AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 16:47

Janis Pavlínka Omámený


à partir de maintenant, tu t'appelles Blanche-Neige.
NOM(S) : Omámený, se prononce étrangement comme ça s'écrit. C'est bizarre, c'est long, c'est accentué : c'est tchèque mon chou. PRÉNOM(S) : Janis, quelle blague. Je sais que je suis née post-Woodstock, mais m'imaginer en train de brailler "Summertiiiiime" devant une foule en délire... Non. Pavlínka, en anglais Paula, hérité de ma grand-mère paternelle. Encore beaucoup de lettres, encore un accent. Remets-en une couche mémé. AGE : Vingt-quatre ans. LIEU DE NAISSANCE : Anderson Regional Medical Center, Meridian, Mississipi. ORIENTATION SEXUELLE : Instinctivement dirigée vers les mâles. SITUATION AMOUREUSE : In love with ghosts. SITUATION FINANCIÈRE : Je ne pleure pas en regardant mes relevés bancaires. A part ça, je n'en ai pas grand chose à faire. METIER/ETUDES : Mécanicienne aéronautique. GROUPE : Helping War.


deviens toi-même.

Que ferais-tu si l'un de tes proches mourrait au combat ? Qu'ai-je fait lorsque l'un de mes proches est mort au combat ? On croit que tout s'arrête, et sur le moment, c'est vrai, on a l'impression de ne plus avoir d'avenir. Tout est vide, rien n'a de goût, il n'y a plus de lumière. On se meut en trainant des pieds, un paquet de mouchoirs à la main, soumise aux hoquets qui nous font sursauter quand on se remet à pleurer. On devient inexistante. On essaie de se cacher, de se rendre le plus inutile possible, on passe ses journées dans SA chemise préférée, devant une émission débile qui nous arrachera quand même des larmes. Étrangement, on finit toujours par s'en remettre. Il faut sourire aux autres êtres que l'on croise, il faut se tenir lorsqu'on reprend le travail, il faut aller se défendre, le regard haut, au procès qui vous déclare coupable de négligence lors de l'examen prévol. Finalement, la culpabilité passe, parce non, vraiment, l'avion était en parfait état au décollage. Le vide se remplit petit à petit, avec de nouveaux souvenirs, de nouveaux rires. Et même si ce ne sera plus jamais comme avant, la vie reprend son cours, doucement. Si tu pouvais changer quelque chose dans ta vie ? Mon Dieu, inutile de demander, c'est aussi visible que Charles de Gaulle chez les Pygmées. J'enchainerai Blake à la base militaire, le jour où il est monté dans cet avion de malheur, et qu'il a disparu dans le ciel. Je trouverai une fuite dans le réservoir, un accroc sur l'aile droite, une poussière sur le cockpit, qui l'aurait obligé à rester à terre. J'aurais du... Tu sais ce qu'on dit, "death before dishonor", en tant que civil, ou proche de militaire, t'es d'accord avec ça ? Non, ô que non. Vivez, bande d'inconscients. Vivez pour pouvoir continuer de servir votre pays, si tel est votre désir. Et si vous devez vous rouler dans la boue au pied de l'ennemi, faites-le, sauvez votre peau. Qui êtes vous pour décider de gâcher votre seule et unique vie pour un pays dont l'unité est discutable ? C'est égoïste, oui. C'est peu patriote, peut être. Je tiens à vivre jusqu'au bout. Penses-tu qu'un soldat doit sauver sa vie et celle de ses hommes en priorité, ou celle de civils ? Officiellement, le soldat doit sauver les civils en priorité. Ensuite ses hommes. Et ensuite la sienne. C'est joli de dire ça, ça fait plaisir aux gradés, ça rassure les civils. Mais honnêtement, si j'étais au milieu d'un champ de bataille, et que j'avais le choix entre sauver mes fesses et celle d'un inconnu, je crois que je fuirai pour avoir la vie sauve. Encore égoïste, vous trouvez ? Et toi, tu aurais voulu être militaire ? Non, vraiment, jamais. Si j'avais pu piloter, je l'aurais fait dans l'aviation civile, pour conduire des gens heureux et saufs vers les Bahamas ou la Tour Eiffel. Aujourd'hui, j'aide les hommes à s'entretuer, je les aide à monter dans des bombes à retardement, et j'aime mon travail. J'aime cet environnement militaire, cet amour qu'ont ces gens pour leur pays. Mais je n'ai pas le sang froid nécessaire pour être l'une des leurs.
bilingue tchèque/anglais, apprend le français ✈ daltonienne ✈ légèrement égoïste ✈ garçon manqué ✈ aime l'odeur du carburant ✈ mange peu ✈ son fiancé est mort en vol ✈ elle a gagné pas mal d'argent en remportant son procès ✈ peut être très féminine en dehors de son travail ✈ a du mal à se livrer ✈ sujette à des crises d'angoisse ✈ mignonne tout plein ✈ drôle ✈ spontanée ✈ susceptible ✈ lève-tôt ✈ non-fumeuse ✈ amatrice de bon vin ✈ a gagné un prix de technologie lorsqu'elle avait 14 ans ✈ ses parents sont tous les deux tchèques et connaissent très bien la guerre froide ✈ maladroite ✈ n'a jamais voulu d'enfant ✈ méthodique ✈ déterminée ✈ corpsderêvedelamortquitue.


