans un bruit sinistre – un bruit de mort. Tes oreilles sifflaient, c’était un bourdonnement sourd et désagréable qui résonnait dans ta tête. Et pourtant, tu entendais distinctement ta mère qui, à chaque fois, pleurait. Tu ne voulais pas la regarder, tu n’osais pas la regarder. Parce que ça faisait mal de la voir malheureuse. De les voir malheureuses. Tu étais l’homme de la maison quand il partait en mission – un rôle que tu n’aimais pas, un rôle dont tu ne voulais pas. Qu’est-ce que tu étais censé faire ? Tu ne pouvais rien contre leur peine, rien contre la douleur. Tu ressentais la même. Tu aurais dû t’y habituer avec le temps. Mais ça faisait toujours aussi mal. Chaque absence laissait comme des cicatrices sur ton cœur tailladé. Et petit à petit, tu as appris à détester l’armée. Pas seulement le mot qui sonnait comme un glas mais l’organisation toute entière. Celle qui t’enlevait ton père, celle qui déchirait ta famille. Celle qui vous anéantissait petit à petit. Tu aurais voulu être fort, être compréhensif mais c’était au-delà de tes capacités. Parce que cette haine coléreuse semblait couler dans tes veines comme un véritable poison. Tu te détestais de la détester avec autant de force, car elle était ton père et il était l’armée. Ils ne faisaient qu’un, elle était toute sa vie. Toute votre vie. Et tu ne voulais pas détester ton père, tu l’aimais. Tu l’aimais plus que tout. Mais tu te surprenais à le haïr chaque fois qu’il partait. Tu gardais en toi toute cette violence, cette colère. Elle te brûlait comme un acide. Jusqu’au jour où ton père n’est plus jamais revenu. Tu l’as vu franchir le seuil de votre maison sans savoir que c’était la dernière fois que tu le voyais. Il venait de t’embrasser sur le front, caressant ta joue de ses doigts rugueux. Tu lui as dit ‘Reviens vite’, il t’a souri et puis c’était fini. Deux hommes en uniforme se sont présentés un matin à votre porte et, avant même qu’ils aient prononcé la moindre parole, vous saviez. Vous saviez que votre père ne reviendrait pas. Plus jamais. Vous saviez que c’était terminé. Ta mère s’est effondrée, anéantie ; ta sœur a serré ta main, si fort que ça aurait dû te faire mal. Mais tu ne sentais rien. Rien que le vide, rien que le néant. Dans ta tête, tu avais l’impression de hurler mais aucun son ne sortait. Aucune larme ne coulait. Tout le monde autour de toi semblait transi de douleur – et pas toi. Tu es resté stoïque, muet. Tu n’as pas desserré les lèvres pendant des mois. Tu as vécu comme un robot programmé pour simplement faire comme si de rien n’était. Comme si tout était normal. À l’enterrement, tu as vu défiler tout un tas de gens t’embrassant, compatissant, te présentant leurs condoléances, parlant de ton père comme un véritable héros – mais ça ne te faisait rien. Ça ne te touchait pas. Tu restais de marbre. Il y a eu les coups de fusil tirés, il y a eu de longs discours, il y a eu la bannière étoilée. Mais tu n’as pas pleuré. Ta peine était pourtant si grande qu’elle avait créé un trou béant à l’intérieur de toi qui avait tout aspiré. Tu étais incapable de pleurer, de parler. Ça faisait mal, tout autant que de respirer. Tu ne voulais que rester dans ton lit à écouter de la musique jusqu’à t’en faire saigner les oreilles. Rester inerte jusqu’à mourir. Tu en voulais à ton père. Tu en voulais à l’armée. Tu t’en voulais de ne pas être capable de pleurer – pas même cinq secondes, pas même une fois. C’était un mélange d’émotions qui te rendait fou, qui te renversait la tête, le corps et le cœur. Tu as repris ta vie, tant bien que mal ; tu as continué d’avancer, même sans lui. Parce que tu n’avais pas le choix, parce que la vie ne t’attendrait pas. Il fallait bien que tu deviennes un homme, toi aussi. C’était difficile certains jours, d’autres un peu moins. Tu te traînais ce sale goût amer au fond de la gorge. Le monde était devenu fade et monochrome – un monde en noir et blanc. Parfois, tu avais envie de tout casser ; parfois, tu voulais juste pouvoir partir et ne plus jamais te retourner. Parfois, tu rêvais d’une toute autre vie loin de l’armée. Mais tu ne pouvais pas, et jamais tu ne pourrais. Ta sœur voulait suivre les traces de votre père. Tu ne comprenais pas une telle décision – n’aviez-vous pas déjà assez souffert à cause d’elle ? Tu avais déjà perdu ton père, tu ne pouvais pas la perdre elle aussi – jamais tu ne t’en relèverais. Alors tu devais veiller sur elle, coûte que coûte.


playing the blame game.


