AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
TV 55″ OLED Panasonic TX-55JZ980E – 4K UHD ...
Voir le deal
999 €

Partagez
 

 HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 22:57

zephyr-harold t. sinclair


à partir de maintenant, tu t'appelles Blanche-Neige.
NOM(S) : Je suis né McSinclair, mais j'ai raccourci mon nom en Sinclair simplement. Pourquoi ? Et bien vous ne pensez pas que je fais déjà assez irlandais comme cela ? PRÉNOM(S) : Malgré les croyances populaires, je n'ai que deux prénoms, le premier étant un prénom composé. Zephyr-Harold Timothy, voilà comment je me prénomme. Néanmoins, jusqu'à preuve du contraire les gens m'appellent Harold. Zephyr est réservé à une élite de personnes. Cependant, j'ai beau dire, les surnoms ça y va. AGE : J'ai actuellement trente-huit ans, bien que j'en aurai trente-neuf cette année. J'ai l'habitude de me dire que ça y est, je me fais vieux, mais ce n'est malheureusement pas une nouvelle. LIEU DE NAISSANCE : Je suis originaire de Limerick, une ville en Irlande pour ceux qui ne connaitraient pas. Quand je vous disais que j'étais irlandais. Bien que vous vous posez sûrement la question, maintenant, de qu'est-ce que je fous là, à Redstone. ORIENTATION SEXUELLE : Étonnamment, selon les dires de certains, je suis pansexuel. C'est, certes, peut-être une bizarrerie mais je le vis très bien. SITUATION AMOUREUSE : Je suis veuf depuis cinq ans maintenant. Et non je ne suis pas resté fidèle même dans la mort. Honte à moi ? Peut-être. Mais même si je l'aimerai probablement toujours, je ne suis pas le genre d'homme à m'apitoyer sur mon propre sort éternellement. Quoique, je l'avoue, il est difficile de tourner la page et de trouver la stabilité. De plus, j'évite de l'ébruiter, mais j'ai un fils de 18 ans. SITUATION FINANCIÈRE : Très aisé. Je ne vais pas cacher que j'ai tout l'argent qu'il me faut, et dont j'ai besoin. Mais je ne vais pas l'exhiber non plus. On vit avec ce qu'on a, et je ne m'en porte pas plus mal. GRADE : Lieutenant-colonel, s'il vous plait. Appelez-moi mon colonel, sinon ça va chauffer. GROUPE : Teaching War. Je suis professeur de tir et de stratégie sur le terrain. J'oubliais, je suis également le chef de la base.


deviens toi-même.