HEY, à part ça:
 


Dernière édition par Janis P. Omámený le Dim 6 Jan - 1:45, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 16:48

Fuck damnation, man! Fuck redemption! We are God's unwanted children? So be it!
“ Listen to me! You have to consider the possibility that God doesn't like you. He never wanted you. In all probability, he hates you. This is not the worst thing that can happen. ”

« Volets. Ok. Ailerons. Ok. Becs de bord d’attaque. Ok. Feux de navigation… Ok. » Des petites croix dans des cases. De simples petites croix sur un bloc de feuillets identiques qu’on avait appelé check-list. De toutes petites croix au stylo bille qui avaient sauvé la vie de centaines de personnes dans le monde entier.
« Alors chérie, quand est-ce qu’on décolle ? » Un bras poilu claque sur le ventre métallique du F-35C. Janis lève les yeux vers le pilote dont les Ray-Ban étincellent au soleil. Elle ne sait pas bien s’il la regarde, s’il a préféré poser ses yeux sur sa poitrine, ou s’il fait sembler de s’intéresser à elle alors qu’il salive devant la nouvelle infirmière, cette gamine qu’est Sandra Ackermans et qui marche, au loin. Elle déteste cette paire de lunettes, elle a l’impression qu’il met une sorte d’armure lorsqu’il les porte. C’est toujours avec un certain détachement qu’il grimpe dans son appareil, ses verres fumés au nez, comme si l’avion pouvait le séparer du monde extérieur, lui donner une force et une connaissance supérieure à celle qu’il a sur terre. Ce type est un véritable oiseau. Ô comme elle le comprend. Ô comme tout est plus facile vu d'en haut...

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

(Baudelaire)


Omámený père avait pu obtenir une carte verte non pas en payant, mais en léguant son cerveau à l’Amérique. Agrégé de mathématiques en Tchécoslovaquie, parfaitement bilingue et fuyant le communisme de l’URSS, il faisait un parfait candidat à la demande de nationalité. La vie fit qu’il rencontra sa femme dans l’avion l’emportant vers le continent de l’American Dream, des Rockettes de Broadway, du Coca Cola et des buildings acérés. De leur amour naquirent Clara, la grande, la belle, la future médecin, et Janis.
Janis était elle aussi jolie comme un cœur. Mais ses passions pour les moteurs de voiture, la boue et les tournevis cruciformes dénaturaient un peu son portrait. Alors que son aînée apprenait sagement à ses poupées comment il fallait boire le thé, la cadette organisait des courses de vers de terre dans le jardin familial, dans la banlieue de Meridian, Mississipi. Leur maison étant quasi co-localisée avec la Naval Air Station, Janis avait l’occasion de voir passer de nombreux avions au-dessus de sa tête. Alors elle arrêtait de faire des nœuds avec ses vers et se tordait le cou pour suivre des yeux les appareils aériens qui vrombissaient en glissant dans le ciel, laissant derrière eux une trainée de fumée semblable à de la mousse à raser.