Ta route a de nouveau croisé son chemin. Sans que tu t’y attendes. Tu avais depuis longtemps arrêté d’espérer. Tant d’années étaient passées depuis. Il t’avait sûrement oublié, rayé de sa mémoire et de ses souvenirs. Il t’arrivait encore de penser à lui, quelquefois. Mais ça ne laissait qu’un vague sentiment d’inachevé dans ta poitrine. Pourtant quand tu l’as revu pour la première fois après tout ce temps, ton cœur s’est arrêté. Tout t’est revenu en pleine poitrine, ça a été comme une explosion à l’intérieur de ton corps. C’était si bon de le revoir, si douloureux de comprendre que la même colère froide à ton égard l’habitait encore. Tu étais tellement heureux de le revoir – pourquoi est-ce qu’il ne l’était pas, lui ? Tu devais peut-être accepter le fait qu’il ne t’aime pas, tout simplement. Même si ça faisait mal, même si tu ne comprenais pas. Tu as refoulé tous ces sentiments indéfinis dans un coin sombre de ta poitrine et tu t’es refusé à y penser de nouveau. Même quand il a commencé à courtiser ta sœur Magadalena, même quand tu les voyais ensemble, plus amoureux et heureux que jamais. Tu n’étais ps jaloux, pas vrai ? Hein, tu n’étais pas jaloux ? Tu enviais seulement la lumière dans les yeux de Tobia quand il regardait ta sœur. Alors que, toi, tu n’avais droit qu’au vide, qu’au silence. Tu aurais voulu être à la place de Magda. Pour la première fois de ta vie, tu la jalousais. Mais elle était ta sœur et tu l’aimais. Elle était ta famille, ta chair et ton sang. Et elle était heureuse. Alors c’était tout ce qui t’importait. Même si tu ne cessais de vouloir Tobia d’une façon qui ne te ressemblait pas, d’une manière que tu ne comprenais pas. Tu ne voulais pas comprendre. Mais cette envie restait là, comme ancrée en toi. Comme une marque indélébile sur ta peau. Et puis ils ont eu un enfant. Il n’y a pas eu de fiançailles, ou de mariage avant ça. Non, juste un bébé. Un petit garçon qui a illuminé ta vie ? Il a été comme une lumière au bout du tunnel. Au moment où ton regard a croisé les deux petites perles brillantes de ton neveu, tu as changé. Il n’y avait plus de vide, de silence ou de douleur. Il devenait la personne la plus importante de ta vie. Tu oubliais que Tobia n’était pas à toi, que tu ne comprenais pas pourquoi il te détestait comme ça. Tu oubliais que ta sœur avait choisi de risquer sa vie chaque jour comme Papa. Et tu gardais l’espoir d’une vie meilleure, d’un futur plus beau. Tu te consolais dans les bras de femmes dont tu ne te rappelais jamais le nom le lendemain, sans rien ressentir d’autre qu’une profonde lassitude. Tu comblais le vide et l’absence par le sexe, l’alcool et les rêves éphémères. Ce n’était pas la vie dont tu avais rêvé, ce n’était pas ce que tu avais imaginé étant enfant ; mais tu t’en contentais. Tu n’avais que cette vie et l’armée ne t’offrirait jamais que ça. Elle t’avait enlevé toute opportunité de vivre un jour autre chose. Ou peut-être t’étais-tu coupé les ailes tout seul ? Alors tu devais t’en contenter. Tu t’en fichais, en réalité. Tout ce qui t’importait, c’était de veiller sur ta sœur, sur ton neveu. Ils étaient tout ce qu’il restait d’une famille éclatée, mutilée. Tu te devais de les protéger. Si ce n’était pas toi qui les gardais en vie, qui le ferait ? Personne excepté toi n’allait s’en préoccuper. Tu serais prêt à donner ta vie pour eux. Tu n’attends plus vraiment grand chose de l’existence, tu ne crois plus en rien. L’armée t’a tout enlevé – ton père, ta mère morte de chagrin, ta sœur, ton Tobia. Ton âme. L’armée est un poison dont on ne revient pas. Et pour pouvoir protéger Magda, tu t’es damné toi-même. Tu t’es condamné. Condamné à une vie dont tu ne voulais pas. Mais tu t’en fiches. Tu t’en fiches parce que tu ne veux rien, tu ne désires rien. Tu sais depuis longtemps que ta vie ne t’appartient pas. Ne t’appartient plus. Tu as oublié le goût de la liberté, la couleur de l’espoir, l’odeur des rêves. Tu as oublié Tobia, tu veux l’oublier. Tu te consacres à ton travail, à tes patients. Tu t’évertues à sauver, réparer tout ce que l’armée a détruit. Tout ce que l’armée a massacré.



