AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

Partagez
 

 Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 0:05



Eileen Anastasia Fincher

Together in all these memories I see your smile...

let me introduce myself.

NOM(S) : Fincher. PRÉNOM(S) : Eileen Anastasia. AGE : 27 ans. LIEU DE NAISSANCE : Seattle. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle, même si elle a déjà essayé les filles. SITUATION AMOUREUSE : Fiancée (même si elle ne s'en souvient plus). SITUATION FINANCIÈRE : Aisée. MÉTIER/ÉTUDES : Militaire avec un cursus médical. SI MILITAIRE, GRADE : Adjudant-Chef. GROUPE : Learning War. AVATAR : Alexandra Daddario. CRÉDITS : weheartdaddario.


⊱ this time i'll be bulletproof
✈️ Vous avez dit poupée fragile ? C'est mal connaître Eileen. Son apparence n'aide certes pas forcément à croire le contraire. Son visage souvent éclairé, ses lèvres étirées d'un large sourire, c'est la joie de vivre qu'elle respire. Mais les apparences ne suffisent pas pour la décrire. C'est sous sa carapace, qu'il faut aller chercher.

Eileen est un curieux mélange. Elle est à la fois un cœur tendre et incroyablement forte. Elle est tout autant feu que glace. Elle peut tout aussi bien être dure que douce. Élevée par une mère tyrannique et soucieuse de lui donner une bonne éducation, Eileen a très vite appris qu'il était important de bien se comporter en société. « Recommence ». Tel était le mot favori de sa génitrice. Une bonne chose en soit. Très jeune, elle a ainsi pu apprendre la douce récompense que peut apporter la persévérance et le travail acharné. Sa mère a fait d'elle une travailleuse. Mais elle en a également fait quelqu'un d'obstiné. Et même quand les obstacles se dressaient sur sa route, aussi désagréables pouvaient-ils être, elle ne se laissait jamais abattre. Il lui arrivait de flancher. De pleurer de tristesse ou de colère enfermée dans sa chambre. Mais là encore, sa mère avait la solution. « Garde la tête haute et ne laisse rien paraître ».

Il n'y a toujours eu qu'avec ses amis que la jeune femme pouvait être elle-même. Souriante et spontanée, elle était la bonne copine à qui on pouvait tout confier sans avoir besoin d'avoir peur d'être trahi. Elle aimait dire à qui voulait l'entendre que les secrets qu'on lui confiait, elle les emporterait dans sa tombe. Eileen est une personne de confiance. Et jamais il ne lui viendrait à l'idée de trahir ceux qui lui sont proches. Mais son côté amical ne la rend pas irréprochable pour autant. Si la jalousie ne fait pas partie de son caractère, elle n'en reste pas moins trop protectrice. Et c'est ainsi, qu'elle fait des erreurs. De trop nombreuses fois elle a gardé un secret ou agi en pensant protéger quelqu'un et fait plus de mal que de bien. Mais c'est en commettant des erreurs que l'on apprend. Et elle aimait souvent dire que ce n'était pas une tragédie de faire des erreurs, mais que s'en était une de ne pas tenter de les corriger.

Ce qu'on ne peut ignorer de la jeune femme, c'est la force qui se dégage d'elle. D'une apparence fragile, elle n'en demeure pas moins quelqu'un de fort émotionnellement. Des choses horribles, elle en a vu, lors des différentes missions qu'elle a pu effectuer pour le compte de l'armée. Mais elle a toujours tenté de faire la part des choses entre son travail et sa vie, de laisser les horreurs de la guerre sur les champs de batailles pour ne pas les imposer à ses proches. Néanmoins, sa dernière mission ayant manqué de lui coûter la vie, la jeune femme montre désormais une facette plus vulnérable de sa personnalité. Profondément traumatisée par ce qu'elle a vu et ce qu'elle a subit, elle peine à garder son sang-froid désormais et ne peut plus lutter contre les horribles cauchemars qui lui pervertissent l'esprit, que ce soit endormie ou éveillée. Les bruits trop assourdissants la font penser aux explosions, les gestes trop violents la font reculer de peur d'être frappée. Extérioriser cette souffrance ? C'est le conseil le plus simple qu'on pourrait lui donner. A la différence qu'elle n'est pas du genre à s'apitoyer sur elle-même, ni même à se laisser faire un lavage de cerveau. Parler des heures de ses souffrances ne l'intéresse pas. En outre, de son avis, les psychologues sont bien mignons mais ils devraient essayer d'aller à la guerre avec eux, pour comprendre ce qu'ils ont vraiment vécut.