Lorsqu’elle eut douze ans, il fut clair pour ses parents qu’elle ne deviendrait jamais comme sa sœur. Les deux mômes avaient un niveau scolaire semblable, ce n’était pas le souci. Mais quand Clara parlait de devenir vétérinaire, danseuse professionnelle, nounou, Janis dessinait des grues, des escargots, des ouvriers et des avions. Des avions, des avions, encore des avions. Elle s’était pourtant décidée à troquer son jogging et ses baskets boueuses contre des vêtements plus adaptés à son sexe. Mais même les efforts de sa mère pour la convaincre qu’hôtesse de l’air, c’était presque comme pilote de ligne, ne changeaient rien au métier qu’elle souhaitait exercer. Elle voulait voler.
Le médecin donna son diagnostic lorsqu’elle avait atteint les treize ans. Janis l’oiseau, Janis le pilote, Janis qui découpait des avions dans des journaux, Janis était daltonienne. Ce fut la première claque de sa vie. Elle passa une heure complète les yeux exorbités, les épaules agitées, les poings serrés, un horrible gémissement sortant de sa gorge. Elle n’arrivait pas à pleurer, elle était trop en colère. On lui donna des calmants, elle se laissa fondre sur la table du médecin, comme si elle coulait dans un nuage.
Avec ses notes et sa capacité à parler plusieurs langues, elle était quand même prédestinée à un avenir fructueux, comme Clara qui c’était finalement décidée pour la médecine. Elle refusa de devenir traductrice. Elle refusa d’aller à l’université. Elle refusa de faire un stage dans la faculté de son père. Les avions occupaient toujours son esprit, l’odeur du kérosène la suivait partout, même dans son sommeil. C’est à la Naval Air Station qu’elle fit ses premiers pas dans le monde professionnel, à l’âge de dix-huit ans. Au début, elle était seulement là pour faire du café et transporter des documents au pas de course d’un endroit à un autre. Puis on lui montra des petits moteurs, on lui mit une clé anglaise entre les mains. Elle avait de plus en plus d’huile de moteur dans les cheveux et d’outils entre les doigts. Les moteurs grossissaient, les pièces s’entassaient. A vingt-et-un ans, elle devenait officiellement mécanicienne aéronautique.

Et puis il y eut ce poste, à Redstone. Cette magnifique opportunité de se retrouver nez à nez avec les plus puissants avions de l’histoire et les plus courageux hommes de la planète. Là-bas, le niveau était différent. L’ambiance aussi. Mais bizarrement, elle se sentait plus à sa place ici. Elle était plus acceptée en tant que femme dans ce monde pourtant très masculin.
Ensuite apparut Blake Sullivan, quelques mois après son vingt-deuxième anniversaire. Petit nouveau de l'Air Force, des abdos en bétons, un sourire à tomber par terre. Il n'était pas stupide, en plus, et elle l'aimait pour ça. Parce que lorsqu'il se blottissait contre elle, en pleine nuit, elle avait l'impression d'être la seule à pouvoir le voir de cette façon. Il était son cadeau. Après sa mort, elle continua de travailler dans la base devenue fantôme. Elle aimait trop cet endroit. Elle aimait trop voler. Elle aimait trop vivre. Et peu importe s’il était mort, elle n’allait pas mourir pour lui, c’était trop tard maintenant.


- Oh man.
- What?
- Dwayne, I think you might be colorblind.
- What?
- You can't fly jets if you're colorblind.

(Little Miss Sunshine)



Elle pleurait. Alors qu’on tapait à la porte de sa chambre, que l’on s’affolait de l’autre côté du mur, que l’on cherchait à entrer en donnant un coup d’épaule dans le parpaing, que l’on appelait des amis, que l’on appelait des parents, que l’on pleurait, aussi, parce qu’une fois de plus la mort leur avait craché à la figure et s’en était allée, un des leurs sous le bras, un sourire cynique aux lèvres. Elle hurlait. Alors on se calmait un peu, pour ne pas l’effrayer, on envoyait les moins proches se rendre utiles, on appelait à nouveau les amis, on vomissait des « désolé » à n’en plus finir. Elle se noyait. On avait pu ouvrir la porte alors on était entré. Elle s’était tue. Elle ne disait plus rien, elle était immobile, elle regardait les bras serrés autour de son corps et les larmes qu’on lui lançait au visage. Elle aurait voulu pleurer à nouveau, brailler à s’en étouffer, se perdre dans sa salive et laisser la douleur effacer le souvenir. Mais elle était trop vide pour craquer à nouveau, il n’y avait plus rien à vider. Il y avait seulement cet affreux caillou au fond de son ventre qui l’empêchait de bouger. Il lui donnait un goût étrange dans la gorge, quelque chose de salé. Alors quelqu’un qui n’était pas Blake Sullivan la décolla du miroir de la salle de bains, la porta à l’extérieur, lui fit boire quelque chose dont elle n’arrivait pas à définir le goût et la berça pour qu’elle s’endorme. Peut-être qu’ils avaient été plusieurs, peut-être qu’ils l’avaient seulement portée dans son lit, peut-être qu’elle avait seulement rêvé et que le lendemain matin, il la réveillerait d’un baiser sur le front en lui disant qu’il n’avait plus envie de voler.
Elle pleurerait.

- Sandra, what are you doing here ? You've lost your bra?
- ...
- He's dead, isn't he?
- I'm sorry, Jan.
- Go away. Get your ass out of here. GO AWAY.