Que ferais-tu si ton pays entrait en guerre ? Lorsque l’on me pose cette question, je mets tout en œuvre pour l’éviter, la contourner avec beaucoup de tact, d’art, de grâce et de subtilité. J’ai tendance à prétendre que l’on ne peut pas savoir tant que cela n’arrive pas réellement, que ce ne sont que des suppositions et souvent erronées parce que l’on veut se prendre pour des héros. Je dis également qu’Avec des « si » on mettrait Paris en bouteille. Pour ceux qui ne reconnaîtraient pas l’allusion, vérifiez vos références. Et en dernier recours, je sors la phrase bateau comme quoi nous sommes déjà en guerre. Néanmoins, si je fais semblant de n’accorder que très peu d’importance à cette possibilité comme si elle était improbable, c’est une question que j’ai l’habitude de me poser presque tous les soirs. Oui, elle me tracasse car même si m’enrôler dans l’armée était la décision de ma vie et que je ne la regrette en rien, je ne me suis pas rangé depuis deux ans pour rien. Il y a une personne dont je ne peux vraiment pas me permettre de laisser tout seul, entre autres. Mais si nous nous retrouvions en guerre, je pense que je reprendrais les armes et sacrifierais tous mes principes pour lesquels je ne suis plus en service. Que ferais-tu si une grenade tombait à tes pieds ? Je lui dirais des mots pour qu’elle n’explose pas ? Question légèrement débile, vous m’excuserez hein. Bien sûr que je ne resterais pas coi. On est entrainé pour réagir le plus rapidement possible lorsque des cas de figure pareil arrivent. Après, il me faut aussi un contexte. Si c’est sur la base et qu’il y a des gens, je préviens tout le monde en criant, sûrement, pour que tout le monde se mette à couvert. Si c’est une zone déserte je la jette le plus loin possible. Dans tous les cas, je ne peux me permettre de mourir, et je ne peux permettre que des gens meurent. Que ferais-tu si tu étais torturé pour divulguer des informations sur ton pays ? Encore une fois, la plupart des gens crieront à qui veut l’entendre qu’ils ne diront jamais rien. Balivernes. Ce sont ceux là qui craquent les premiers en général. Mais les gens veulent être des héros, on ne peut pas les en blâmer. Donc voilà, tout cela pour dire que c’est très difficile de s’imaginer comment l’on pourrait réagir. Nous ne sommes pas entraînés à résister à la torture, tout est une question de volonté alors. Si la torture est physique, il se peut que je puisse y résister. Par contre, si l’on s’en prend à des personnes qui me sont chères, c’est tout de suite plus compromettant. Sauverais-tu dix inconnus ou la personne qui t'es la plus chère au monde ? Votre objectif est de nous poser une colle, n’est-ce pas ? La personne qui m’est la plus chère est mon fils. J’aimerais bien vous répondre les dix inconnus, mais je ne pense pas que les héros existent. Et même si c’était le cas, je n’en serais pas un. J’aimerais vous répondre que je sauverais ces dix inconnus au péril de ma vie et qu’ensuite je mourrais fier avec mon fils dans mes bras qui comprendrait parfaitement mon acte. Mais je ne suis absolument pas sûr de ce scénario. Peut-être que je sauverais mon fils, peut-être que je choisirais ces inconnus. Je ne sais pas. Pourquoi as-tu choisis ce métier ? Un rêve de petit enfant. (rires) Oui, je ris mais c’est la stricte vérité. C’est un réel rêve de gamin, une obsession enfantine. Cependant, ce n’est pas parce que c’est une envie qui est née dans ma plus tendre jeunesse qu’elle n’en est pas moins sérieuse. Cette idée a grandi, a mûri dans ma petite tête qui est devenue grande par la suite, et bien heureusement je n’ai pas le syndrome de Peter Pan. Sûrement un délire d’enfant, tel que ce désir de devenir un pompier ou policier parce qu’ils ont cette image du héros, mais qui s’est transformé en une réelle envie d’adolescent et une vie d’adulte.
Il a encore quelques problèmes de santé à cause de sa blessure il y a trois ans. ✈ A l’accent irlandais bien prononcé. ✈ Son fils est la personne qui compte et aime le plus. ✈ Il s’est rangé et est devenu professeur, ainsi que chef de la base, pour lui. ✈ L’ancien chef de la base était son beau père, soit le père de sa femme décédée. ✈ C’est quelqu'un de très professionnel : il est le chef et sait qu’il l’est. ✈ Cependant, c’est aussi une personne très humaine. ✈ Il a réellement toujours souhaité devenir militaire. ✈ Il n’a plus aucun contact avec sa famille en Irlande. ✈ Il n’est pas pacifiste, mais n’est pas spécialement pour la guerre non plus. ✈ Ses relations avec son fils sont conflictuelles actuellement, à cause des idées pacifistes de ce dernier, mais il le soutient dans son ambition de devenir écrivain car il aurait aimé que ses parents fassent la même chose pour lui. ✈ Il ne cache pas sa pansexualité, et donc le fait qu’il puisse être attiré par les hommes, malgré les préjugés que les militaires peuvent avoir : il se bat pour cette égalité. ✈ Joue de la clarinette basse, mais le cache parce que ce n’est pas l’instrument le plus viril. ✈ Il faisait partie de ces jeunes dits « à problème », rebelle et qui n’en avait que faire des règles. ✈ Beaucoup le croient rigide et inflexible, mais ils réalisent ensuite, plus ou moins vite, qu’ils ont bien tort. ✈ C’est un homme de principes. ✈ Droit. ✈ Charismatique. ✈ Farceur. ✈ Taquin. ✈ À l’écoute. ✈ Bon commandant. ✈ Fin stratège. ✈ Précis. ✈ Maladroit en manuel. ✈ Intelligent. ✈ Mature. ✈ A gardé une certaine âme d’enfant. ✈ Patient. ✈ Pédagogue. ✈ Fumeur. ✈ Très bon orateur. ✈ Fascinant. ✈ Doux. ✈ Observateur. ✈ Persévérant. ✈ Loyal. ✈ Très fort moralement. ✈ Fier. ✈ Peut abandonner ses proches à cause de son travail sans s’en rendre compte. ✈ A des regrets. ✈ Se penche vers l’avenir. ✈ Optimiste. ✈ Assez surprenant. ✈ Il aime se dandiner en caleçon dans ses appartements sur de la musique. ✈ Il ne connaît rien en musique. ✈ A des goûts merdiques en musique et en fringues, alors c’est souvent son fils qui choisit pour lui.