⊱ i was meant to be a warrior Eileen est une lève-tôt. Pour elle, la journée commence au lever du soleil, sinon elle a l'impression de perdre son temps. Ayant déjà vu la mort de prêt, elle préfère vivre chaque moment à fond que de se prélasser des heures durant dans un lit ✈️ Ne le dites a personne, mais c'est une grande romantique. Bon, n'exagérons rien, les paillettes roses, c'est un peu trop pour elle, mais quand même. Elle rêvait d'un grand mariage avec Andrew et elle s'estimait par ailleurs très chanceuse d'avoir rencontré l'homme de sa vie. Son plus grand regret - du moins si elle pouvait s'en souvenir - est sans doute de ne pas l'avoir épousé ✈️ Depuis l'explosion qui a failli lui coûter la vie, la jeune femme souffre de pertes de mémoire plutôt importantes. Elle a oublié une bonne partie de ses souvenirs, ce qui l'agace profondément. Quand elle pense à ces moments, c'est le néant qui lui apparaît. Elle a plus d'une fois tenté de se souvenir, par tous les moyens possibles, mais plusieurs années de sa vie ont été rayées de sa mémoire ✈️ Quand elle s'est engagée dans l'armée, la jeune femme a longtemps souffert de sérieux préjugés de la part de ses collègues. D'apparence plutôt fragile, ils ne parvenaient pas à voir en elle une redoutable combattante. Pendant des mois, elle a travaillé deux fois plus que chaque homme pour montrer de quoi elle était capable, mais rien n'y faisait. C'est finalement lors de sa première mission qu'elle a fini par gagner leur respect. Alors que l'un de ses compagnons d'infortune tombait sous les balles ennemies, elle a risqué sa vie pour sauver la sienne, là où les autres n'avaient pas eu ce courage. C'est ainsi qu'elle a enfin été acceptée par ses frères d'armes ✈️ Une vie saine, un corps sain. Sans être une adepte du bio et toutes ces âneries, elle est une grande partisane du "mangez équilibré et faites du sport" ✈️ Ne lui dites surtout jamais qu'être soldat, c'est pour les hommes ✈️ Si elle est d'un naturel calme, les préjugés et les insultes gratuites peuvent facilement la faire sortir de ses gonds ✈️ Quand elle n'est pas trop occupée avec ses entraînements ou qu'elle n'est pas à l'autre bout du monde en mission, c'est une passionnée de littérature. Ça tombe plutôt bien, elle qui est compagne d'un bibliothécaire. C'est d'ailleurs Andrew qui lui a transmis sa passion et elle pourrait l'écouter parler des heures de son amour pour les livres en le contemplant de ses yeux amplis d'amour ✈️ Elle a toujours été plus ou moins complexée par sa poitrine généreuse. Maintenant elle le vit mieux, mais quand elle était mis jeune, elle avait du mal à supporter le regard de ses camarades ✈️ En amour comme en amitié, elle est prête à tout donner, y compris sa vie ✈️ Si elle n'est pas du genre à passer des heures dans la salle de bain pour se maquiller, elle est très coquette quand il s'agit de ses cheveux. Brune au naturel, elle aime jouer sur les reflets chocolat de sa chevelure. Elle a par ailleurs déjà testé le blond qui ne lui allait finalement pas trop mal, à son goût ✈️ Elle a l'obsession des choses bien faites, quitte à y laisser quelques neurones ✈️


dévoile-nous ta véritable identité soldat.

PSEUDO/PRÉNOM : Auré'. FILLE OU MEC ? : Licorne. AGE : 533 ans. FRÉQUENCE DE CONNEXION: Assez régulièrement. SCENARIO OU INVENTÉ ? : Scénario Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 2145037518 . COMMENT AS-TU CONNU BULLETPROOF ? : Par Andrew et Mercy. LE FORUM, TU L'AIMES D'AMOUR ? : Sans doute sinon je ne serais pas là. LE CODE DU RÈGLEMENT : Shoot me down but I won't fall LE MOT DE LA FIN : The End.

Code:
[b]alexandra daddario[/b] ✈️ eileen a. fincher (tout en minuscules)


Dernière édition par Eileen A. Fincher le Dim 20 Avr - 17:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 0:05




⊱ this is my riffle, this is my gun. this is for fight, this is for fun…
Une semaine plus tôt + Localisation : un entrepôt abandonné quelque part au Moyen-Orient.

Cela fait plusieurs jours qu’ils détiennent la jeune militaire américaine et quelques autres de son escouade, chacun dans une salle différente, et qu’ils les torturent pour tenter d’obtenir des informations. Mais rien n’y fait, tous s’en tiennent à leur version : ils sont là en mission humanitaire pour aider les populations locales. Aucun d’eux ne leur avouera où le Cheikh et sa famille ont été mis en sécurité. Et pourtant tous savent qu’il y a très eu de chance qu’ils s’en sortent, cette mission n’existe officiellement pas, ils ne viendront pas les chercher. Néanmoins, tous tiennent bons, ils sont tous prêts à se sacrifier pour un plus grand bien commun, peu importe les horreurs qu’ils vont devoir endurer. Eileen ne peut s’empêcher de regretter de mourir ici, seule. À son retour aux USA elle devait se marier. Elle et Andrew, après sept ans de bonheur ensemble, avaient enfin franchis le pas des fiançailles, mais ils n’avaient pas encore pu planifier un mariage. Il y avait toujours quelque chose qui faisait que « plus tard », elle réalisait qu’il n’y aura plus de plus tard… Si elle avait su… ils se seraient mariés avant qu’elle parte, quitte à faire un petit mariage, juste entre deux témoins et la famille la plus proche. À présent ça n’arriverait plus, à moins qu’elle et les autres réussissent à s’échapper…
Soudain, des échanges de tirs se font entendre, ça n’a rien d’étonnant dans un pays en guerre au fond, non ce qui leur met la puce à l’oreille c’est que les tirs semblent vraiment très proches, et surtout, leurs bourreaux s’agitent. Eileen ne saisit pas tout, ils parlent trop vite, et bien qu’elle parle arabe, elle a du mal à se concentrer sur leur conversation, mais elle réussit à capter quelques bribes. Ils sont attaqués par des militaires américains, finalement ils sont venus les chercher, ils ne les ont pas abandonnés. Elle va revoir Andrew, ils pourront se marier à son retour, hors de question de remettre à plus tard cette fois. Pour un peu elle exulterait de joie si elle ne venait pas d’entendre une phrase de plus « Fais exploser l’entrepôt, maintenant. ». Non. Sans s’en rendre compte la jeune femme tire sur ses entraves, ses poignets saignent des frottements de la corde sur sa peau, mais plus rien n’a d’importance si ce n’est qu’elle doit se libérer, elle doit sortir du bâtiment, si elle peut sortir à temps… peut-être…  Elle les entend, les coups de feux se rapprochent, les secours sont là, tout près. Si seulement elle arrivait à… elle sent un de ses poignets se délivrer, sans perdre de temps elle détache sa seconde main et se précipite vers la fenêtre du fond de sa cellule de fortune. Mais elle n’atteindra jamais cette fenêtre. Une explosion retentit, puis deux, puis trois, et tout s’effondre.

