AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 † Carry me home tonight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: † Carry me home tonight.   Sam 14 Sep - 22:19



Tadhg Luke Brennan

When you're gone, the pieces of my heart are missing you.

à partir de maintenant, tu t'appelles Blanche-Neige.

NOM : Brennan. Un patronyme typiquement irlandais. PRÉNOMS : Tadhg, Luke. Il n'utilise plus le premier depuis qu'il est aux États-Unis, fatigué de devoir reprendre tout le monde. Il se présente sous le deuxième. Luke. Simple, court, facile à prononcer. AGE : Vingt-trois ans. LIEU DE NAISSANCE : Galway, Irlande. Jolie petite ville colorée et animée. Il y a vécu jusqu'à ses dix-huit ans avant de migrer vers la belle et grande New-York. ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle. SITUATION AMOUREUSE : Coeur brisé. Piétiné par une guerre qui lui a tout enlevé. Il est seul. Se sent seul. SITUATION FINANCIÈRE : Modeste. Toujours un lit et de quoi remplir son assiette. MÉTIER/ÉTUDES : Artiste à ses heures perdues. Il est le type qui vous dessine à votre insu dans un dinner ou au parc, les doigts noirs de fusain, un calepin rempli de gribouillages qu'il juge moche.  GROUPE : Living War. AVATAR : Mathias Lauridsen. CRÉDITS : Camilla Åkrans.


⊱ this time i'll be a bulletproof
✈️ Il est un fantôme errant. Un garçon mélancolique, les pieds sur terre mais les pensées à des années lumières. Un rêveur, un passionné, une tête en l'air. Il fait parti de ces gens un peu bizarres sur les bords, ceux qui ont toujours une idée loufoque, un petit mot étrange, un comportement indéfinissable. Oui, il est imprévisible. Comme le temps. Une girouette incontrôlable qui virevolte. Joie, peine, tristesse, excitation, il change en quelques minutes, déroute les autres. Mais il est avant tout, un garçon simple avec des valeurs, des idéaux qu'il aime défendre, auxquels il tient corps et âme. Un passionné qui croit en ce qu'il dit, en l'être humain. Il peut se lancer dans des discours enfiévrés, le regard rempli d'une flamme ardente, les mots glissant hors de sa bouche avec une facilité déconcertante. Malraux, Victor Hugo, De Vinci, Machiavel, Voltaire, il admire tous ces grands hommes, ces têtes pensantes qui ont fait avancé le monde. C'est un engagé. Un battant.
D'un naturel tout de même peu extravaguant, il ne fera pas d'esclandre bruyante, ayant tendance à être plutôt timide aux premiers abords. Il se laisse aller avec les gens qu'il aime, qu'il connait. Il offrait facilement sa confiance mais semble beaucoup plus réservé ces derniers temps, regardant d'un oeil méfiant les gens s'approcher. Peut-être par peur de les voir disparaitre un jour ? Il n'en reste pas moins un jeune homme sympathique avec du mordant, quoique peu sûr de ses capacités. Il n'apprécie pas vraiment les compliments sur son travail, ayant toujours l'impression malsaine qu'on se moque de lui. Paranoïa ? Allez savoir. Il est incapable de parler de ses dessins, se terrant dans le mutisme dès qu'on lui pose une question. C'est son petit jardin secret, ses sombres pensées, ses peurs.

Il est un garçon perdu, le coeur en miettes.
Il est l'ombre de ce qu'il était.
Il est un garçon errant à la recherche d'un fantôme.

⊱ i was meant to be a warrior Il roule en Harley Sportster, retapée et améliorée par son amant. Il y tient énormément et la bichonne comme il peut, avec les moyens du bord. Elle fait du bruit, lui donne un mauvais genre mais il l'aime. ✈️ Il a visité la France durant son adolescence et en garde un bon souvenir. Depuis cette époque, il affectionne particulièrement les croissants français et le foie-gras. ✈️ Pour se faire un peu plus d'argent, il donne des cours de dessin. Les bases de la perspective, de l'anatomie. ✈️ Il voue une haine sans nom à la guerre. Elle lui a tout arraché du jour au lendemain. Il ne supporte plus les uniformes. ✈️ Il a gardé la collection des comics de son amant. Des centaines de bandes dessinées. ✈️ À la mort de son petit-ami, sa belle-mère lui a remis le drapeau américain officiel. Il l'a déchiré et brûlé le lendemain même. En revanche, il porte autour du coup les plaques d'identification, jalousement gardées sous ses tee-shirts à l'abri des regards. ✈️ Il a beaucoup entendu parler d'Huntsville et Redstone. Poussé par la curiosité et l'absence maladive de son amant, il a décidé du jour au lendemain de plaquer son exposition et de laisser les clefs de leur appartement à sa belle-mère.  ✈️


dévoile-nous ta véritable identité soldat.