« Attaches moteurs. Ok. Niveau d’h… » Il se penche par-dessus le cockpit et se saisit de la fameuse check-list, la laissant abasourdie avec son stylo dans la main. « Jan, on s’en fout du niveau d’huile. Jan, Jan, regarde-moi. » Elle soupire. Ce type est aussi un clown. A bord de son albatros métallique, il se permet de faire le pitre. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est tombée amoureuse de lui, quelques mois plus tôt. Son petit cirque de coq de basse-cour est plutôt efficace, mais maintenant que c’est avec elle qu’il dort, elle doit sans cesse le surveiller lorsqu’il a ses Ray Ban sur le nez. Janis se colle contre l’avion, son front atteint à peine le haut du ventre de l’appareil. Il sourit. Il sourit et enlève ses lunettes, il sait parfaitement qu’elle les déteste. Il voudrait qu’elle sache aussi parfaitement qu’il est fou d’elle.
Blake Sullivan s’enroule à nouveau autour de l’engin, passant son torse par-dessus le cockpit. Leurs visages sont face à face, il lui caresse la joue. « Janis, et si on se mariait ? » Elle recule, surprise, passant nerveusement une main sur sa salopette de travail. « Sullivan, tu as bu ? » Il s’avance encore plus, son inquiétude semble le ravir au plus haut point, la précarité de sa position le satisfait davantage. « Non, je veux dire, pour de vrai. Quand je rentre ce soir, on devrait se marier. » Il l’embrasse sur la bouche, elle a peur qu’il tombe et n’approfondit pas leur baiser. Elle ne réalise pas tout à fait ce qu’il vient de lui demander. Elle s’en rendra compte plus tard, lorsqu’elle le verra décoller, depuis l’autre bout de la piste, et qu’elle aura une envie folle de dire à Sandra Ackermans que tout est foutu pour elle, qu’il faut qu’elle arrête de se pavaner. Elle s’en rendra compte quand la même Sandra viendra lui annoncer que son fiancé n’a jamais atterri sur la base et qui ni l’une ni l’autre ne le reverra plus jamais. Elle s’en rendra compte lorsqu’on lui remettra le drapeau américain plié bord-à-bord recouvrant le cercueil en bois brillant. Elle s’en rendra compte lorsque, après lui avoir annoncé qu’elle était suspectée de négligence lors des vérifications prévol de l’appareil de Mr Blake Sullivan, le juge lui demandera qu’elle était la nature de sa relation avec la victime. Alors, les yeux humides, les mains tremblantes mais le dos droit, elle mentira, elle expliquera qu’elle ne le connaissait que peu et que leur entrevue n’avait en rien affecté ses capacités professionnelles.
Pour l’heure, elle attrape la main de l’homme qu’elle aime et le regarde droit dans les yeux, comme dans un film. « D’accord. » Il lui sourit à nouveau, de toutes ses dents et repose ses lèvres sur les siennes. Quelqu’un crache quelque chose dans la radio du F-35C et met fin à leur embrassade. « A ce soir jolie Janis. Je t’aime. » « A ce soir. » Il lui rend son bloc-notes. Elle disparait sous l’aile d’un autre appareil, sa check-list à la main. Il disparait dans les cieux, sa main dans la sienne.



Il se glisse dans le harnais du parachute imprégné d'huile, pivote pour se retrouver la tête en bas, se dégage du verre tandis que le vent plaque son corps en arrière. Ses jambes se libèrent alors de tout ce qui les retenait, et il est dans l'air, éblouissant, sans savoir pourquoi il est éblouissant, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il est en feu.
(Michael Ondaatje)



Dernière édition par Janis P. Omámený le Dim 6 Jan - 11:08, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Bulletproof
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 16:59

OH MY GOD OH MY GOD OH MY GOD STANA EN BLONDE OH MY GOD ELLE EST TROP BELLE ELLE EST TROP PARFAITE wtf wtf rhaaaa omfg omagad rhaaaa omfg i set fireeee to the

...