Dernière édition par Ruben-Karl Virtanen le Ven 19 Déc - 14:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Michaela Thorn
Michaela Thorn
messages : 240
avatar : georgina haig
âge : 26 ans (26 février)
côté coeur : y a comme un trou.
quartier de résidence : dans un vieil appartement du quartier Jones Valley de Hunstville, pas par manque de moyens, juste par manque de volonté.
métier/études : lieutenant, avocate militaire actuellement indisponible ...
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Tumblr_mbj3w8Qy3J1rtmk61o1_r1_250
a deux frères, Jayden l'ainé et Duncan le second, de trois et deux ans plus grand qu'elle ✈️ pleure encore le décès de Jayden, mort en Irak il y a trois ans. ✈️ alcoolique à plein temps depuis septembre 2014. ✈️ signe un contrat fin octobre : de l'argent pour devenir mère porteuse. Elle ne peut donc plus boire une goutte d'alcool et compense par les hommes.

I'll never stop dreaming that one day we can be a real family, together, all of us laughing and talking, loving and understanding, not looking at the past but only to the future.
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 7MxLz9s


pseudo : oricya.
Tirelire : -7

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:17

Bienvenue chez les fous de la gâchette bril bril les zieux

_________________

stand my ground.
I fear who I am becoming, I feel that I am losing the struggle within. I can no longer restrain it, my strength it is fading, I have to give in. @ ALASKA.


Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:20

Xavier Dolan c'est un choix de fifou rhaaaa omfg. Hyper original mais trop trop trop cool omagad. Et puis le pseudo déchire trop mia cara la la la. J'aime trop les personnages comme ça (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 337664734
Surtout qu'un finlandais ne peut qu'être coool (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 337664734
Bienvenue sur BP, bon courage pour ta fiche et amuse toi chez nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:22

Bienvenuuuuue ♥ Tu viens pour soigner nos fous ? :3
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:24

HIIIII T'ES BEAU TOI. Et moi aussi je suis beau. Non, tu ne trouves pas ?

En tout cas bienvenue ici. (BON CA BUG TROP CHEZ MOI NOUS *out*, j'éditerai avec des smileys plus tard)

TA FICHE VA TOUT DEFONCER J'AI HÂTE DE LA LIRE ET DE RP AVEC TOI.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:30

rolalala ça annone un duo de la mort qui tue ça ! en tout cas bienvenue et good luck pour ta fichouille jolie bouille ♥
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:35

mon dieu xavier... le choix de ouf omagad omagad bril bril les zieux vivement de voir ce que vous nous réservez avec les deux autres (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 337664734 courage pour ta fiche en tous cas ! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:38

ah omagad
bienvenue et bonne chance pour ta fiche, j'ai hâte de la lire, ton personnage a l'air super cool (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:42

ah que coucou.  (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3846509917
( oui bon mes messages sont pas originaux mais la connexion chez Hélo bug trop donc je me rattraperais. un jour. inch'allah. )
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 19:47

XAVIER DOLAAAAN omagad rhaaaa omfg (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2104563482 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3049928492 let\'s make babies Super choix, très original. J'adore, j'adore I love you
Tout comme le pseudo mia cara la la la Hâte d'en savoir plus sur ton personnage bril bril les zieux

Bienvenue & bon courage pour ta fiche lick lick
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 21:02