HEY OH, LET'S GO:
 


Dernière édition par Zephyr-Harold T. Sinclair le Sam 26 Jan - 0:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:00

this is my riffle, this is my gun. this is for fight, this is for fun…
“ i beg to dream and differ from the hollow lies. this is the dawning of the rest of our lives. i beg to dream and differ from the hollow lies. this is the dawning of the rest of our lives. this is our lives on holiday. ”


16 ans ✈ Limerick, Irlande.

Assis dans le bureau du proviseur pour la énième fois depuis un mois, et encore c’est compter large, Harold avait les bras croisés et regardait fixement par la fenêtre, ses pensées allant bien au delà de cette frontière bien infime, presque moindre, qu’était la vitre en verre. La mine grave, il était pourtant bien décontracté tout en sachant qu’il allait se faire passer un savon, sûrement plus important que les autres fois, mais cela ne le touchait plus en aucune sorte. Certes, peut-être était-ce lié à l’adolescence ? Après tout, il avait seize ans, bien qu’il paraissait en avoir une vingtaine, et ne dit-on pas que c’est l’âge bête ? Ou du moins difficile avec les parents, si ce n’est toute la famille ou encore même tous les adultes ? Admettons. Mais ce n’est sûrement pas la seule chose qui expliquait le comportement rebelle du jeune homme. Son caractère et son rêve y étaient pour beaucoup. Aaah, son rêve. Son rêve que personne ne prenait au sérieux. Son rêve que tout le monde prenait comme pour un rêve de petit gamin qui voulait devenir footballeur ou le futur Brad Pitt. Son rêve, pourtant, qui rythmait sa vie depuis qu’il avait eu cette illumination. Il est dit que la mémoire nous joue parfois des tours, et que certains souvenirs sont à jamais effacés à cause d’une certaine déficience de cette dernière ou alors un acte délibéré de sa part pour nous préserver d’un quelconque danger. Peut-être que son souvenir était légèrement déformé parce que cela faisait à présent onze ans, mais il s’en rappelait avec une précision plus qu’étonnante. Dire que c’était parti d’un jeu purement de gamin… Et cela en resterait sûrement au stade du fantasme adolescent si personne ne continuait à le prendre au sérieux.

La porte du bureau s’ouvrit, rompant le cours de ses pensées bien reposantes et laissant place à un brouhaha perpétuel assommant en provenance du couloir bondé par les élèves et les trois nouvelles personnes entrant en scène. « Je ne comprends vraiment pas ce qui est le problème avec toi, Zephyr. » Brrr… Qu'est-ce qu'il détestait son premier prénom. La sublime et cristalline voix de sa mère. Il étouffa un soupir exaspéré, se faisant le plus discret possible pour ne pas énerver encore un peu plus les trois adultes qui l’entouraient à présent. Le proviseur, aka le grand manitou de l’établissement, s’assit en face de lui, de l’autre côté du bureau, croisant ses bras et ses mains devant lui – oui, Harold avait vraiment du mal à comprendre comment il arrivait à faire cela et prendre cette position – il prit sa mine la plus grave existante, ce qui fit esquisser un sourire ironique, pour ne pas dire narquois ou sarcastique, au jeune homme. « McSinclair… Tu ne devrais pas prendre tout cela à la légère. Je te l’assure et je te dis ça en tant qu’ami. » Oui, c’était toujours le même discours qu’il commençait réellement à connaître par cœur. Des sottises, lui, il ne voulait qu’une seule et unique chose.

La petite famille, plus si unie que cela aujourd’hui, sortit du bureau du proviseur en silence, après une bonne demie heure à l’intérieur, le fils McSinclair se faisant bel et bien réprimander pour son comportement, et obtenant comme une punition une exclusion temporaire de quelques jours. Il n’avait rien dit. Il n’avait pas parlé une seule fois. Il n’avait prêté aucune attention à sa mère qui fondait en larmes comme si c’était la fin du monde. Il n’avait pas tiqué aux insultes de son père. Il n’avait pas répondu au regard compatissant de son principal. Il s’en foutait. De toute manière, personne ne le comprenait. Tous plus égoïstes les uns que les autres, ne cherchant qu’à formateur Harold à leur propre image. Si avant il se serait rebellé, si avant il se serait mis en colère, si avant il aurait tapé du poing sur la table et renversé tous les papiers, si avant il aurait hurlé ses vraies ambitions, il avait bien compris aujourd’hui que cela ne servait plus à rien. Il laissa ses parents en plan, qui ne savaient plus quoi lui dire et ne faisaient alors que radoter, et sortit de l’établissement par un petit chemin connu de très peu de personnes, se grillant une cigarette bien méritée. Il fallait que les choses bougent…