PSEUDO/PRÉNOM : Marion. FILLE OU MEC ? : Hippopotame rose. AGE : Dix-neuf ans. FRÉQUENCE DE CONNEXION: Le week-end, je réponds, mais je passe tous les jours. SCENARIO OU INVENTÉ ? : Scénario actif. COMMENT AS-TU CONNU BULLETPROOF ? : Sur Bazzart. LE FORUM, TU L'AIMES D'AMOUR ? : Je l'aime passionnément. Arrow  LE MOT DE LA FIN : PAN PAN.

Code:
[b]Mathias Lauridsen[/b] ✈️ T. Luke Brennan


Dernière édition par T. Luke Brennan le Mer 9 Oct - 19:16, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Sam 14 Sep - 22:19




⊱ this is my riffle, this is my gun. this is for fight, this is for fun…


UNE RENCONTRE
C'était un samedi soir. De ceux où son corps contenait plus d'alcool que de sang. Le visage rouge, les pupilles dilatées, la langue déliée, il s'était lancé dans un discours virulent sur l'inutilité d'une guerre. Son public, majoritairement composé d'étudiants de sa trempe, approuvait sérieusement les dires d'un irlandais complètement bourré. Il enchainait sans réelle logique des anecdotes et des arguments, tanguant dangereusement sur ses jambes. Son accent venu en renfort, accentué les sourires de certains et empêché une réelle compréhension de ses mots. Un discours complètement inutile, agrémenté de shot qu'on lui servait régulièrement. À renfort de grands gestes et aux côtés d'une de ses amies - peu fraîche - ils étaient devenus malgré eux l'attraction principale. On riait de leurs bêtises, leur innocence. Ils semblaient persuadés que ce qu'ils avançaient changerait le monde. À deux, ils refaisaient la politique, l'être humain. Une société utopique imaginée par deux étudiants un peu trop joyeux. Puis, il s'était doucement incrusté dans la conversation, sourire en coin, s'attirant les foudres du jeune étudiant. Parce qu'il prônait le patriotisme, la défense du pays et tout ce en quoi l'autre ne croyait pas. Sous les regards amusés, il se fit incendier par l'irlandais avec passion.

Le lendemain fut drôlement rude. Et surprenant. Comme tous les dimanches, il se réveilla la bouche pâteuse, la tête douloureuse. Mais pour la première fois, il se réveilla dans un endroit inconnu. Un lit qui n'était pas le sien - ou celui d'un de ses amis. Paniquant, il s'inspecta sous toutes les coutures. Rien d'alarmant. Il avait un bleu énorme sur la hanche, seule chose notable. Un bleu qui lui faisait mal, dont il ne se souvenait aucunement de la provenance. Assis sur le lit, il fixait le miroir devant lui, renvoyant l'image d'un jeune homme blond, des cernes sous les yeux, la peau blême. Il avait peu fière allure.

UNE PROMESSE
Il lâcha le dernier carton et contempla le désordre ambiant. Son désordre. Leur désordre. Un amoncellement de cartons remplis de morceaux de leur vie respective qu'ils s'apprêtaient à mettre en commun. Réunir. Pour ne faire plus qu'un. Ses pinceaux, ses toiles, ses carnets de croquis, ses livres de grands philosophes. Son arme, ses boots, son uniforme, ses comics. Deux univers totalement différents et pourtant, ils s'aimaient. Ils n'étaient jamais d'accord. Ils se prenaient la tête pour un oui ou pour un non. Ils se disputaient souvent. Ne se parlaient plus durant quelques heures. Sourcils froncés. Lèvres pincées. Et ils se réconciliaient sous la couette. Rien de folichon. Un couple lambda. Peut-être atypique aux yeux d'autrui. Mais qui s'en souciait ? Sûrement pas eux. Parce qu'ils s'aimaient, comme les autres, comme tout le monde. Il se masse la nuque, fatigué. Déménager n'a rien de palpitant. Les mains sur les hanches, il fixe désabusé les montagnes de cartons, soufflant d'anticipation. Il n'a jamais été un adepte du rangement, il aime son désordre habituel. Ses feuilles éparpillées un peu partout. Mais lui, il fait son lit au carré, repasse ses chaussettes et nettoie tous les deux jours. Encore un point sur lequel ils ne sont pas en accord. Mais qu'importe, il fera un effort.