Je ne connais pas du tout ton avatar, mais il me plait, il a une trop belle bouille rhaaaa omfg
Bienvenue sur BP et bon courage pour ta fiche I love you
Franchement, ce choix de pseudo parfait et puis encore un finlandais, je vous approuve tellement trop tous rhaaaa omfg
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ton personnage et j'espère que tu te plairas chez les fous nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Cillian R. Hartwood
Cillian R. Hartwood
messages : 1838
avatar : Colin O'Donoghue
âge : 34 ans
côté coeur : célibataire
quartier de résidence : Base Redstone, Aile Nord
métier/études : Capitaine dans l'armée de terre
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Tumblr_inline_mmmkr7Y9Nx1qz4rgp

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 11896035_10207872670357691_3337258071826116419_n
pseudo : Alinoé
dc : Octavia C-F Leicester
Tirelire : -3

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 21:54

J'aime bien ta phrase finale 8D (je sens que je vais t'aimer toi !)

Bienvenue, je te baise bien aussi et bon courage pour ta fiche :)

_________________

    I might as well jump !
    It's for you ! Hey ! I get up, and nothing gets me down. You got it tough, I've seen the toughest around and I know, baby, just how you feel. You got to roll with the punches to get to what's real. Ah, can't ya see me standing here, I got my back against the record machine. I ain't the worst that you've seen. Ah, can't ya see what I mean ? Ah, might as well jump, jump !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 21:57

Bienvenue iciiiii Very Happy!
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Amelia-R. Westerfield
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Tumblr_neftcss90n1r9k8cuo1_1280

    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 22:09

bienvenue beau gosse, j'adore le pseudo et l'avatar et cette ébauche d'histoire et tout en fait (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1739346417 bienvenue parmi nous! rhaaaa omfg I love you

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyMer 3 Déc - 22:12

L'avatar me dit quelque chose mais j'arrive pu à savoir quoi (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2539146466
Bienvenue ici en tout cas, et bon courage pour ta fiche! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyJeu 4 Déc - 0:43


MICHAELA › Merci, jolie blonde. bril bril les zieux

ANDREW › Oh mon Dieu, quel message de bienvenue de fifou ! rhaaaa omfg Comment c'est vraiment super agréable d'accueillie comme ça. mia cara la la la Merci beaucoup, mon tout beau ! (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 Merci aussi pour tous ces compliments (arrête, je vais rougie Arrow)
Je ne connais pas ton avatar, mais il est vraiment trop canon ! niark niark niark

CAITLYN › Merciii. lick lick Ahah, exactement, c'est moi qui vais vous soigner. héhéhéhéhé Je suis un infirmier vraiment vraiment TRÈS impliqué dans son métier. pervert look (ornot)

TOBIA › Oh mais si, t'es beau toi ! rhaaaa omfg (Même si t'as pas pris Tyler - mais je vais pas être celle qui va m'en plaindre (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2335398002)
OH OU JE VEUX UNE TONNE DE SMILEY ! i set fireeee to the
J'ai trop hâte aussiiiiiiiiii ! dance (Tu vois, toi, tu écris en majuscules pour montrer ton impatience, moi je mets beaucoup de i.)

ELYA › Techniquement, ce sera plutôt un trio. héhéhéhéhé Mais merci, héhé. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518

RAPHAËLLE › Merci beaucoup ! (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3120058760 Héhé, ça vous intrigue tout ça, hein ? niark niark niark

LUNA › (Oh j'adore ce prénom, à chaque fois je pense à Luna Lovegoo de Harry Potter. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2335398002)
Merciii. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920

MAGDA › Ah que kikouuu. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2110073599
(Message que tu n'éditeras jamais, je te connais. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3778673971 Mais je te (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1739346417 cordialement.)