« Aindreas ! » La mère McSinclair en larmes… Pour changer. Mais cette fois-ci c’était bien justifié. Il était presque 23 heures à présent et l’absence de Harold chez lui était bien plus que remarquée. Le fait qu’il ne soit pas là n’était pas fort étonnant, en soi, cela le prenait régulièrement d’avoir l’envie de sortir et de partir se promener, une clope au bec, pour se changer les idées, réfléchir un petit peu. Si ses parents avaient été au départ réticents, ils n’avaient pas pu l’en empêcher de continuer et avaient accepté ces sorties nocturnes un peu à contre cœur. Alors pourquoi était-elle dans tous ces états ce soir là en particulier ? Entre nous, c’était sûrement lié au fait que la plus grande majeure partie des affaires personnelles de Harold venait de disparaître. C’était très certainement aussi, peut-être, dû à cette lettre posée sur le lit des parents McSinclair qui expliquait en quelques mots, pour la forme et sans regrets, que le petit oiseau même pas encore majeur avait demandé depuis un moment l’émancipation et venait à s’envoler de ses propres ailes. Une toute nouvelle vie. Sans que papa et maman puissent avoir à y redire. Qui n’en a jamais rêvé ?



17 ans ✈ Redstone, Alabama, États-Unis.

Il en bavait. Oui, il en bavait chaque jour, s’écroulant de fatigue à chaque fois, n’ayant le temps de rien faire d’autre, mais il adorait cela. C’est exactement ce qu’il voulait faire depuis toujours. Et s’il avait été pris de remords au début d’avoir plaquer ses parents et toute son ancienne vie, ce qu’il était entrain de vivre maintenant le réconforter sur le fait qu’il avait fait le bon choix de poursuivre son rêve jusqu’au bout. Vivre son rêve, il n’y avait rien de plus beau. Il avait réussi à convaincre le chef de la base de le prendre en recrue, sans compter qu’il avait passé les tests avec brio, malgré son jeune âge. S’il ne s’abusait, celui-ci semblait même intrigué par l’adolescent. Attendri ? Torse nu à cause de la grosse chaleur de début d’été et des grands efforts qu’il fournissait depuis quelques heures, il était appuyé contre un mur de l’édifice se rafraichissant et s’hydratant avec une bouteille d’eau plus que bienvenue. Il ferma les yeux appréciant le liquide frais descendre par sa gorge et se répartir dans tout son corps, soignant légèrement ses membres meurtris. « Zelda, je t’ai déjà demandé de ne pas t’aventurer par ici. » La voix de son mentor et de son nouveau grand manitou retentit dans la cour de la base, lui faisant ouvrir instantanément les yeux. Zelda… Qui était-ce donc ? Il tourna la tête vers le noyau de l’agitation apercevant une belle et longue chevelure noire de jais. Il fronça les sourcils. « Mec, tu devrais détourner le regard. C’est la fille du chef et je te déconseille d’y toucher. » Néanmoins, Harold porta une oreille distraite et très peu attentive à son pote Sebastian. Ouais. Il avait regardé et il ne détournera probablement jamais le regard. Merde.



23 ans ✈ Redstone, Alabama, États-Unis.

La cérémonie avait été sublime. Il sentait enfin le stress partir loin, très loin de lui. Il rependait rapidement à ses dernières années et tout cela lui semblait bien trop beau, trop irréel. Lui, le petit con de son quartier de Limerick le voilà à présent marié, père et sergent-chef qui plus est. Qui l’aurait cru ? Certainement pas lui. Il tenait le petit Kody dans ses bras, somnolant tranquillement tout en suçant son pouce, pendant qu’il recevait les félicitations de diverses personnes, avant qu’arrive le tour de son maintenant beau-père. « Toutes mes félicitations. » Alors Harold explosa d’un sourire les plus sincères, le plus beau de toute la soirée, et le deuxième plus beau de la journée après que le maire les ait annoncés mari et femme. « Merci beaucoup monsieur… Et moi qui aurais cru que vous m’assassineriez dans le dos. » Allez savoir pourquoi, il avait toujours plus ou moins senti qu’il avait une relation quelque peu privilégiée avec son supérieur. « J’aurais pu, mais ne dites pas non plus trop de bêtises. Un jour, vous prendrez ma place. » « Monsieur, ne dites pas n’importe quoi. » « Allons allons, ce n’est pas pour tout de suite, mais je n’en doute pas un seul instant, Harry. » Et il repartit, de sa manière toujours un peu théâtrale, laissant Harold un peu sur le cul, ne sachant pas trop comment prendre ce qu’il venait de se passer, et avec Kody en prime qui se réveillait petit à petit dans ses bras commençant à avoir faim.