La douleur lancinante, le reste du corps engourdi, le noir et ce silence assourdissant, coincée sous les décombres Eileen pense sincèrement mourir de ses blessures. Sa seule consolation ? C’est qu’avant de partir elle a fait promettre à Mercy, sa meilleure amie d’enfance, de veiller sur Andrew si elle devait ne jamais revenir. Elle sait qu’elle ne le laisserait pas se morfondre, qu’ils s’aideront mutuellement dans le deuil. Eileen sourit en repensant à eux deux. Elle a eu tellement de chance de les connaître, de partager autant de temps avec eux. C’est le sourire aux lèvres que l’inconscience l’emporte. Elle va mourir heureuse.




« Ali, viens ici, laisse-la tranquille. » morigène la mère de famille du pas de la porte, faisant signe à son fils de la rejoindre immédiatement hors de la chambre ce qu’il ne fit évidemment pas… « Mais maman, l’américaine se réveille, regarde ! » réplique-t-il en pointant le visage de la dite jeune femme qui vient de passer près d’une semaine entre inconscience et semi-réveil. D’abord Eileen ne fait que papillonner des yeux, le monde lui semble flou, elle voit des silhouettes s’approcher d’elle, mais ne reconnait personne, ne sait pas où elle est, et plus important… elle ne sait plus qui elle est… « Où suis-je ? Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que… Comment je… » bredouille-t-elle, tout devenant tellement confus, sans compter ses flashs qui arrivent par vague et lui brouille les idées.

Passé la surprise, Eileen laisse la famille Bakhry lui raconter comment ils l’ont sauvée des décombres. Comme souvent ils étaient à la recherche de métal en tout genre, ou tout autre objet de valeur qu’ils auraient pu revendre, et c’est là qu’ils étaient tombés sur elle, et l’avaient secourue. On pourrait croire que dans un pays en guerre tel que le leur, ils en voudraient aux américains, qu’ils tiennent souvent responsables de leur malheur, mais pas cette famille qui a toujours entretenu de bons rapports avec les soldats. Le prouvant une fois de plus. Ils l’ont ramené chez elle, ont pensé toutes ses blessures, se sont relayés à son chevet pour surveiller sa fièvre et à ce qu’aucune plaie ne s’infecte. Khadir, le fils ainé, avait suivi des études de médecine et obtenu son diplôme l’année précédente, il avait donc pu ramener les traitements adéquates et prodiguer les soins adéquates.
Ils avaient été capables de retrouver ses plaques militaires, ils savaient donc qu’elle s’appelait Eileen Fincher, qu’elle avait 27 ans, et qu’elle était de la base de Redstone. Mais c’était tout ce qu’ils étaient en mesure de lui donner comme information, et elle était incapable de se souvenir du moindre petit détail. Khadir lui expliqua qu’après un tel traumatisme c’était courant, et que la mémoire revenait petit à petit. Aussi pressée qu’elle était de rentrer à Redstone, son pragmatisme repris le dessus, elle ne pouvait pas rentrer sans se rappeler ce qu’il s’était passé, sans se souvenir qui elle était. Il y aurait des interrogatoires, des enquêtes, elle devait savoir, de toute façon la famille Bakhry lui expliqua qu’il était dangereux pour l’instant de sortir, que toute la ville était sous surveillance et qu’elle n’atteindrait jamais saine et sauve l’ambassade.


Les jours passaient et se ressemblaient, Eileen apprenait à connaître ses hôtes à défaut de se connaître elle-même, elle aidait la mère de famille à s’occuper de la maison et parfois des souvenirs lui revenaient grâce à un mot, une image, une odeur, mais le plus souvent… c’était quand elle dormait, ses rêves étaient en réalité des bribes de son passé, sa mémoire qui lui revenait, peu à peu. Ce qui la frustrait d’autant plus car elle n’avait que des petits bouts d’histoire, jamais le roman entier de sa vie. C’est comme si, à chaque fois, elle n’avait qu’une ou deux pages sur un livre qui en comprenait des milliers… Comment allait-elle reconstruire sa vie ? Combien de temps cela allait-il prendre ? Et si elle avait une famille là-bas qui attendait son retour ? Ou pire, qui la croyait morte… Autant de questions qui ne faisaient qu’accentuer son agacement.


Une nuit Eileen fut réveillée par la sensation d’être observée. En ouvrant les yeux elle découvrit Ali, le plus jeune de la famille Bakhry, penché sur son visage. Elle reteint de justesse le cri de surprise qui resta coincé dans sa gorge. « Tu m’as fait peur, qu’est-ce que tu fais-là ? » s’enquit-elle en se frottant les yeux et se redressant dans son lit tandis que le jeune garçon s’asseyait en face d’elle. « C’est qui Andrew ? » demanda-t-il sans prendre la peine de lui répondre. Devant l’air étonné de la jeune femme il poursuivit. « Tu as prononcé plusieurs fois son nom dans ton sommeil. » Eileen se mordilla la lèvre, tâchant de se remémorer ce qu’elle avait vu dans son rêve avant que la présence d’Ali ne la réveille. « Je… Je crois que c’est mon petit ami… » répondit-elle incertaine.



7 ans plus tôt + Localisation : Fac de Duke.