VITANI › (Oh quelle couleur de cheveux originale. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2169362446)
Merciii. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 654834878 Contente que mes choix fassent des heureux ! (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811

MEGHAN › Oh mais tu vas le connaître dans peu de temps, Dolan gagne à être connu. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2169362446 C'est un acteur/réalisateur québécois. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3778673971 Et en pleine ascension. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2335398002
Merci beaucoup en tout cas ! (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518

CILLIAN › Oh mais intéressant. héhéhéhéhé Nous verrons cela autour d'une baise lit verre alors. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 337664734
Merci beaucoup en tout cas, mon mignon. rhaaaa omfg

ROHAN › Merciii. niark niark niark

AMELIA › Merci ma Beauté, tu es vraiment canon tu sais ? dance

ALFRISTON › Il n'est pas beaucoup utilisé sur les forums, peut-être en as-tu entendu parler lors du dernier Festival de Cannes ? (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2539146466 Xavier Dolan, réalisateur, acteur québécois. Sexy as hell (surtout en vrai) pis... Beau gosse à la mèche (NON JE NE PARLE PAS DE HARRY STYLES, BORDELOU. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1323300958)
Merciii. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920

QUEL ACCUEIL DE FIFOU LES GENS, VOUS ÊTES TOUS SUPERS SEXY ET TROP COOL. rhaaaa omfg

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Gabriel Matheson
Gabriel Matheson
messages : 249
avatar : Jamie Dornan.
âge : 32 ans.
côté coeur : En couple avec Alanna depuis 9 ans.
quartier de résidence : Aile Nord de la base.
métier/études : Pilote de chasse, en arrêt jusqu'à nouvel ordre.
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Tumblr_nl1jewwvw11tih7qqo8_250
(3/3) Cassandra - April - Alanna.
pseudo : Aemelyne.
Tirelire : -3

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyJeu 4 Déc - 10:55

Bienvenue parmi nous. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920

_________________


« See you again. »
Et moi je suis tombé en esclavage de ce sourire, de ce visage. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Sajiv Kapoor
Sajiv Kapoor
निडर no fear
messages : 535
avatar : manish dayal.
âge : vingt cinq ans.
côté coeur : célibataire.
métier/études : mécanicien.
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Tumblr_n9x3inbqR61svwpr6o1_250
pseudo : lina.
dc : aucun.
Tirelire : 6

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyJeu 4 Déc - 13:26

Il a trop une tête de chouki Xavier bril bril les zieux J'aime trop ce choix. J'ai trop trop hâte de vous voir à l'oeuvre tous les trois green face Bienvenue sur bulletproof I love you

_________________
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 542276545
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Cassandra T. Robinson
Cassandra T. Robinson
messages : 1753
avatar : Lyndsy Beautiful Fonseca
âge : 27 ans
côté coeur : Fiancée à Annaël, l'homme de sa vie.
quartier de résidence : Une petite maison dans le quartier de la providence avec son frère Samuel.
métier/études : Psychologue Militaire
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. DDzcG2
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 625809tumblrn34td2Rf2p1qd1kvjo8r2250

« Je rentrerais sain et sauf et on se mariera comme prévu, on aura des enfants, un petit garçon d'abord avec ton sale caractère et une petite fille qui aura tes yeux. »
Annaël & Cassandra ♥


(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Shane-and-Lyndsy-michael-and-alex-35153275-245-170

« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Koda & Kenai ♡


pseudo : Tender Kangaroo
Tirelire : -53

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyJeu 4 Déc - 23:16

SAEZ en titre, vous allez me faire mourir omagad
Bienvenue (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920

_________________
Love stronger than war.

○ Tomber amoureux, c’est sans doute ce qu’il y a de plus merveilleux, de plus extraordinaire au monde. L’amour nourrit nos rêves, c’est notre plus bel espoir alors si vous êtes amoureux, vous devriez en profiter parce qu’il arrive que l’amour ne dure pas.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyJeu 4 Déc - 23:21

Ah ah, dire que je ne l'ai même pas lancé ce débat moi. Arrow Je peux toujours changer d'ava j'suis pas encore validée Arrow Qui vote pour Tyler Hoechlin ? pervert look

Bref, je t'aime d'amour toi et toute cette excitation que tu engendres autour de toi ne me plait pas trop (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1323300958 et les smileys ce sera ici. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2169362446 parce que comme Lo je n'éditerai jamais. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2169362446

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 amen god/godess omagad lick lick rhaaaa omfg bril bril les zieux let\'s make babies zieux qui brillent dance (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3120058760 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3087090821 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3049928492 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1230488393 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 amen god/godess omagad lick lick rhaaaa omfg bril bril les zieux let\'s make babies zieux qui brillent dance (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3120058760 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3087090821 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3049928492 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1230488393  (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 amen god/godess omagad lick lick rhaaaa omfg bril bril les zieux  (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3126746076  let\'s make babies zieux qui brillent dance (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3120058760 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3087090821 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3049928492 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1230488393 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 amen god/godess omagad lick lick rhaaaa omfg bril bril les zieux let\'s make babies zieux qui brillent dance (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3120058760 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3087090821 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3049928492 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1230488393 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 amen god/godess omagad lick lick rhaaaa omfg bril bril les zieux let\'s make babies zieux qui brillent dance (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3120058760 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3087090821 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3049928492 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811 (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1230488393 (arriveras-tu as trouver l'intru ? (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2169362446)
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyJeu 4 Déc - 23:33