33 ans ✈ Redstone, Alabama, États-Unis.

La pluie tombait drue, comme pour rajouter toujours un peu plus de mélancolie à la scène et de l’ironie à la situation, collant son uniforme de militaire à sa peau, rendant encore plus désagréable le fait de se tenir debout, là, sans broncher, sans dire un mot, sans pouvoir même bouger le petit doigt, écoutant seulement les discours des autres. Puis vint son tour de faire le sien. Il déglutit, s’avançant lourdement pas à pas vers l’estrade et le micro de la mort. Il lut plus que récita son petit discours préparé, et sans vraiment grande valeur. Normalement ils sont censés être poignants, mais là, il n’en avait aucune envie. Il n’y arrivait pas, il n’y arrivait plus. Il se demandait comment cela avait pu se produire, presque d’un coup. Pourquoi était-ce elle qui avait été la victime et non lui ? Il n’avait même pas envie de pleurer. Les gens firent la queue pour lui présenter ses condoléances, à lui ainsi qu’à son beau-père… enfin, ex beau-père. Il hocha la tête, n’ayant même plus la force d’ouvrir la bouche pour répondre quelque chose, ne serait-ce même que sortir un son, une onomatopée. S’il avait su que rencontrer l’amour de sa vie le ferait devenir veuf à 33 ans… Lorsque les gens furent tous partis, il soupira, enlevant son couvre chef pour le poser négligemment dans un coin. Il voulut s’asseoir par terre et rester là pendant des heures, mais il avait quelqu’un à retrouver. Il partit à la recherche de Kody qui s’était éclipsé durant la cérémonie pour faire seul Dieu et lui savent. Il le retrouva, en face d’un arbre, comme s’il étudiait chaque coup d’eau qui glissait ou s’immisçait dans l’écorce. « Kody ? » « Pourquoi maman est partie ? » Harold déglutit. La question qu’il redoutait et à laquelle il ne voulait… il n’avait pas de réponses. Il s’avança lourdement vers son fils, la dernière chose qui lui importait aujourd’hui, ce dernier toujours de dos, et posa une main sur son épaule. Mais celui-ci se retourna brusquement, le visage trempé de pluie et de larmes. « Tout ça c’est de ta faute ! Si tu n’avais pas été militaire elle ne serait jamais morte ! » Et il partit en courant, s’essuyant frénétiquement les yeux de ses larmes, laissant son père planté là et complètement désemparé.



37 ans ✈ Redstone, Alabama, États-Unis.

« Bonjour. Je cherche le chef de la base… » Entouré de quelques recrues, Harold se retourna, fit un petit tour sur lui-même, quand il entendit une voix derrière lui, lui adressant apparemment la parole. Rapidement, pour ne pas avoir l’air trop mal poli, il observa l’inconnu en un petit coup d’œil. Nouveau dans la région, anglais d’après son accent et sa tenue, gêné et même quelque peu frustré, pour ne pas dire en colère. Pacifiste… Journaliste, le plus probablement. Ce… blondinet était étrange. Il l’intriguait. Il semblait fuyant, avec son regard qui ne voulait pas se poser une bonne fois pour toute et voguait d’une manière assez flottante sur les environs, et d’un coup il brisait cette sensation en présentant un regard dur et intelligent qu’il plongeait inflexiblement dans celui du militaire. « Oui, bien sûr. Enchanté. » Avec un sourire un peu ironique, celui qu’il avait l’habitude d’arborait quand il était jeune, légèrement insolent et qui signifiait qu’il s’amusait de la situation. Bien qu’aujourd’hui il fut plus taquin qu’autre chose. Il lui tendit une main chaleureuse, que celui-ci ne prit pas de suite ne comprenant pas de suite. « Je suis le chef de la base. », expliqua-t-il en s’empêchant de sourire un peu plus, pour pas que l’autre fut trop perdu ou vexé. « Oh. » Discrètement hésitant, il lui serra la main, d’une poigne plus douce que ferme. « Jeremy Hemingway, journaliste. Enchanté. »