Les cours de français faisaient partie des préférés d’Eileen. Depuis son arrivée à Duke et malgré son cursus médical, elle avait choisi de suivre ces cours pour se perfectionner dans cette langue qu’elle trouvait particulièrement agréable à l’oreille. Aujourd’hui c’était le premier cours du nouveau semestre. A chaque semestre les étudiants participant au cours changeaient. Des petits nouveaux s’ajoutaient, certains partaient. C’était agréable de voir des nouvelles têtes dans une ambiance conviviale. Le professeur, Monsieur Argent, veillait toujours à ce que l’apprentissage se fasse de manière amicale. Il savait parfaitement qu’il avait devant lui une vingtaine d’étudiants et non des enfants.
Un peu en retard, Eileen pénétra dans la salle de cours, les chaises et les tables étaient disposées en U pour permettre un échange plus facile et éviter ainsi le manque de communication entre les élèves. Eileen s’assit à la dernière place libre à côté d’une fille qu’elle ne connaissait pas, mais qui semblait plutôt sympathique. Monsieur Argent se leva et commença son monologue habituel. « Bonjour à tous pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Monsieur Argent votre professeur de français pour le semestre à venir. Ne vous attendez pas avec moi à apprendre la grammaire et la conjugaison par cœur, ce n’est pas comme ça que vous allez progresser. Le maître mot sera l’échange et la discussion. Pour cela aujourd’hui vous allez vous présenter un par un, cela permettra aux nouveaux de ne pas rester trop longtemps des inconnus » narra-t-il gentiment.
Le premier à se prêter au jeu de la présentation était un nouveau. Eileen plutôt physionomiste ne le reconnaissait pas du tout. Un grand brun, bien habillé et très souriant.  A vrai dire en l’entendant parler, elle ne put s’empêcher de rire doucement, légèrement moqueuse. Elle ne savait même pas pourquoi, l’accent british du jeune homme sans doute. Il avait pourtant une prononciation et un français presque parfait, mais la seule chose que pouvait entendre Eileen c’était son accent anglais. Monsieur Argent l’entendant rire la regarda quelques instants, la fixant avec ses yeux remplis de froideur. D’ordinaire, il était toujours gentil avec Eileen, il appréciait la bonne humeur de son étudiante et son humour mais là il ne semblait pas content. Il n’aimait pas qu’on se moque d’un autre participant au cours.  « Mademoiselle Fincher un problème avec la présentation de Monsieur Livingston ? » demanda-t-il. A vrai dire, elle n’en avait aucun, elle avait simplement envie de rire, de rigoler un peu. « Non tout va très bien, pardonnez-moi » répondit-elle en prenant volontairement un accent britannique grossier, le sourire malicieux aux lèvres. Un chahut se déclencha dans la petite salle et parmi les étudiants.  « Vu que vous me semblez d’humeur bavarde Eileen, vous allez nous faire le plaisir de vous présenter à votre tour avec je l’espère un accent français aussi impressionnant que votre imitation. » déclara-t-il fermement.  « Je m’appelle Eileen Fincher, j’ai vingt-ans et je suis étudiante en médecine. C’est ma deuxième année ici à Duke…. » commença-t-elle à dire dans un français pas mauvais. Monsieur Argent lui posa des questions pendant près de dix minutes lui faisant comprendre qu’elle avait légèrement dépassé les limites autorisées.  Pendant le reste du cours, Eileen resta silencieuse, ne voulant pas s’attirer les foudres du professeur.

Elle sortit discrètement de la salle de cours et se dirigea vers le jeune anglais dont elle s’était moquée. Elle lui tapa sur l’épaule pour qu’il se retourne et la voit.  « Hey ! Je suis désolée pour tout à l’heure, je ne voulais pas sembler désagréable ou méchante. Je suis un peu trop spontanée je crois. » s’excusa-t-elle auprès du brun.  Depuis son adolescence, Eileen avait l’habitude de voir des hommes fixant en premier lieu sa poitrine, ensuite seulement, son visage et ses yeux. Là c’était différent. Le regard de l’étudiant se posa immédiatement sur le regard azur aux reflets émeraude de la jeune femme. Peut-être existait-il encore des gentlemen après tout. Il lui souriait gentiment, il ne semblait pas particulièrement fâché, loin de là. « Aucun problème j’ai l’habitude ce n’est pas grave. Par contre tu as des progrès à faire sur les « r » britanniques, ils ne sont pas encore assez marqués » répondit-il le sourire aux lèvres. Ouf. Il n’était pas énervé apparemment. La remarque de l’anglais qui, d’après sa présentation passée, s’appelait Andrew fit rire Eileen. Il avait de l’humour au moins. « Je vais essayer de perfectionner tout ça dans ce cas. Mais je ne pense pas réussir à percevoir toute la subtilité et le côté sexy des anglais quand ils parlent ». Eileen ne savait même pas pourquoi elle venait de dire tout cela. C’était venu d’un coup, totalement spontanément. Elle ne mentait pas, les anglais avaient des voix très agréables pour l’oreille, et celui qui se trouvait devant elle avait en plus le mérite d’avoir beaucoup de charme.  « Je suis sûr du contraire. » commença-t-il. Il regarda sa montre. « Je suis désolé je dois aller en cours de littérature à l’autre bout du campus. On se verra au prochain cours. » finit-il en la regardant souriant avant de tourner les talons.




Après son premier rêve, elle s’était appliquée à noter dans un petit carnet chaque fois qu’un souvenir lui revenait, petit à petit elle reconstruisait son histoire, sa vie qu’on lui avait arrachée. C’était long, difficile et fastidieux. Mais Eileen savait que c’était un mal nécessaire, elle avait déjà vu des familles dont les maris, les femmes, les enfants, revenaient sans le moindre souvenir, elle avait vu l’immense douleur que ça causait aux proches, elle ne voulait pas faire subir cela aux siens. Et puis… si elle et cet Andrew avait rompu entre temps, elle voulait le savoir, subir une rupture était déjà insupportable, la vivre une seconde fois… Non merci. Mais elle espérait de tout son cœur qu’ils étaient bel et bien toujours ensemble, les souvenirs qui lui étaient revenus étaient tous merveilleux, ça lui briserait sans doute le cœur de découvrir qu’ils n’étaient effectivement qu’une part de son passé et qu’il ne serait plus dans son présent…


En revanche, ce qu’elle a réussi à se souvenir de son enfance ne l’ont pas vraiment enchanté. Et c’est avec mélancolie qu’elle regarde parfois  Mme Bakhry s’occuper de ses enfants, se rappelant désormais que sa propre mère ne l’a jamais entourée par tant d’amour. Ou alors ce sont des souvenirs qu’elle n’a pas encore recouvrés… Au fond d’elle, Eileen sait que c’est sans doute cette éducation qu’elle a eu qui lui ont sauvé la vie, trop entêtée pour mourir, trop obstinée pour se laisser abattre malgré son amnésie. Une enfance et une adolescence plus douce ne lui aurait jamais appris à se battre ainsi. D’un autre côté, elle ne serait peut-être jamais engagée, et n’aurait donc jamais été dans cette mission dont elle ne parvenait toujours pas à se souvenir grand-chose. Mais elle serait peut-être décédée bêtement dans un accident de voiture. Aussi se contenta-t-elle de remercier sa mère pour son l’éducation qu’elle avait reçu et l’armée pour son entrainement.