GABRIEL › Merci sexy you. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518

ZAÉ › Robb est une vraie choupette également, you know. bril bril les zieux omagad Merci beaucoup ma jolie. rhaaaa omfg

CASSANDRA › Saez is a God on Earth, sweetie. zieux qui brillent
Héhé, merciii beaucoup ! lick lick

TOBIA › KIT, KIT, KIT. KIT. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1323300958 On s'accorde trop bien de façon capillaire, toi et moi, pour que tu changes pour Tyler. dance ((dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1826528627)
Onh, monsieur est jaloux ? (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2169362446 Comme c'est mignon. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3778673971
Et sinon, OUI, j'ai trouvé l'intrus et ma réponse sera celle-ci : (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3656653205 (Mais bon, tu sais que je te rouleau de printemps d'amour aussi, so. (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 1553171811)

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Annaël J. Archer
Annaël J. Archer
messages : 670
avatar : Ian Somerhalder
âge : 34 ans
côté coeur : il l'aime depuis des années, c'est pas près de changer, envers et contre tout et il est enfin avec elle ! Cassie ♥
quartier de résidence : la base Redstone, aile est mais possède un pied à terre dans le quartier Providence
métier/études : pilote de chasse & capitaine
(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 162328tumblrn77qmjJitV1qb8godo3250

Mais d’où vient le feu qui s'empare
De mon âme a moitié ivre.
Soudain court un simple regard
Je veux vivre au bord du vide.
Je veux vivre au bord du vide.

Pour tomber dans ses yeux, tomber
M’abandonner au désir qui s’embrase.
Danser dans ses yeux, danser
Je veux tanguer aux accents de l’extase.

pseudo : Larme d'Etoile
dc : pas de troubles mentaux pour le moment
Tirelire : 86

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyVen 5 Déc - 11:20

Bienvenue sur BP you should be dancin

_________________
❝Je fais de toi mon essentiel❞
Tu sais mon amour, tu sais les mots sous mes silences, ce qu'ils avouent, couvrent et découvrent. J'ai à t'offrir des croyances pour conjurer l'absence, j'ai l'avenir gravé dans ta main, j'ai l'avenir tracé comme tu l'écris. Tiens, rien ne nous emmène plus loin qu'un geste qui revient. Je fais de toi mon essentiel, tu me fais naître parmi les hommes. Je fais de toi mon essentiel, celle que j'aimerais plus que personne. ♡ ARCHERSON
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyVen 5 Déc - 19:31

Ruben-Karl Virtanen a écrit:



ANDREW › Oh mon Dieu, quel message de bienvenue de fifou ! rhaaaa omfg Comment c'est vraiment super agréable d'accueillie comme ça. mia cara la la la Merci beaucoup, mon tout beau ! (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 2145037518 Merci aussi pour tous ces compliments (arrête, je vais rougie Arrow)
Je ne connais pas ton avatar, mais il est vraiment trop canon ! niark niark niark



Je suis un peu la reine des bisounours ou Andrew est le roi des bisounours je ne sais pas trop encore (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 4169388857 . Quand on voit des nouveaux membres trop cools on veut qu'ils restent avec nous (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 3087090821 . Mais de rien en tout cas c'est mérité les compliments (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. 781824920
Mon avatar c'est la vie: Roo Panes, le choupichou des choupichoux aka chanteur de son état aka campagnard vivant dans le Dorset aka ancien mannequin Burberry aka mon mari mia cara la la la (ça fait beaucoup de "aka" What a Face)
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. EmptyLun 15 Déc - 11:37

Est-ce que tu as besoin d'un délai ? n'hésites pas à le dire I love you
En attendant ta réponse, je te mets dans les recalés omagad
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty
MessageSujet: Re: (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.   (dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(dolan) › rien ne sert de rêver mon amour, tu sais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-