« Ce n’est que pure hypocrisie de faire la guerre pour la paix ! » Il le savait. Profondément pacifiste et fixé sur ses propres idées, il ne comprenait pas son point de vue. Ou non, plutôt, il n’essayait pas et ne voulait pas comprendre. Typique. Si cela énervait au plus haut point certains militaires, ce qui au final ne faisait que renforcer l’opinion de ces pacifistes aussi ridicules que les militaires violents et aimant la guerre, cela, au contraire, faisait rire Harold. Oui, ce n’était pas commun, mais il appréciait voir l’autre se débattre tout seul, tellement remonté qu’il s’embourbait, s’embrouillait tout seul, comme un grand, avec ses propres arguments qui en devenaient paradoxaux. Ils s’étaient tous deux installés dans son bureau, ce Jeremy lui ayant demandé d’une politesse forcée une interview. Interview qui avait bien sûr tourné à un débat, qui n’en était pas vraiment un parce que ce dernier comptait bien rester sur ses positions sans rien entendre. Il avait presque l’impression d’être Iron Man, ou Tony Stark, accusé par cette journaliste à la con et qui finissait par coucher avec lui. Qui finissait par coucher avec lui… Okay, cela était très bizarre. « Hé oh ! Vous m’écoutez ? » « Mmmh ? Oui, excusez-moi. »


✈ quelques mois plus tard.

Les gens s’étonnent parfois du fait que les militaires puissent être des personnes totalement normales. Humaines. Non. Bien sûr que non. Comment un être dont le métier est de tuer peut-il être humain ? Foutaises. Harold regardait un peu trop intensément les boîtes de haricots blancs, ne semblant pas du tout inspiré, presque même désespéré, et bien trop concentré pour quelqu’un qui faisait simplement ses courses. « Monsieur Sinclair ? » Il mit un peu de temps à reconnaître la voix, mais une fois qu’il aperçut la source de celle-ci, aucune place pour le doute ne fut permis. Un homme qu’il n’avait vu qu’une fois dans sa vie, mais quelle rencontre il y a quelques mois de cela, et qu’il l’avait tellement intrigué qu’il avait hanté ses pensées pendant quelques semaines encore après. « Monsieur Hemingway… » « Vous faîtes vos courses ? » Bien malgré lui, et loin de lui la pensée de vexer son interlocuteur, il explosa de rire. « Cela ne se voit-il donc pas ? » « Mais… vous faîtes des courses ? Je veux dire… en général ? » Alors là, il ne put vraiment pas s’empêcher de rire. Oh oui, le fou rire qui le prit à ce moment là. La remarque naïve de ce jeune journaliste, son air du mec qui ne comprend rien à la situation et qui le rendait très mignon et en même temps absurde. « Oui, j’ai également un fils. Mais je suis en pleine réflexion car je suis incapable de cuisiner et je lui ai promis de faire un plat correct pour ce soir. »

Et voilà maintenant qu’ils s’affairaient dans la cuisine de l’appartement de l’anglais, ce dernier apprenant à son ainé comment faire une bolognaise digne de ce nom et qui soit mangeable. Je pense que vous vous imaginez très bien l’état dans lequel Harold se retrouva, couvert, d’une manière assez adorable, de sauce tomate. Le plus jeune, arrêtant de s’agiter se tourna doucement vers lui, presque au ralenti, et admira la vue plus que comique devant lui, avant d’exploser de rire. Chacun son tour de se foutre de la gueule de l’autre. Il avait vraiment du mal à croire que l’homme qui se tenait en face lui était militaire depuis seize ans et actuel chef de la base. Cela lui semblait quelque peu irréel. « On fait une pause et je vous propose également une bière, Sinclair ? » « Appelez-moi Harold et ça sera avec plaisir. » « D’accord, Zephyr. » Ce dernier lui adressa un sourire taquin, presque osé, en l’appelant par la première partie de son prénom, dont il savait pertinemment que sn interlocuteur n’appréciait pas, selon lui et sa biographie. D’ailleurs il se retint de grogner et alla plutôt s’essuyer la figure avant d’aller s’installer dans le salon.