Une nuit paisible, la jeune femme est réveillée assez brutalement. « Eileen, Eileen, réveille-toi tu fais un cauchemar, Eileen ! » la secoue Ali. La susnommée se réveille, les cheveux en bataille et le regard endormi. « Ali ? Qu’est-ce que tu racontes ? »grommelle-t-elle entre deux bâillements. Elle est incapable de se souvenir précisément de son rêve, mais elle est à peu près sûre que ce n’était pas un cauchemar. « Mais si, je t’ai entendu supplier, tu n’arrêtais pas de dire « pitié », c’était forcément un cauchemar, non ? » argue-t-il. Après quelques secondes de réflexion, Eileen réussit à faire le lien et ne peut s’empêcher d’éclater de rire. « Non, ce n’est pas ça, je me suis rappelée de quelqu’un, elle s’appelle Mercedes, mais je l’ai toujours appelé par son diminutif, Mercy, ce n’est pas pitié que je demandais. » lui sourit-elle.



11 ans plus tôt + Localisation : Location de vacances à  Miami.

« J’en peux plus » souffle Mercy. « Chaque fois que papa s’en va, maman devient l’ombre d’elle-même… Entre Mindy et Malya qui sont insupportables et Lucas qui n’a que 6 ans… Léo et moi on a vraiment le sentiment d’être les parents à la maison… Entre ça et les cours... Je peux plus suivre, c’est à peine si j’ai réussi mon année cette fois-ci. » se lamente-t-elle allongée sur le lit double de la location, contemplant le plafond. « Pourquoi tu crois que je t’ai proposé, non ordonné, de venir en vacances avec moi ? Je l’ai bien senti lors de notre dernière session Skype… Entre tes cernes, ta peau pâle, franchement un cadavre aurait eu meilleure mine que toi ! » plaisante Eileen juste avant que Mercy ne lui saute dessus. « Tu vas voir si j’suis un cadavre ! » rigole cette dernière de bon cœur. S’en suit alors une terrible bataille de coussins entre Eileen et Mercy qui dura une bonne dizaine de minutes avant qu’Eileen ne finisse par avoir le dessus et que Mercy se retrouve coincée sous elle, les deux poignets emprisonnés de chaque côté de sa tête par les mains d’Eileen.
Hilares elles s’interrompirent en prenant conscience de la position dans laquelle elles étaient, un silence presque pesant s’installant tandis qu’elles se regardaient dans les yeux l’une de l’autre. Ça n’avait jamais été ambigu entre elles. Elles n’avaient toujours été qu’amies d’aussi loin que remonte leur mémoire, elles s’étaient connues enfants, vers leur cinq, six ans après l’un des nombreux déménagements de Mercy. Et même si celle-ci avait fini par bouger une fois de plus, elles avaient gardé le contact, les lettres, les appels, et puis l’évolution fulgurante d’internet n’a fait qu’aider les deux filles à rester proches malgré la distance. Ce n’était pas la première fois que Mercy venait passer du temps avec Eileen, chez elle ou en vacances. La jeune fille savait toujours quand son amie avait besoin de décompresser un peu, d’arrêter de prendre la charge de sa famille alors qu’elle n’était qu’une ado’. Mais aujourd’hui… aujourd’hui il y avait autre chose. Etait-ce là détresse et la fragilité qu’on pouvait lire dans le regard de Mercy ? Ou bien juste l’ambiance Miami ? Ou juste ce désir qu’ont parfois les ado’ de tester d’autres choses ? Ou peut-être un mélange de tout ça… Dans un même mouvement chacune se pencha vers l’autre, et elles échangèrent un premier baiser qui fut suivi d’une multitude d’autres et de plus que ça encore…
« Comment tu te sens ? » demanda Eileen à Mercy après ce corps à corps charnel, tournant sa tête vers elle alors que toutes deux étaient allongées sur le dos sur le grand lit. « Plus légère, comme si tous mes problèmes s’étaient envolés. » répondit l’intéressée après quelques secondes de réflexions. « Merci de m’avoir mise en pause… C’était comment pour toi ? » voulut-elle savoir, craignant que cette expérience ne change à jamais leur relation. « Différent, et pas mal, mais définitivement je crois que je préfère les garçons, et toi ? » lui retourna Eileen avec un sourire. « Moi aussi ! » fît-elle soulagée. « Mais je suis contente d’avoir essayé avec toi, au moins je ne mourrais pas bête ! » rigola la jeune Wayland avant que le rire d’Eileen ne se joigne au sien. Ç’avait toujours été comme ça entre elles, les conneries c’était ensemble, les nouvelles expériences c’était ensemble, les joies comme les peines c’était ensemble. En résumé c’était elles contre le monde entier, et à la fin c’était toujours leur amitié qui gagnait.