« On fait une pause là !» Sa voix le fait sortir de sa contemplation, il se retourne en souriant vers son petit-ami, déjà affalé sur le canapé - neuf, ils viennent de l'acheter, ensemble. « On a fait une pause il y a vingt minutes. T'abuses un peu.» L'autre fait un vague signe de la main, fermant les yeux. Lui, il secoue la tête, blasé. « Tu pourrais venir tester ce superbe canapé avec moi... il est confortable.» L'irlandais hausse les épaules mais un sourire effleure ses jolies lèvres. Il abandonne les cartons et se laisse tomber sur son petit-ami, lui arrachant un grognement de douleur. Un baiser dans le cou, puis sur la joue et une main caresse ses cheveux de blés. Il ferme les yeux, appréciant le geste, leur proximité.

UNE LARME
Le temps était maussade. Comme son humeur. Son coeur, lui, abîmé et poignardé, hurlait de douleur. Il serrait les poings, dans son costume sombre, retenant des larmes qui menaçaient le coin de ses yeux. Il aurait aimé tout arrêter. Dire stop. Que tout ça ne rimait à rien. Une mascarade. Du bidon. Le drapeau, les soldats, la médaille, l'hommage. Il s'en foutait. Il voulait remonter le temps. Le voir encore une fois. Lui dire qu'il aimait du plus profond de son être. Qu'il était toute sa vie. Que sans lui, il n'était plus rien. Il voulait frapper le prêtre. Insulter les soldats. Déchirer ce putain de drapeau. Tordre cette immonde médaille. Ne pas être ici mais ailleurs. Loin. Elle serre sa main, doucement. Il lui sourit, un peu tremblant, mais il lui sourit. « Ça va aller...» Elle sait qu'elle raconte des mensonges. Qu'il n'ira pas bien. Qu'il ne va pas bien. Les yeux brillants ne lui ont pas échappé, ni les mains tremblantes ou ses mâchoires serrées fermement. Mais elle n'y peut rien. Elle aimerait. Mais c'est impossible. « Tu sais qu'il n'aimerait pas qu'on se morfonde...» Non, son petit garçon n'aurait pas aimé. Lui, toujours souriant, toujours à s'amuser. Elle glisse une main dans les cheveux blonds et lui offre un sourire se voulant rassurant, le sourire d'une maman. Il esquisse une grimace s'apparentant à un sourire et tourne les talons. Les larmes dévalant les joues n'échappent pas à son regard. Mais elle le laisse s'enfuir. Loin de tout ce remue-ménage, cette mascarade.

***
Rouge. La passion. L'amour. L'agressivité. Le sang. La guerre. La violence. La colère. Noir. L'obscurité. Le vide. La tristesse. La douleur. Le deuil. La mort. Il n'est qu'horreur ce tableau. Le maelstrom de ses propres émotions. De sa souffrance. Il se sent seul. Anéanti. Il n'arrive pas à faire son deuil. C'est trop difficile. On lui demande d'oublier un morceau de son coeur. Pourquoi voudrait-il s’amputer lui-même de la seule chose qui l'a rendu heureux ? D'un geste violent, pleins de rage, il jette son pinceau sur la toile, la tâche rouge s'écrasant, éparpillant une giclée sanglante sur la toile. Le sol. Le mur. S'asseyant sur son vieux fauteuil - ou du moins, se laissant tomber - il attrape un paquet de cigarettes trainant sur une table et s'en allume une. Avant de l'éteindre et la jeter dans un cendrier rejoindre ses comparses, encore entières. Un toc débile. Une manie.  

UNE ROUTE

Le moteur ronronne, le paysage défile et le vent fouette son visage, faisant voleter ses mèches blondes un peu trop longue. Le panneau Huntsville est planté là, droit et fier. Les petites maisons sont alignées, les boutiques éclairées. Ralentissant, il s'engouffre dans les petites ruelles, sur sa moto de mauvais garçon. Il a l'estomac noué, le coeur meurtri, les mains moites. Il a l'impression de connaitre les rues, maintes fois décrites par son amant. Il l'entend rire en lui racontant les permissions. Ses premières soirées.




Dernière édition par T. Luke Brennan le Jeu 10 Oct - 13:33, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 9:26

Lauridsen, le scénario actif. tu promets de faire quelque chose de magnifique, je le sens bril bril les zieux
bienvenue par ici en tout cas ! I love you
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.