« Ce fut un plaisir, Zephyr. » « Harold. Moi de même. Peut-être que la prochaine fois on pourra faire les choses correctement et allait se boire un café… ou une bière, dans un café. », répliqua-t-il du tact au tac avec un petit clin d’œil qui s’était échappé plus ou moins tout seul. Ce dernier esquissa un sourire l’ombre d’un dixième de seconde avant de reprendre un visage professionnel. « Ça serait avec joie, Zephyr. » Il ricana subtilement. Il n’avait donc pas l’intention de lâcher cet affreux prénom. Il referma la porte derrière lui après une dernière poignée de mains, avec un sourire plutôt satisfait sur son visage. Une dernière poignée de mains, mais il était sûr que ce n’était pas la dernière fois dont il entendait parler et voyait cet étrange jeune homme. Étonnamment, cette pensée le réjouit.



✈ résumé

• Il veut devenir militaire depuis ses 5 ans.
• C'est un adolescent assez difficile à vivre. Indiscipliné, rebelle et contre les règles. Il est décrit comme un jeune à problèmes, mais n'est jamais tombé dans tout ce qui est drogues etc… Cependant, il n'est pas non plus pris au sérieux lorsqu'il avant vouloir être militaire.
• Il fugue de chez lui à 16 ans après avoir demandé l'émancipation.
• Il s'installe définitivement à Redstone après avoir réussi le test pour devenir une recrue.
• À 17 ans il rencontre Zelda, la fille du chef de la base. Ils tombent amoureux et c'est une belle histoire qui commence. Son père n'est pas contre leur relation, voire même pour car il a pris Harold sous son aile.
• À 21 ans, ils ont leur fils : Kody. Leur petit trésor.
• À 23 ans ils se marient.
• Mais à 33 ans Zelda meurent, en partie à cause du fait qu'elle était fille et femme de militaires. Kody en veut beaucoup à son père, une rancune qui existe encore aujourd'hui.
• Il est gravement blessé à 35 ans, et a des mois de convalescence. C'est pour cela qu'il décide de se ranger, et quelques mois après son accident son ex beau-père lui propose de prendre sa succession en tant que chef de la base.
• Il rencontre une nouvelle personne qui brise son quotidien, change pas encore vraiment sa vie, mais ça ne saurait tarder, et l'intrigue au plus haut point.


Dernière édition par Zephyr-Harold T. Sinclair le Sam 26 Jan - 0:32, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:07

Quand elle reviendra, je serais là pour y répondre, camarade irlandais héhéhéhéhé

Bienvenue chez toi, comme disent les membres de BP aux nouveaux arrivants I love you
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:11

C'est très gentil de ta part. Je sens que je n'ai pas fini de t'emmerder. héhéhéhéhé
Merci beaucoup jolie rousse. I love you Karen est vraiment un choix excellent !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:16


Bienvenue parmi nous !!

Et tu sais quoi ? J'ai vu ce Monsieur dans The Hobbit ! *out*

Amuses-toi bien ici HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Matthew Channing
Matthew Channing
✈ I will follow you into the dark.
messages : 3119
avatar : Tom Hardy
âge : 36 ans
côté coeur : Père célibataire
métier/études : flic
HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Tumblr_nk4mgfhDDC1qmqinzo4_250
I won't give up on us
Even if the skies get rough


HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Tumblr_lxrjha7thf1r9kgnfo1_500
pseudo : NYN
dc : Addison
Tirelire : 46

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:22

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
©️.mad love

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:32

Héhé, viens m'emmerder quand tu veux héhéhéhéhé
Et merci I love you
Je connais pas ton bonhomme mais damn, ces yeux qu'il a omagad

et puis là il donne envie héhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:34

CAMILLE Ce prénom pour Cico… Excellentissime ! J'approuve totalement. héhéhéhéhé Bien évidemment que tu l'as vu dans The Hobbit, he's the fucking King under the mountain ! i set fireeee to the Merci bien. I love you

ADDISON Merci beaucoup. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518

JAMIE-ROSE Tu ne connais pas Richard Armitage ? omagad Va tout de suite regarder The Hobbit, peut-être que je te pardonnerai. Rolling Eyes Pour le moment tu n'es pas digne que je vienne t'emmerder (aa). - Ou le mec qui ne se prenait pas pour de la merde. - Et oui, il est sayksy, hein ? héhéhéhéhé i set fireeee to the
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:36

il faut que je voie le Hobbit je saiiis wtf
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptyVen 11 Jan - 23:40

Oui. Il. Le. Faut. Si tu veux je te paie même la place (aa) Arrow .
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 0:51

Richard Armitage. The King under the Mountain. The Hobiiiiiiit omagad i set fireeee to the
tu gères. tu gères tu gères tu gères ! tongue et puis l'Irlande, asdlksjdfner, avoue. amen god/godess (Hazel y est née, si jamais ça compte... niark niark niark What a Face)
eukay, alors bienvenue chez toi. I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 9:38