Cela faisait à présent plusieurs mois qu’Eileen avait été secouru des décombres de l’entrepôt et qu’elle vivait auprès de la famille Bakhry, même si elle les adorait, il était plus que grand temps pour elle de rentrer chez elle, à Huntsville, auprès de son petit ami Andrew, du moins supposait-elle qu’il était toujours son petit ami, elle ne se souvenait pas du contraire en tout cas. Elle avait également hâte de retrouver sa meilleure amie, Mercy, et toutes les personnes qu’elle appréciait et dont elle avait réussi à plus ou moins se rappeler. La plupart de ses souvenirs étaient encore flous, son histoire plus qu’incomplète, mais un tiers de roman c’est toujours mieux que rien du tout… Et puis Khadir, l’ainé et médecin de la famille, avait argué que le meilleur moyen pour elle de se souvenir était de retourner auprès des siens qui l’aideraient à combler les blancs dans sa vie, et Eileen estimait qu’il avait sans doute raison. Ce qui l’agaçait en revanche c’était que son ordre de mission restait excessivement flou, tout ce dont elle pouvait se rappeler était ce bâtiment où elle se revoyait torturée pour lui soutirer des informations, mais elle n’entendait toujours que sa propre voix répéter « nous sommes là en mission  humanitaire pour aider les populations locales » comme un disque rayé, ou comme on réciterait un cours appris par cœur… et son instinct ne pouvait s’empêcher de lui dire qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas là-dedans…
Mais elle décida de mettre ce problème de côté pour l’instant. Pour l’heure, ils se dirigeaient tous ensemble à l’ambassade américaine, la famille entière avait insisté pour l’accompagner jusqu’à l’entrée. Là, les adieux furent déchirants, surtout avec Ali, le plus jeune, qui s’était énormément à la jeune femme et c’était réciproque. Elle leur promit de les appeler aussi souvent qu’elle le pourrait. « Si un jour j’ai un petit garçon j’espère qu’il sera comme toi. » lui sourit-elle en le prenant dans ses bras pour un câlin d’adieu, avant d’être escortée, après avoir été dûment fouillée, à l’intérieur par deux militaires. Elle fut auscultée sommairement par un médecin de l’ambassade, qui ordonna qu’elle fasse des examens plus poussé dès qu’elle rentrerait, avant de passer évidemment un interrogatoire et un contre-interrogatoire afin de s’assurer de la véracité des faits, ou du moins de ce dont elle se rappelait. Estimant qu’elle disait la vérité, il fut décidé qu’elle partirait avec le prochain avion affrété pour les troupes américaines qui rentraient aujourd’hui aux Etats-Unis. Ils lui proposèrent d’appeler sa  famille et ses proches, mais elle craint qu’ils ne croient à un canular après les mois qu’ils avaient passé en la croyant déserteuse, disparue et sans doute morte –entre temps on lui avait expliqué que, sans nouvelles d’elle, l’armée avait pensé qu’elle avait décidé de s’enfuir, abandonnant son poste et sa mission humanitaire. Ce qu’elle avait d’ailleurs trouvé invraisemblable, aucune personne saine d’esprit la connaissant n’aurait pu penser une seule seconde qu’elle ait pu déserter, une preuve de plus qu’il y avait bien plus qui se cachait sous cette histoire que ce dont elle avait été en mesure de se remémorer…

Pour l’heure elle se dirigeait vers l’aéroport avec les autres militaires. Et la vision du tarmac déclencha une autre ribambelle de souvenirs, des adieux, des retrouvailles avec Andrew. Chaque fois c’était un déchirement pour elle, comme pour lui, mais elle était toujours revenue, aujourd’hui encore elle allait revenir, mais cette fois il ne serait pas à l’attendre à l’aéroport, non, il faudrait qu’elle aille directement le retrouver chez lui –après être passée dans les mains des médecins de Redstone, dans leurs IRM, radios et autres scanners pour attester de sa relative bonne santé. Elle avait appris pas l’ambassade qu’Andrew avait été contraint de changer de logement, mais elle n’y attacha pas vraiment d’importance puisqu’ils lui avaient donné la nouvelle adresse, ils se créeraient de nouveaux souvenirs dans cette nouvelle demeure.



Un an plus tôt + Localisation : Aéroport d’Huntsville.

Aujourd’hui, Eileen n’avait pas envie de partir, elle ne voulait pas repartir pour une nouvelle mission. Pas comme ça et pas maintenant. Surtout depuis que son chef lui avait annoncé que leur travail serait délicat. C’était son métier, elle n’avait pas le choix mais elle avait du mal à s’imaginer quitter une nouvelle fois Andrew. Elle l’aimait plus que tout, depuis presque sept ans et à chaque fois c’était un déchirement. Il s’obstinait à l’accompagner à l’aéroport à chacun des départs d’Eileen, tout en sachant que ça rendait les « au revoir » encore plus douloureux. Pourtant, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle l’aimait et il était son fiancé. Un homme exceptionnel, elle se sentait heureuse et chanceuse de l’avoir connu et qu’il soit resté avec elle durant tout ce temps. C’était douloureux comme à chaque fois. Ils avaient beau se trouver sur un tarmac d’aéroport, Andrew continuait de la fixer et de la regarder amoureusement, comme s’ils n’étaient que tous les deux. Comme si le reste du monde avait disparu. Les deux amoureux étaient dans une bulle remplie par tout l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Eileen n’avait jamais douté, elle voulait l’épouser le plus rapidement. C’était sûrement la raison pour laquelle elle souhaitait rester à Redstone et ne pas partir d’ailleurs. Elle caressa les cheveux de son fiancé. « Tu promets d’aller chez le coiffeur pendant mon absence ? » demanda-t-elle en le fixant. Il fut pris d’un petit rire nerveux. « Promis oui je vais le faire, mais seulement si tu me dis qu’on se marie dès ton retour » répondit-il un sourire malicieux aux lèvres. La question ne se posait même pas, elle ne désirait que cela. « Tu sais très bien que je n’attends que ça. Et si je veux revenir le plus tôt possible c’est pour t’épouser malgré ton accent anglais » s’exclama-t-elle en riant un peu pour détendre l’atmosphère. Andrew sourit convaincu par ce qu’elle venait de lui dire. Elle s’approcha de son fiancé, posant le front contre le sien. Ils restèrent de longues minutes dans cette position, à s’observer en silence. A contempler la personne qu’ils avaient devant eux. Après tout ce temps ils n’avaient plus besoin de se parler, ils se comprenaient en un regard, en un geste. C’était évident entre eux. Malgré les épreuves qu’ils avaient traversées c’était lui et pas un autre, c’était leur histoire avant tout. La militaire finit cependant par bouger, elle savait qu’il était l’heure et qu’elle devait partir.  « Je vais devoir y aller, on m’attend » déclara-t-elle triste. Il la fixa malheureux et serra plus fortement la main de sa compagne. « Je sais oui… Malheureusement » dit-il en lui caressant la joue. Il s’approcha d’elle et la serra longuement dans ses bras, fermement ne souhaitant pas détacher son étreinte. « Je t’aime ne l’oublie pas » chuchota-t-il à son oreille. Il déposa un baiser sur sa nuque.  Elle l’embrassa amoureusement de longues secondes. Souhaitant s’imprégner une dernière fois de l’odeur et des lèvres de l’homme qui partageait sa vie. « Je le sais, je t’aime aussi ». Elle lui jeta un dernier regard, caressa sa joue imprimant chaque parcelle de son visage dans sa mémoire et se décida à partir. Lâchant la main d’Andrew, elle se retourna et se dirigea vers l’avion militaire qui attendait. Une nouvelle fois, elle s’éloignait et ne savait pas quand elle allait revenir. Allait-elle revenir après tout ?