    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 10:02

WOW, quel choix rhaaaa omfg bienvenue parmi nous, monsieur l'artiste irlandais! j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce personnage bril bril les zieux

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 10:31

Bienvenue parmi nous Et super choix de personnage
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Matthew Channing
✈ I will follow you into the dark.
messages : 3119
avatar : Tom Hardy
âge : 36 ans
côté coeur : Père célibataire
métier/études : flic

I won't give up on us
Even if the skies get rough



pseudo : NYN
dc : Addison
Tirelire : 46

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 11:10

Bienvenue parmi nous bril bril les zieux 

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
©️.mad love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 11:37

Welcome here ! :)
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 12:05

Bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 12:27

bienvenue sur bp I love you 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
A. Gillian Blossom
messages : 902
avatar : michelle williams
âge : 28 ans
côté coeur : done with this sh*t (c'est trop compliqué les garçons)
quartier de résidence : harvest (n°4)
métier/études : psychologue suppléante à Redstone (qui est revenue à Huntsville après une rupture mais qui comptait repartir et finalement... attendez c'était quoi la question ?)

Tirelire : 1

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 12:28

Bienvenue sur BP & bon courage pour ta fiche  

_________________
how beautiful
Let the atmosphere surround me ✻ And every city was a gift and every skyline was like a kiss upon the lips and I was making you a wish. And every skyline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loveinterruptions.tumblr.com


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 12:43

bienvenuuue ici !!

Bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Bulletproof
the king
messages : 3955
avatar : army.
quartier de résidence : everywhere.
métier/études : maître de cérémonie.
Tirelire : 17

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 13:36

oooh, ce scénario actif bril bril les zieux
et puis un irlandais de plus, on peut pas dire non rhaaaa omfg

bref, bienvenue à toi ! si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à demander I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bulletproof.forumactif.org


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 13:56

Ah ! Mon cher compatriote artiste ! On a des choses à se dire toi et moi, my irish friend green face  Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 16:28

Merci à tous. lick lick
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 15 Sep - 17:16

Oh le prénom.  
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche. mia cara la la la 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Lun 16 Sep - 10:37

J'aime déjà ce que je vois, je tiens à le dire amen god/godess 
Bienvenue parmi nous, j'espère que tu te plairas ici, même si c'est OBLIGEEEEE green face you should be dancin 
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.


    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Sam 28 Sep - 14:00

monsieur, ça fait deux semaines que ta fiche a été postée est-ce que tu souhaiterais un délai? je te mets pas immédiatement dans les recalés vu que tu t'es connecté récemment, mais il me faudrait une réponse d'ici demain bril bril les zieux 
j'espère que tu resteras, vu que tu sembles parfait pour ce scéna omagad

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Sam 28 Sep - 18:22

Je suis là. Je veux bien un délai, je suis désolée.  
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.


    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Sam 28 Sep - 18:49

je te laisse jusqu'à samedi prochain, et si tu as besoin d'encore du temps n'hésite pas à nous avertir I love you

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 29 Sep - 10:35

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
Invité
Invité

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Jeu 3 Oct - 20:33

Welcommmme
Revenir en haut Aller en bas


BULLETPROOF
avatar
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.


    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Dim 6 Oct - 14:18

ce que tu as écrit est vraiment, VRAIMENT beau. je meurs omagad
par contre, ton délai est dépassé, est-ce que tu en voudrais un autre pour boucler tout ça? I love you

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
avatar
Amelia-R. Westerfield
messages : 4343
avatar : jenna-louise coleman.
âge : 23 yo.
côté coeur : l'autre enfoiré d'ethan dans la tête, tout récemment maman.
quartier de résidence : actuellement, l'hôpital civile de huntsville ; officiellement, quartier madison.
métier/études : attachée de presse à la mairie.


    and how odd it is, to be haunted by someone that is still alive. ❞


pseudo : sil.
dc : lua stern.
Tirelire : -193

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   Mar 8 Oct - 21:33

pas de réponse, je recale.  

_________________
don't call it a fight when you know it's a war
we'll run for our lives ✻  i'll sing it one last time for you then we really have to go, you've been the only thing that's right in all i've done. and i can barely look at you, but every single time i do, i know we'll make it anywhere away from here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


BULLETPROOF
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: † Carry me home tonight.   

Revenir en haut Aller en bas
 

† Carry me home tonight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» † Carry me home tonight.
» « i'll take your last breath and carry you home. » — pandore nyx epheridge's links.
» ⊹ we might not make it home, tonight.
» Carry On my wayward Son
» How do you rate President Obama's speech tonight?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BULLETPROOF :: ✈ as you were. :: version une. :: fiches de presentation + liens-