Bref, t'es belle meuf. héhéhéhéhé

Bienvenue à toi, si tu as des questions n'hésite pas à mpotter un admin Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Jackson Fenton-Rhodes
Jackson Fenton-Rhodes
✤ THE BOSS ✤
messages : 783
avatar : Robert Downey jr.
âge : 40 ans.
côté coeur : Divorcé depuis quelques mois.
métier/études : Professeur de tir et de stratégie sur le terrain et directeur de la base.
pseudo : Le staff
Tirelire : 22

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 17:07

OMG mais je suis tellement contente de la diversité des avatars sur ce forum ! I love you
Bienvenue parmi nous Janis et, n'hésite pas à contacter le staff si tu rencontres un soucis. Je te souhaite bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 17:17

Je plussoie, Stana est parfaite! Bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Addison Dunphy
Addison Dunphy
messages : 373
avatar : Jennifer Morrison
âge : 30 ans
métier/études : Lieutenant
Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Tumblr_inline_mjb18xunZs1qz4rgp
dc : Matthew
Tirelire : 63

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 17:22

Bienvenue parmi nous Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! 1839924927

_________________
Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Emma
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 17:44

STANA, STANA, STANA ! (En blonde en plus. Quelle canon ! niark niark niark) Bienvenue sur le forum ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 17:48

    je crois que je ne pourrais jamais être plus amoureuse de cette femme qu'aujourd'hui. bon dieu omagad
    quel choix ! bienvenue parmi nous héhéhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 18:10

rhaaaa omfg Bienvenuueeeeee! Stanaaa I love you
Bonne chance pour ta présentation! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 18:24

    Haaaaan, vous êtes tous à croquer bril bril les zieux
    Stana est blonde dans le début de Stiletto (un petit navet héhé), ce qui me laisse un choix d'images/gifs/avatars assez limité. Janis passera surement brune par la suite (elle mettra ses cheveux trop près d'un pot d'échappement ou quelque chose du même style).

    Merci de l'accueil, à très vite I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptySam 5 Jan - 18:40

Bienvenue sur le forum! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Jackson Fenton-Rhodes
Jackson Fenton-Rhodes
✤ THE BOSS ✤
messages : 783
avatar : Robert Downey jr.
âge : 40 ans.
côté coeur : Divorcé depuis quelques mois.
métier/études : Professeur de tir et de stratégie sur le terrain et directeur de la base.
pseudo : Le staff
Tirelire : 22

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptyDim 6 Jan - 12:12

Oh mon dieu. Ton histoire est tellement triste, j'en ai presque pleuré. Bravo Janis, ton écriture est magnifique ainsi que ton personnage. Et, tu cites Baudelaire.. Je ne peux que t'aimer. Quand tu as parlé d'une infirmière, j'ai eu peur, j'ai cru que tu parlais de moi Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! 1826528627 Enfin bref, je te valide, bienvenue chez nous bril bril les zieux


Bienvenue et félicitations soldat, tu viens tout juste d'être accepté sur BULLETPROOF. Pour t'aider à t'intégrer au mieux parmi nous, voici quelques points et conseils qui te guideront et t'aideront à faire ton petit bout de chemin :

✈️ Pour un profil plus attractif, veille à remplir tous les champs de celui-ci. Comme ça, les autres membres en sauront davantage sur ton personnage. N'hésite surtout pas à te faire également une jolie signature. Si tu as besoin d'aide, n'oublie pas que le staff est à ton entière disposition. Enfin, sache que tu peux faire une demande de rang afin d'embellir encore plus ton profil.

✈️ Il est désormais temps de t'occuper un peu de ton personnage et, pour se faire, il est important que tu ailles faire une demande de logement pour ne pas qu'il dorme à la rue et, une demande de métier pour qu'il puisse payer son chez-lui et ses factures.

✈️ Maintenant que ton personnage est à l'abri du froid et, qu'il peut payer ses crédits, il lui faut pleins de liens pour pas qu'il finisse seul et dépressif. Alors, file vite poster ta fiche de lien ICI et ta demande de rps LA. N'hésite pas non plus à créer tes propres personnages grâces aux scénarios. Enfin, il est important de s’intéresser aux scénarios actifs qui sont un bon moyen de se trouver pleins de liens tout en facilitant l'intégration de nouveaux membres.

✈️ Et voilà, ton personnage est maintenant plutôt bien intégré. Mais, il reste une étape importante: Le hors-jeu. Ne t'en fais pas, on ne mord ici. Fais toi plaisir en envahissant LE FLOOD ou n'hésite pas à aller te présenter aux autres. Pour terminer, les jeux sont également un bon moyen de s'intégrer.

Voilà soldat, tu connais maintenant les secrets de l'armée pour bien s'intégrer. Si tu as le moindre soucis, les soldates du staff sont là pour toi. Et n'oublie pas, le plus important est de s'amuser !

Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! EmptyDim 6 Jan - 12:44

    Merci du compliment Arizona, ça fait chaud au cœur, et puis c'est rare que les gens donnent leur avis I love you
    Si tu aimes Baudelaire, il nous faudra un lien (même si tu n'es pas l'affreuse Sandra Ackermans haha).
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty
MessageSujet: Re: Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!   Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Janis ◮ I got dem ol' kozmic blues again mama!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-