Oui, elle revenait. Et dans cet avion qui la ramenait chez elle, elle ne pouvait penser qu’à une chose : elle allait revoir Andrew. Elle se jetterait dans ses bras à l’instant où il ouvrirait la porte, et elle ne quitterait plus jamais cette place qui était la sienne. Du moins jusqu’à sa prochaine mission… On ne se refait pas.




Dernière édition par Eileen A. Fincher le Dim 20 Avr - 19:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 0:22

Une deuxième Eileen gnignignignignigni Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 781824920Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 1839924927in da woods
Hâte de voir ta version en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 0:25

J'en ai déjà écrit une bonne partie, j'devrais l'avoir finie demain :)
J'espère qu'elle vous plaira à toi et Céline ^^
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 1:05

Pas de problème, vous avez jusqu'à la fin du week-end de toute façon Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 781824920. Mais si tout est prêt demain c'est encore mieux Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Sara Howe
Sara Howe
messages : 2909
avatar : Amber Heard
âge : 30 ans
côté coeur : C'est compliqué avec un certain chanteur...
quartier de résidence : Providence dans la maison héritée de son frère. Depuis quelques temps elle a un adorable colocataire bordélique : Mael E. Hobbs
métier/études : Artiste Peintre
I am on top of the flood !
“Te amo como se aman ciertas cosas oscuras, secretamente, entre la sombra y el alma.”

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_m1y3confZu1rstkaeo1_500


I just wish you're still with me, Patrick... I miss you big brother...

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Giphy


The little love of my life : Stitch

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_lziphnljCr1qjlgl2o3_250
pseudo : Luiyna
dc : M. “Mercy” Wayland
Tirelire : 34

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 1:17

La flemme de changer de compte ! Mais... UNE DEUXIÈME EILEEN *-*
Ton avatar omagad J'aime bien le 2ème prénom aussi *-* en même temps mon dessin-animé préféré limite haha !
Bref Clem' a déjà tout dit ♥️ Hâte de lire en tout cas :3

_________________

You're my back bone, you're my cornerstone, you're my crutch when my legs stop moving, you're my head start, you're my rugged heart, you're the pulse that I've always needed.Like a drum my heart never stops beating for you. Baby, I'm not moving on I'll love you long after you're gone.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Annaël J. Archer
Annaël J. Archer
messages : 670
avatar : Ian Somerhalder
âge : 34 ans
côté coeur : il l'aime depuis des années, c'est pas près de changer, envers et contre tout et il est enfin avec elle ! Cassie ♥
quartier de résidence : la base Redstone, aile est mais possède un pied à terre dans le quartier Providence
métier/études : pilote de chasse & capitaine
Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 162328tumblrn77qmjJitV1qb8godo3250

Mais d’où vient le feu qui s'empare
De mon âme a moitié ivre.
Soudain court un simple regard
Je veux vivre au bord du vide.
Je veux vivre au bord du vide.

Pour tomber dans ses yeux, tomber
M’abandonner au désir qui s’embrase.
Danser dans ses yeux, danser
Je veux tanguer aux accents de l’extase.

pseudo : Larme d'Etoile
dc : pas de troubles mentaux pour le moment
Tirelire : 86

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 9:42

Bienvenue sur BP et bonne chance à toi pour ce scéna Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 2145037518 

_________________
❝Je fais de toi mon essentiel❞
Tu sais mon amour, tu sais les mots sous mes silences, ce qu'ils avouent, couvrent et découvrent. J'ai à t'offrir des croyances pour conjurer l'absence, j'ai l'avenir gravé dans ta main, j'ai l'avenir tracé comme tu l'écris. Tiens, rien ne nous emmène plus loin qu'un geste qui revient. Je fais de toi mon essentiel, tu me fais naître parmi les hommes. Je fais de toi mon essentiel, celle que j'aimerais plus que personne. ♡ ARCHERSON
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 10:01

OH, UNE AUTRE EILEEN  wtf bril bril les zieux 

Hâte de découvrir ta fiche, pis BIENVENUE  lick lick mia cara la la la 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 10:44

Une deuxième Eileen bril bril les zieux j'ai hâte de voir le résultat de tout ça I love you welcooooome!
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 14:50

Ma Eileen I love you
Enfin officiellement c'est pas ma Eileen, mais j'ai déjà plein d'idées de liens du coup, je te mpotterais à ce sujet rhaaaa omfg
Bienvenue et bon courage pour ta fiche en tout cas ♥️
Have fun xo ♥️
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 17:32

Merci vous tous !
J'ai hâte de connaître tes idées Meghan :) (Je meurs devant les gifs dans ton profil ! Hook/Aurore le ship parfait !)
J'espère juste que mon histoire rentrera dans un post en fait... Je me suis un peu laissée emportée dans la rédaction  Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 2145037518 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 17:43

Oh, une deuxième Eileen Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 781824920 J'ai hâte de lire ta fiche.
Et bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 17:51

Eileen A. Fincher a écrit:
Merci vous tous !
J'ai hâte de connaître tes idées Meghan :) (Je meurs devant les gifs dans ton profil ! Hook/Aurore le ship parfait !)
J'espère juste que mon histoire rentrera dans un post en fait... Je me suis un peu laissée emportée dans la rédaction  Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 2145037518 

On te pardonnera si ta fiche est longue promis What a Face.