Bref, ton avatar, je décède. omagad C'est fifou la diversité des avatars sur ce forum quoi ! amen god/godess bril bril les zieux Btw, bienvenue, monsieur perfection !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 9:55

Welcome home I love you

Bonnie-B Orha a écrit:
Bref, ton avatar, je décède. omagad

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 11:37

HAZEL Magnifique pseudo. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 Et merci pour tous les compliments. On ne voit pas Richard Armitage assez souvent, je trouve. héhéhéhéhé Merci beaucouuuuup. I love you

BONNIE Quel prénom. niark niark niark -lui fait du bouche à bouche pour la ranimer- Le sex appeal de Richard Armitage, ça marche à chaque fois. héhéhéhéhé J'avoue que c'est une de choses qui m'a séduit aussi. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 J'aime le surnom héhé. Merci beaucoup. I love you

JANIS Tiens, Stana Katic. J'ai l'impression de la voir de plus en plus. What a Face Merci bien. I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 12:13

Si tu me paies la place, tu veux bien venir avec moi? (a) héhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 12:26

ARGH. i set fireeee to the J'ai bugué et j'ai perdu toute ma fiche. i set fireeee to the (C'est-à-dire les réponses aux questions.) J'ai bien le seum là. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 1516208530

Quand tu veux. héhéhéhéhé Le voir une quatrième fois me dérange absolument pas (aa).
J'te MPotte, d'ailleurs. I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 13:58

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Jackson Fenton-Rhodes
Jackson Fenton-Rhodes
✤ THE BOSS ✤
messages : 783
avatar : Robert Downey jr.
âge : 40 ans.
côté coeur : Divorcé depuis quelques mois.
métier/études : Professeur de tir et de stratégie sur le terrain et directeur de la base.
pseudo : Le staff
Tirelire : 22

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 16:32

Bienvenue parmi nous. I love you
J'adore ton pseudo ! Bon courage pour le reste de ta fiche et, le staff est là pour toi si tu as une question I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 16:34

Richard rhaaaa omfg you're majestic (a)
Bienvenue, et bonne chance pour ta fiche bril bril les zieux
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 17:12

Zephyr-Harold T. Sinclair a écrit:
HAZEL Magnifique pseudo. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 Et merci pour tous les compliments. On ne voit pas Richard Armitage assez souvent, je trouve. héhéhéhéhé Merci beaucouuuuup. I love you

merci. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 je suis totalement d'accord, une sexytude pareille, c'est dommage pourtant. héhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 17:15

J'attends ton mp chef héhéhéhéhé

Et ouais attends, ce film a l'air juste génial. Faudra que je regarde les Seigneur des Anneaux après d'ailleurs (oui je les ai jamais regardés, c'est une longue histoire Arrow) What a Face
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 17:58

ISAAC Merci beaucoup ! i set fireeee to the I love you J'aime le pseudo.

WOODY OhmonDieu Woody ça gère tellement comme prénom. omagad Puis en général j'aime pas Barnès mais là il me fait de l'effet. omagad Et t'inquiète, I just try to be majestic. niark niark niark Merci mec. I love you

HAZEL Ça en fait plus pour nous. héhéhéhéhé

JAMIE-ROSE je fais ça de suite. héhéhéhéhé Il ne peut être que génial avec Martin Freeman, Cucumberbatch, Richard Armitage et Aidan Turner dedans. omagad (Fili & Kili ftw ! i set fireeee to the )

ps; MERDE. Je t'ai sauté, Arizona. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 Excuse-mooooooooi. HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. 2145037518 Merci beaucoup pour l'accueil. I love you J'adore ton avatar et ton pseudo aussi. omagad


Dernière édition par Zephyr-Harold T. Sinclair le Sam 12 Jan - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 18:01

Mon dieu comme t'as du goûûûût. omagad ce film m'a tué à cause de ces acteurs aussi, j'veux dire merde merde merde quoi. le film de ma vie, ils ont réussi à me faire fantasmer sur (et tomber amoureuse de) des nains, un hobbit et un dragon (What a Face) quoi, juste amen god/godess
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 19:00

Ton pseudo, ton avatar, le personnage tout entier omagad !
BIENVENUE, et bon courage pour ta fiche et tout et tout niark niark niark I love you.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. EmptySam 12 Jan - 19:07

Bienvenue :) !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty
MessageSujet: Re: HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.   HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

HAROLD ✈ Loyalty, honor, a willing heart, I can ask no more than that.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-