Enfin en tout cas ce que tu as posté convient parfaitement ! J'ai hâte de voir la suite et d'avoir celle de l'autre Eileen ! Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 781824920
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Sara Howe
Sara Howe
messages : 2909
avatar : Amber Heard
âge : 30 ans
côté coeur : C'est compliqué avec un certain chanteur...
quartier de résidence : Providence dans la maison héritée de son frère. Depuis quelques temps elle a un adorable colocataire bordélique : Mael E. Hobbs
métier/études : Artiste Peintre
I am on top of the flood !
“Te amo como se aman ciertas cosas oscuras, secretamente, entre la sombra y el alma.”

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_m1y3confZu1rstkaeo1_500


I just wish you're still with me, Patrick... I miss you big brother...

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Giphy


The little love of my life : Stitch

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_lziphnljCr1qjlgl2o3_250
pseudo : Luiyna
dc : M. “Mercy” Wayland
Tirelire : 34

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 17:57

Plus c'est long plus c'est........ ok ok je me tais !

J'aime beaucoup aussi pour l'instant *-* j'imagine tellement bien la sexyness d'Andrew parlant français omagad

_________________

You're my back bone, you're my cornerstone, you're my crutch when my legs stop moving, you're my head start, you're my rugged heart, you're the pulse that I've always needed.Like a drum my heart never stops beating for you. Baby, I'm not moving on I'll love you long after you're gone.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 17:59

Sara Howe a écrit:
Plus c'est long plus c'est........ ok ok je me tais !

J'aime beaucoup aussi pour l'instant *-* j'imagine tellement bien la sexyness d'Andrew parlant français omagad

J'allais faire la même blague pourrie sur le "plus c'est long plus c'est bon" Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 337664734

Mon Andrew est tout le temps sexy Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 337664734

(j'arrête de flooder pardon Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 781824920)
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
A. Gillian Blossom
A. Gillian Blossom
messages : 902
avatar : michelle williams
âge : 28 ans
côté coeur : done with this sh*t (c'est trop compliqué les garçons)
quartier de résidence : harvest (n°4)
métier/études : psychologue suppléante à Redstone (qui est revenue à Huntsville après une rupture mais qui comptait repartir et finalement... attendez c'était quoi la question ?)
Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_nhs3gtsM4T1qe0fxmo1_400
Tirelire : 1

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 18:03

Bienvenue ici I love you 

_________________
how beautiful
Let the atmosphere surround me ✻ And every city was a gift and every skyline was like a kiss upon the lips and I was making you a wish. And every skyline.
Revenir en haut Aller en bas
http://loveinterruptions.tumblr.com


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 18:36

Mon frère c'est le plus beau de toute façon Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 337664734
Et Sleeping Hook c'est la vie I love you
Mais bon Pondingston c'est bien aussi
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 19:57

TOUT EST RENTRÉ ! Bref, j'ai fini !
Merci à tous pour votre accueil ! *va prévenir que c'est fini*

Pondingston ? Suspect je sais pas pourquoi mais je sens que j'vais pas approuver
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 20:07

En tant que soeur d'Andrew, je te soutiens moi Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 337664734
Meg c'est une vilaine, elle le violente
Bref je vais lire ta fiche et me la fermer Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 337664734
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 21:56

J'ai discuté avec Charlie qui à cause de petits soucis ne pourra finalement pas finir sa fiche pour Eileen et qui ne désire pas de délais supplémentaires. Donc Auré' tu te retrouves seule pour le scénario. Du coup il est forcément pour toi. On attend donc de voir avec les admins, mais pour moi c'est ok, ça me convient Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 781824920
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Sara Howe
Sara Howe
messages : 2909
avatar : Amber Heard
âge : 30 ans
côté coeur : C'est compliqué avec un certain chanteur...
quartier de résidence : Providence dans la maison héritée de son frère. Depuis quelques temps elle a un adorable colocataire bordélique : Mael E. Hobbs
métier/études : Artiste Peintre
I am on top of the flood !
“Te amo como se aman ciertas cosas oscuras, secretamente, entre la sombra y el alma.”

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_m1y3confZu1rstkaeo1_500


I just wish you're still with me, Patrick... I miss you big brother...

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Giphy


The little love of my life : Stitch

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Tumblr_lziphnljCr1qjlgl2o3_250
pseudo : Luiyna
dc : M. “Mercy” Wayland
Tirelire : 34

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 22:08

Pareil j'adore *-* (Surtout le passage avec ma parfaite Mercy *objectivité -10 000*

_________________

You're my back bone, you're my cornerstone, you're my crutch when my legs stop moving, you're my head start, you're my rugged heart, you're the pulse that I've always needed.Like a drum my heart never stops beating for you. Baby, I'm not moving on I'll love you long after you're gone.
CRACKLE BONES
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyDim 20 Avr - 22:09

Je suis contente que ça vous plaise ! Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 2145037518
C'est dommage pour Charlie ! Même si j'suis ravie du coup qu'il soit pour moi !
J'espère juste que ses soucis sont pas trop graves :)
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyLun 21 Avr - 10:55

bienvenue sur bp I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyLun 21 Avr - 12:35

BIENVENUE à toi dans la famille BP !!!!  Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 800512135 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... EmptyLun 21 Avr - 12:51

Je suis contente que tu ais le rôle. De toute manière, je n'aurais pas rivalisé. Il n'y a pas à dire, ta fiche est bien meilleure que la mienne.  bril bril les zieux 

Disons que mes soucis personnels m'obligent à me limiter niveau RPG... Je vais remonter la pente  bril bril les zieux  Tu me garderas un super lien j'espère  Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... 4174443913 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty
MessageSujet: Re: Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...   Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Eileen A. Fincher + The memories ease the pain inside, now I know why...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-